Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Réflexions à l'arrache pour choisir son pays d'expatriation

Audience de l'article : 4052 lectures
Nombre de commentaires : 2 réactions
Poster un commentaire

2 commentaires

  • Lien vers le commentaire hftrade samedi, 23 décembre 2017 12:39 Posté par hftrade

    ce que j'aime pas en amerique centrale c'est la criminalité et ca peut survenir partout et c'est pas de la petite criminalité Tout le reste me plait

    Au Costa rica, mes voisins quand j'y vivais se sont fait braquer chez eux a la maison , dans une station balnearie paisible du guacanaste.

    Au panama, j'ai subi  une aggression violente pour me faire les poches ans un des quartiers supposés les plus safe de la capitale, Bellavista. j'etais meme pas sur mes gardes tellement on m'avait dit que c'etait safe.c'est le quartier des restos et touristes. Il y a aussi beaucoup de problemes avec l'afflux des venezueliens et une augmentation de la ciminalité au panama d'apres certains

    a noter que des pays comme le chili c'est plutot de la petite criminalité, rien de tres serieux mais les petits vols y sont tres courants et c'est pliant a la longue.
    Dans des pays comme le Bresil et le venezuela c'est la cata d'apres des expats ou habitants que j'ai pu rencontrer,  et depuis longtemps

  • Lien vers le commentaire alex6 dimanche, 03 décembre 2017 20:42 Posté par alex6

    Un point d'accord, un de desaccord:

    Le point d'accord:
    Il n'existe aucun pays parfait qui puisse cocher toutes les cases.
    Avant de faire le choix de ma nouvelle expatriation, j'ai monte un tableur excel geant avec une shortlist de pays. J'ai choisi celui qui cochait le plus de cases et surtout, qui cochait les "non-negociables".
    Cote non-negociable, il y avait l'education des enfants en anglais (hors de question de sortir du systeme scolaire anglosaxons), le climat (hors de question d'aller se les peler 6 mois dans l'annee ou de ne pas voir le soleil pendant plusieurs semaines d'affilees) et la securite (hors de questions de tomber dans une ambiance a la francaise et ses incivilites quotidiennes).

    Pour le reste, il va y avoir des compromis et il va falloir etre flexible. Plus facile a dire qu'a faire bien souvent.

    Le point de desaccord:
    Visiter le pays avant d'y aller.
    Pour moi, c'est une des choses geniales de l'expatriation: la decouverte et la mise en danger (relative, on parle de confort). Je n'ai visite aucun des pays ou j'ai immigre, a chaque fois on s'est lance sans visites prealables.
    Bien sur, beaucoup de travail a ete fait en amont mais pas de visites.
    Une raison a cela c'est que visiter et vivre dans un endroit sont des choses totalement differentes, comme tu le soulignes.
    Donc meme si tu passes quelques semaines dans un lieu, il y a peu de chance que ca puisse te donner une idee de ce que ca peut etre d'y vivre sur le long terme.
    Et en plus tant que tu ne demarres pas reellement les procedures d'immigration, tu ne peux pas vraiment savoir ce que ca va donner.

    Quoiqu'il en soit et de mon point de vue, l'expatriation c'est choisir une vie d'aventures, chaotiques et moins lisses que de rester dans son confort. Et en s'exposant, on vit aussi des choses inimaginables pour un sedentaire.
    Il faut accepter que ca ne soit pas pour tout le monde mais pour ceux a qui cela correspond, rester toute leur vie au meme endroit est un gachi enorme.

    Alex