Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
david

david

Tous les commentaires de ce membre (529 publications)

EUR/USD : support majeur TLT vers 1.1495/1.1500 déterminé par les mèches basses en 1997 et 2003 encadrant le bottom de 2000. Plusieurs supports et résistances parallèles à cette tangeante (exemples : mèches hautes de 1992 et 2008; mèches hautes de 1995 et 2011; mèches basses de 1993et 2011). Tout support (ou résistance) est à un moment ou à un autre une ligne Maginot. Décision "historique" de la BCE attendue le 22/01.

Aucune conclusion de ma part : j'attends de voir ...

Commentaire de mon commentaire du 26 novembre : j'avais annoncé pour cette journée un GAP ou un haut, déterminé notamment à partir d'un bas du 2 décembre qui s'est révélé être un haut (hors variable de deux jours); logiquement, cette journée ne pouvait pas être un point bas : nous verrons demain s'il y a rebond ou GAP (ma préférence). Et logiquement, le 22 décembre (toujours un bas mineur) ne peut être sur la zone que j'avais indiquée; je la modifie vers les 4150/4160 points; puis rebond technique ? en ce qui conerne la valorisation de cette journée : annoncé sur GAP 4198/4257; réalisé : 4306/4216... à suivre ...

Ca secoue les cocotiers en ce moment sur les marchés. Vu comme c'est parti, c'est l'option GAP qui pourrait s'imposer lundi prochain et le point bas de cet avis de tempête pourrait être maintenant selon mes calculs le 5 ou le 9 janvier. Ce sont en tout cas des dates particulières dans ma matrice. Bien sûr, les cours ne vont pas aller en ligne droite. Mais ça commence à sentir mauvais sur les marchés (sauf reconnaissons-le pour les marchés américains qui nagent encore à contre-courant = ré-allocations ... mais pour combien de temps ?). Pour moi, ON EST CLAIREMENT DANS LA PHASE INITIALE D'ECLATEMENT DE LA BULLE # 3.

Erratum (bis) : on assiste à un rebond technique que je n'ai pas anticipé; la seule analogie que je puisse faire actuellement, c'est un rebond qui se produit 73 journées à partir du top du 4 septembre dernier, comme le rebond du 11 août 2011 lui même survenu 73 jours à partir du top du 2 mai 2011; 31 jours plus tard, on a eu le bas du 23 septembre 2011. Si on ajoute 30 jours (variable -1) à la journée du 16 décembre dernier, on arrive au 30 janvier 2015 (dont j'ai déjà parlé dans mon commentaire du 3 décembre).

Ce cycle de 103 (ou 104 jours), que je ne suis pas d'ailleurs, peu paraître anodin mais si on retire par exemple 103 jours à partir de ce même top du 4 septembre on obtient la bougie du 9 avril 2014 qui, au plus haut en séance, a atteint les 4454 points, soit la moitié des extrèmes de la-dite bougie du 04/09/14. Vous croyez aux coïncidences, vous ? moi, non ...

Curieux quand même de voir la bougie de demain ... cibles potentielles à la hausse: 4209-4213-4218-4223-4228-4237-4244-4252; à la baisse, cibles entre 4085 et 4135.

Je pensais là aussi à une bougie particulière le 5 janvier, en l'occurence un haut; et c'est ici une baisse de 3.3 %.

Pour moi, nous sommes clairement dans une baisse séculière, pour le moment douce, s'inscrivant dans un canal hebdomadaire baissier. Je vous invite à tracer ce canal en traçant une résistance à partir de la semaine du 9 juin 2014 et du 1er décembre 2014; et une résistance à partir du plus de la semaine du 9 septembre 2013 (qui s'est d'ailleurs soldée par un GAP à la hausse ... en hebdo ! c'est assez rare pour le signaler !) et le point bas de celle du 13 octobre 2014. C'est clair, c'est baissier. La zone des 3600 pts en juin offrira certainement un rebond (un répit), la baisse s'accentuera à l'automne 2015 et trouvera son point bas extrême le 10 novembre 2016 (800/900 points ? 1500/1700 pts ?) comme indiqué. Nouvelle jambe de hausse se terminant en mai 2019. Nouveau mouvement flat/baissier jusqu'en mars/avril 2024 pour un bull market séculier (accompagnant l'inflation ?). Fin des messages ... qui n'intéressent manifestement personne !!!

Good luck

Sehinz

Pour titiller votre curiosité : le deuxième double top (à mon avis) est formé de deux bougies hautes (4 et 19 septembre 2014). Du 4 septembre, retirez 19 journées de cotation, et vous obtenez le 8 août 2014, soit un point bas; du 19 septembre, ajoutez 19 journées et vous obtenez un autre point bas, celle du 16 octobre. Des deux dernières bougies, respectivement en retirant cette fois ci 43 bougies (à partir du 08/08), vous obtenez le top absolu du 10 juin, et en ajoutant 43 bougies (à partir du 16/10), vous obtenez le point bas du 16 décembre 2014. Pas mal, non ? pas mon observation ! les algos !

Pourquoi je parle de top absolu du 10/06/2014 ? car j'avais cette cible (à 6 jours près depuis longtemps, voir mon commentaire du 11/06/2013  http://www.objectifeco.com/bourse/indices-boursiers/indices-usa/le-marche-se-sent-il-invulnerable.html). Pourquoi une erreur de 6 jours, trop long à expliquer.

Rien n'est du au hasard, tout est organisé par des algos.

Allez, une prévision sur le moyen terme basée sur mes observations : 3 330 points le 12/06/2015 (autant dire que je ne crois pas à la possibilité de toucher les 5000 points).

Cordialement

EUR/USD : si les 1.15 lachent, mon support serait le bas du canal constitué par les hauts des semaines du 14/07/08 - 02/05/11 et les bas des semaines du 27/10/08 - 07/06/10, soit approximativement les 1.0550.

La bougie d'hier me donne une précieuse indication quant à la détermination de nouveaux sous-cycles issus de cycles majeurs; je pense que ces sous-cycles sont en effet régulièrement modifiés et ajoutent à la complexité de l'ensemble. Si mes dernières analyses se révèlent exactes, on ne devrait pas faire un plus haut cette semaine. Ce qui signifie que les marchés seront "décus" par la BCE demain.

Non, les algorithmes programmés dans les ordinateurs des banques centrales et des banques de second rang. Je n'ai pas de preuves, seulement une série impressionnante de correspondance entre des valeurs (ouverture/ plus haut ...) de bougies répondant à plusieurs cycles distincts depuis plusieurs années. Ce sont des cycles de "long terme" (minimum 4 semaines) sachant que chaque cycle se décline en sous-cycle. Cet ensemble semble a priori répondre à un ordre aléatoire, débouchant alternativement sur un plus haut, sur un gap, sur un point bas ... mais je dis bien a priori, car il y a bien un ordre établi; mais pour cela, j'oriente mes recherches sur des cycles plus long terme ( = avoir un oeil plus lointain sur les évenements, avec du recul).

Concrètement, cette journée du 09/01 représentait pour moi un bas; FAUX ! je pense du coup, au vu de ce que je disais précédemment, que c'est possiblement un BAS, et du coup on repartirait à la baisse lundi prochain. D'ailleurs on a une résistance très lourde à franchir la semaine prochaine : l'oblique passant par les mèches hautes du 05/12/14, 02/01/15 et celle de ce jour.

Pour une date importante dans les prochaines semaines (selon votre horizon) surveillez le 30/01/2015. Je ferai de nouveaux calculs ce WE au vu des dernières journées.

1- Connaître leurs origines dans le sens de savoir qui en est la source, soit peut être ... mais connaître l'origine des cycles dans le sens point d'imputation, de départ, oui pour moi c'est important : la structure de la bulle # 1 commençant par 655 jours se retrouve dans la structure du début de la bulle #3; ce n'est pas le fruit du hazard; c'est une des constructions que l'on retrouve sur des cycles plus courts  à l'intérieur des bulles. On pourrait parler d'une construction en superposition; Une autre logique s'impose aussi et est le contraire de cette logique; on pourrait la nommer "construction en opposition" (j'ai donné un exemple dans mon comentaire du 07/01/14 ci-dessous. Il y a évidemment d'autres constructions, c'est infiniment complexe ...

2- ... et c'est pour ça que trouver la cohérence du système à travers les deux ou trois cycles LT est peine perdue. Le graphique dont on fait allusion est purement un système figé faisant apparaître des cycles LT visibles a posteriori. Oui, comme vous, j'étais dubitatif au vu des observations que j'ai pu dégager comme sur ce graphique. Je me disais que les coïncidences étaient trop troublantes pour qu'elle ne soient le fruit du hazard. J'ai donc développé ces derniers mois, de nouvelles méthodes axées sur ce que je considère comme étant le cycle le plus fondamental (non encore évoqué) et basées également sur les calculs de valorisations. J'applique (très modestement) une démarche plus scientifique. Je n'ai pas encore assez de recul sur ces méthodes à ce stade. Mais j'ai réussi à trouver une cohérence sur une composition de cycles s'étirant au moins depuis 2008.

à suivre ...