Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

promospeciale

La grappe de raisin capable de révolutionner la production californienne en réduisant les besoins humains

Audience de l'article : 1985 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
sunpreme-photo-1
Avec la variété Sunpreme, l’industrie du raisin sec veut s’affranchir de la main-d’œuvre.

La culture du raisin, y compris celle destinée à la production de raisins secs, est la troisième plus importante culture de Californie. Ce secteur a généré près de 6 milliards de $ en 2014. Les vendanges sont très gourmandes en main-d’œuvre et nécessitent des milliers de travailleurs. Mais une nouvelle variété de cépages, mis au point en Californie centrale, pourrait sérieusement diminuer les besoins en bras.

La culture de la vigne destinée à la production de raisins secs implique beaucoup de travail manuel, entre les tailles d’entretien, les contrôles qualité, les vendanges et le séchage. Il faut donc rétribuer cette main-d’œuvre qui engendre d’énormes frais. Voilà pourquoi l'industrie du raisin est désespérément à la recherche d'un moyen de dépenser moins en main-d’œuvre, afin de dégager de substantielles marges.

Un retraité du département de l’Agriculture (USDA), David Ramming, spécialisé dans la sélection de nouvelles variétés, pense qu'il a trouvé la réponse dans une vigne expérimentale où sont cultivés des croisements de cépages.

 
David Ramming
David Ramming est l’inventeur de la variété Sunpreme.

« Dans la vigne, j’ai remarqué deux pieds sur lesquels le fruit était complètement sec et les raisins faisaient environ la taille que nous voulions. On s’est dit : Eurêka ! ». "Un de ces pieds s’est « révélé être un pied de Sunpreme ».

David Ramming a découvert la variété Sunpreme, au milieu des années 1990, après avoir croisé de variétés de raisins qui sèchent sur pied. Cette variété élimine la nécessité pour les travailleurs de couper et d’accrocher les grappes de raisins, et permet de se dispenser des bacs en papier pour le séchage au soleil. David Ramming explique que ce pourrait être une réponse face au problème de main-d’œuvre, surtout depuis que les agriculteurs sont confrontés à une baisse constante du nombre de travailleurs dans les vignobles.
sunpreme in lab
La Sunpreme et d'autres variétés sont mis au point dans les serres du laboratoire du Centre des sciences agricoles de l'USDA, à Parlier, en Californie.

« Cette variété a le potentiel pour révolutionner cette industrie, parce qu’elle a la capacité de sécher naturellement sur la vigne, sans avoir à la couper de son pied. Cette variété permet de ne pas avoir besoin de tailleurs pour l’émondage », explique Ramming.

La Sunpreme pourrait significativement réduire le besoin en main-d'œuvre, à tel point qu’un vignoble qui exigeait habituellement des centaines de travailleurs pourrait être désormais géré par quelques personnes. Si ce raisin démontre sa rentabilité, il pourrait prévenir les pertes régulières de raisins et s’apparenter à des cultures plus rentables, comme celles des amandes ou des pistaches. Craig Ledbetter est le généticien de l’USDA qui a poursuivit les travaux de recherches de Ramming et qui a permis de fournir la Sunpreme aux producteurs.

« Fondamentalement, le secteur des raisins secs désire ressembler à l'industrie de l'amande, c’est-à-dire d’être complètement mécanisé », précise Ledbetter. «L’utilisation de la variété Sunpreme est un pas de plus dans cette direction. »

« Vous pouvez voir qu'il est fermement attaché à la vigne, vous pouvez voir qu'il est complètement sec à ce moment précis », commente Ledbetter.

Mais comme pour tout nouveau produit, il existe des préoccupations - des questions comme liées à la saveur et à la couleur. Le raisin Sunpreme a une pigmentation plus légère et n’a pas un goût aussi prononcé que le raisin traditionnel. « C’est un raisin charnu avec une bonne peau», poursuit Ledbetter. « Il a un léger goût fruité. Ce n’est pas un raisin de type muscat, mais il a une saveur florale très agréable. »

Ron Kazarian produit des raisins secs à Fowler, Californie, dans une communauté agricole de la vallée de San Joaquin. Séduit par le goût de la Sunpreme, il est excité par sa mise sur le marché, mais il craint que les raisins ne tombent trop tôt de leurs pieds.
 
Surpeme raisin 0920 01
Des raisins secs sur pieds que l’on peut voir au Centre des sciences agricoles de l'USDA, à Parlier. Là où la variété Sunpreme est née.

« Cette variété tombe au sol avant même que la machine ne soit encore passer dans les rangs de vigne », affirme Kazarain. « Que pensez-vous qui va se passer quand la vigne va commence à trembler ? Nous craignons que tous les fruits se retrouvent sur les sols. »

Il prévoit de résoudre ce problème, justement, en créant une moissonneuse mécanique qui récolte les fruits en secouant la vigne et aspire les raisins secs au sol.

Lupe Sandoval, avec la California farm labor contractor association, souligne que le passage à la mécanisation n’impactera pas plus que ça les ouvriers agricoles.

« Avec la pénurie de main-d'œuvre actuelle, ce sera juste une sorte d'ajustement », explique Sandoval. "

Ron Kazarian, le producteur installé à Fowler, pense que le passage à la mécanisation sur ses cultures augmentera la probabilité pour son exploitation d’être rentable et de générer des profits à l'avenir.

« Le salaire minimum est à la hausse et, d’année en année, il devient de plus en plus difficile de faire face aux coûts engendrés par les récoltes à la main », indique Kazarian.

Cette année, il a diversifié ces cultures avec des plantations d'amandes pour diminuer sa dépendance vis-à-vis de la main-d’œuvre. Il espère planter de la Sunpreme en 2017, lorsque des pépinières mettront sur les marchés les premières boutures commercialisables.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire