Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

3 moyens pour contrer l’imposition des plus-values immobilières (Partie III - Régime fiscal de la SCI)

Audience de l'article : 3479 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
3 - Le changement de régime fiscal de la SCI

Les SCI sont soumises par principe au régime d’imposition des sociétés de personnes, c'est-à-dire que les bénéfices qu’elles réalisent sont taxés entre les mains des associés selon les règles d’imposition dont ils relèvent. Elles peuvent toutefois opter, de manière irrévocable, pour l’imposition à l’impôt sur les sociétés.

 

Lors de l’exercice d’une telle option, les associés bénéficient d’un choix :
- les plus values latentes constatées sur les actifs de la société peuvent être imposées immédiatement selon les règles régissant les plus-values privées.
- les biens peuvent être inscrits au bilan d’ouverture du premier exercice d’assujettissement à l’IS pour leur valeur d’origine. Les plus values ne seront alors imposées que lors de leur réalisation.
Une telle faculté sera l’occasion pour les associés de faire constater les plus-values latentes existant sur les immeubles et de les faire taxer au jour de l’exercice de l’option pour l’assujettissement à l’IS. Si l’option est exercée avant le 1er février 2012, elle permettra donc de bénéficier de l’ancien régime d’abattement des plus-values immobilières.

Compte tenu du risque important d’abus de droit, cette solution ne doit être envisagée qu’après une analyse très approfondie de la situation du contribuable concerné.

 

En conclusion, à condition de s’en occuper très rapidement, il devrait être possible pour certains contribuables de neutraliser les conséquences de la réforme des plus-values immobilières.

 

  MISS CAC401 Ces 2 derniers mois le CAC 40 a perdu 8%, et Miss Cac 40 ?

Cédric Froment

www.cedricfroment.com

www.e-devenirtrader.com

Poster un commentaire