Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

Si les journaux américains offraient des tablettes à tous leurs clients et stoppaient l'impression papier... ils gagneraient plus d'argent

Audience de l'article : 1237 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Aux Etats-Unis, les revenus de la presse papier continuent de baisser. Dans une note délivrée à ses clients, Matthew Brooks directeur de l'agence spécialisée Macquarie Research, a récemment déclaré que "les entreprises du secteur de la presse écrite comme Tribune Publishing pour être rentables dans un futur proche devraient vendre une majorité de leurs imprimeries et se lancer dans l'édition pour les supports numériques avec systèmes d'abonnement".

La transition du papier au matériel devrait s'effectuer naturellement. C'est l'adaptation, ou la faillite et la mort, de tout un pan de la presse traditionnelle américaine qui se profilerait, selon ce même expert.

Toujours selon lui, on pourrait voir d'ici peu l'émergence de Netflix de l'information. Ce type de sociétés pourrait connaitre un essor rapide en raison de coûts de structure très faibles.

Matthew Brooks pense en outre, que le changement pour la tablette offre une possibilité d'augmenter la part des abonnés sensiblement. Un contenu premium serait accessible à un tarif dérisoire, bien plus faible que celui de la presse papier, et permettrait ainsi d'être beaucoup plus rentable.

Brooks soutient l'idée qu'un abonnement mensuel de 2$ , dans le cas de Tribune Publishing, pourrait financer 5 millions de pages et capter 20% de l'audience totale.

Il affirme qu'un partenariat entre Tribune Publishing et l'un des trois fabricants de tablettes du marché pourrait rapporter une nouvelle source de revenus pour l'entreprise dans un avenir proche.Cela p ermettra entre autre à Tribune Publishing, d'économiser 1,1 milliard $ sur trois ans. Par personne, on récupérerait 350$ des 3.1 millions d'abonnés à la version papier. Montant qui pourrait servir à offrir une tablette à chacun des clients lecteurs.


L'imprimerie, le processus coûte cher. Publishing possède des dizaines de journaux et a payé la coquette somme de 140 millions $ seulement pour les frais de papier et d'encre en 2014.


Brooks admet que si Tribune Publishing passe de son modèle actuel à celui d'un Netflix de l'information :

1. La société va réduire considérablement ses bénéfices

2. Mais qu'il y aura un effet de compensation liés à des frais de structure beaucoup plus faibles


Une partie des économies de coûts viendra de frais de personnel. Au fil du temps, il y aura moins de salariés pour imprimer et se charger d'd'éditer sur le support physique papier.
Ce qui laisse le champs à des opportunités immenses, à qui veut se lancer dans la création d'une société dans le secteur de presse et de l'information. Il faudra saisir vite le créneau du numérique, selon Brooks.

Car même, si pour l'instant si la sphère numérique est dominée par Amazon dans le commerce de détail, par Netflix dans la vidéo, Google pour la recherche, le secteur de la e-presse pourrait quant à lui évoluer plus rapidement qu'on ne le pense.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire