Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
DE PRINCE

DE PRINCE

Tous les commentaires de ce membre (28 publications)
Dommage d'opter pour un titre "sensationnel" alors que le débat ne présentait déjà plus de suspens, l'issue du vote ne faisant pas de doute, et ce d'aurant que le sujet a déjà été fort bien expliqué par Jean-Pierre Chevallier sur son blog.
Le résultat est ici :
https://www.letemps.ch/sport/monnaie-pleine-suisses-refusent-jouer-apprentis-sorciers
Affaire close.
Je partage ton avis. Totalement surrévalué et surtout presque plus aucun avantage compétitif.
Les investisseurs ont acheté le rêve d'une évolution (révolution) technologique et ils ont eu raison en ce sens que la voiture électrique a un bal avenir, mais qu'est-ce que Tesla sait faire que les autres ne savant pas faire.
Ce qui m'a alerté dès l'an dernier, c'est quand Elon Musk a crié au loup à propos de l'intelligence articficielle. Ce que je me suis dit c'est : il a peur, il sent qu'il va se faire dépasser sur la voiture en autopilote et il n'a pas les moyens de suivre. J'ai une Tesla model X, je suis en Californie en ce moment et il y en a partout (des Tesla). Le Model 3 est beau, les Tesla sont superbes, tout cela c'est vrai mais ils seront rattrapés et dépassés sous peu sans avoir les moyens de faire face à la concurrence des constructeurs traditionnels qui vont occuper le segment. Je ne vois donc aucune raison objective pour une telle valorisation stratosphérique
On en élève, pas "on en enlève", malheureusement.
Sinon, 1000% d'accord.
Je crois que j'ai intuitivement compris ce que tu dis très tôt dans la vie en refusant de me soumettre à l'Autorité scolaire et parentale, puis à un employeur ensuite.
J'ai choisi d'être mon propre patron ce qui était alors la moins pire des solutions bien que devant tout de même me soumettre au cadre réglementaire et administratif.
L'erreur fondamentale que j'ai commise et dans laquelle j'ai persévéré 20 ans (Oh le con !) c'est de vouloir me battre contre le système en espérant pouvoir le changer, et même en prenant d'importantes responsabilités. ce n'est qu'alors, voyant de l'intérieur comment ça se passait, que j'ai compris qu'il n'y avait aucun espoir que je change quoi que ce soit, et pire, surtout, que j'ai réalisé que les gens étaient majoritairement des moutons consentants.
Depuis, j'ai décidé d'être snipper. Je me suis expatrié et je tente de m'adapter au terrain, de comprendre et d'anticiper ce qui peut l'être pour ne pas être pris dans la nasse avec le troupeau. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais le premier bénéfice c'est que je me sens plus libre que je ne l'ai jamais été.
Merci pour tes vidéos, Charles.
Bonjour Charles,

J'ai ri en imaginant le type qui tombe sur ce blog aujourd'hui pour la 1° fois et lis cet article. Il doit se dire que t'es un sacré illuminé ;-)

Je comprends en te lisant que tu cherches dans toutes (presque) les directions pour percevoir et comprendre les signaux, analogies avec le passé, décosages des stratégies des puissants, etc. ...

Je sius avec beaucoup d'attention ce qui se passe et est révélé sur l'affaire FB. Les gens ne mesurent pas la masse d'infos dont les puissants disposent sur nous, que nous soyons sur FB ou pas. Ils peuvent nous profiler avec une précision dont nous mêmes ne sommes pas capables à propos de nous !
Pensez un peu : nos recherches sur Google depuis au moins 10 ans, qui sont nos amis, quels sont nos déplacements, quelle musique nous aimons, quels sont nos convictions religieuses, politiques .. quelles sont nos valeurs et même quelles sont nos motivations les plus profondes (freudiennes et/ou reptiliennes).

C'est trop tard, le mal est fait. ils ont tout collecté et ces données, combinées à l'IA et mises au main de puissants, vont conduire à des dictatures dans différentes formes, qu'elles soient autoritaires et assumées ou bien "douces" façon prétendue démocratie comme on le voit en Europe aujourd'hui.

Si on y pense, ça fait très très peur et je suis pourtant convaincu que la suite de l'histoire que je viens de décrire est aussi certaine que l'explosion économique de la zone euro est imminente.

Tu parles du SP500 sans dire ce que tu comptes faire, sur ce coup, permets moi de te dire que tu es petit-bras ;-)

Pour ce qui me concerne, j'ai décidé hier de prendre lundi des options puts très importantes pour shorter les actions bancaires françaises à l'horizon mi 09/2018. Je pense que le SP500 va rebondir et remonter d'ici mai-juin, après quoi, ce sera le grand saut dans le néant.

Les jeux sont ouverts, faites vos jeux.
A suivre, donc


Je suis complètement d'accord avec toi Charles. Certainement que les cryptos ont de grandes vertus, je n'en disconviens pas, mais tant qu'elles ne seront pas à la main des états, ces derniers ne les laisseront pas propsérer.
Croire le contraire, c'est de l'angélisme. Regardez autour de vous la violence dont les états sont capables pour exercer leur autorité. La monnaie est le bras armé de l'exercice du pouvoir, la libérer c'est perdre tout contrôle sur les citoyens. Bon courage et bonne chances à ceux qui croient qu'un tel scénario soit possible.
A 48 ans, au stade de la compréhension du monde où j'en suis, je me dis qu'il n'existe que peu de manières de s'en sortir, en excluant banditisme et autres pratiques aussi détestables que risquées :
- rester dans le système et se faire tondre docilement : heureusement, c'est le scénario préféré d'une large majorité. Les bergers (les états) ne raisonnant qu'en termes de masse, ne se préoccupent que du troupeau, pas des individualités ;
- lutter contre le système, dans le système : j'ai essayé et j'en suis arrivé à la conclusion que non seulement c'est impossible de le faire changer significativement, mais qu'en plus en le faisant on le renforce. En effet, entretrenir l'idée qu'il existe une contestation permet de laisser croire aux moutons qu'ils vivent en démocratie ;
-s'exclure à la Robinson-Crusoé et renoncer au progrès. Y'a du bon là dedans mais ce n'est pas fait pour moi sinon qu'un heure par semaine devant Koh-Lantha ;
- Enfin, faire un peu comme Charles, c'est à dire jouer les snippers (excuse moi Charles si je trahis ta pensée du corrigeras), prendre les opportunités qui se présentent, ne rien faire d'ostentatoire pour naviguer tranquillement et passer entre les mailles, ne prendre que ce qu'il y a de bon dans le système et le progrès, rester en veille et à l'écoute des signaux faibles, être mobile pour profiter de la compétitivité entre les états, parier avec les puissants contre les moutons (en clair, quand la revue Capital me dit qu'il est temps de tout miser sur l'assurance vie, je sais qu'il se prépare un coup de trafalgar pour tondre les moutons et qu'il est temps d'en sortir si j'y étais, voire de miser contre) etc. ... C'est en tous les cas la voie que j'ai choisir il y  a 3 ans, autant dire rien, mais qui pour l'heure me procure une satisfaction immense et une joie de vivre que je n'avais pas ressentie depuis longtemps.


Franchement pas très class de faire un teasing en concluant par "payez pour savoir de quel endroit je parle".
Charles, tu sites Keynes mais ne voulais tu pas plutôt parler de Nash ?
Merci c'est intéressant une fois de plus mais votre raisonnement tient il pour les Gafa par exemple ?

Quand on voit les hausses réalisées récemment sur ces valeurs solides, et quand on a un portefeuille conséquent à placer, on ne peut pas se limiter à des "petites valeurs" et ce qui s'est passé depuis 2 ans sur les Gafa ou bien encore sur Berkshire, pour ne citer qu'elle, semble plutôt contredire votre démonstration.

Qu'en dites vous ?
Je présume que Charles parle de Elizabeth HOLMES (Theranos). Apparemment, ça a plutôt mal tourné pour elle sur fond de scandale et d'analyses sanguines bidon. Ca ne me semble pourtant rien enlever à la pertinence de la réflexion de Charles. Notre système scolaire forme des moutons, de bons petits soldats qui travailleront gentiment à l'usine et consommerons bêtement, tout bien comme on leur a montré. Ca me fait penser à Matrix, quand tout à coup Néo voit clair dans la matrice. Quand on ouvre les yeux, qu'on renonce à se mentir à soi-même et qu'on ose faire preuve de courage et de ténacité, le monde entier change autour de nous.
J'aime décidément bien ta manière et ta liberté de penser.
Un français expatrié ;-)