Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

L'éducation des enfants, un secteur à réinventer - une expérience au Pérou à méditer

Audience de l'article : 2952 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
En 2015, le concept éducatif voulu par un duo de philanthropes et imaginé par le cabinet de design IDEO est devenu le plus grand réseau d'écoles privées du Pérou. Une idée qui pourrait être un modèle pour le reste du monde.

innova school 1

« En 2021, nous voulons être reconnus comme l'une des meilleures expériences éducatives dans le monde », indique Jorge Yzusqui Chessman, co-fondateur et directeur des écoles Innova.

Un ancien ingénieur et un milliardaire réinventent un système éducatif

Au Pérou, pays natal de Carlos Rodriguez-Pastor, l'éducation est à la traîne. Homme d'affaires devenu milliardaire, il voulait que les enfants de la classe moyenne disposent d’une alternative entre les onéreuses écoles privées et les écoles publiques démunies. Mais aucune option n’existait jusqu’alors.

Partant du même constat, Jorge Yzusqui Chessman avait démissionné de son poste d’ingénieur pour se consacrer au développement d’écoles alternatives.

En 2011, Chessman est approché par les membres de l’une des plus importantes sociétés de services financiers du Pérou, Intergroup Financial Services Corp. (Intercorp). « Ils m’ont demandé un rendez-vous », se souvient-il. « Ma première réaction a été de me dire qu’ils venaient discuter de prêts et de taux d’intérêts pour mes écoles. » L’ancien ingénieur ne se doutait pas que la rencontre allait être le point de départ d’une belle et fructueuse collaboration avec le patron d’Intercorp, Carlos Rodriguez-Pastor.

Le milliardaire péruvienne et Yzusqui Chessman font appel à un cabinet de design pour refaire des écoles privées dans leur pays - et changer le système. Moins de quatre plus tard, les résultats sont étonnants.

innova-schools socialisation

Au Pérou, les écoles Innova ont été créés pour répondre à un système scolaire en difficulté. En 2012, dans le fameux classement PISA, le Pérou est sorti bon dernier sur 65 pays.

Typiquement, les élèves des écoles publiques du Pérou passent leurs journées à transcrire des cours magistraux, avec peu de temps pour développer leurs compétences et leurs créativités.

Près d'un quart des 8 millions d’enfants péruviens fréquentent l'école privée parce que le système scolaire public est en piteux état. 

Si l’économie du Pérou s’est développée, son système scolaire est resté à la traine.

Au cours des 10 dernières années, le Pérou a connu un boom de sa classe moyenne et une explosion des demandes de scolarisation dans les écoles privées. Un quart des 8 millions d’écoliers – et environ la moitié des écoliers de Lima – sont inscrits dans des écoles privées.

Et la raison est simple. Seulement 17% des enfants scolarisés dans les écoles publiques démontrent un niveau de compétences basiques, tel que défini dans les tests nationaux normalisés. Les écoles privées font à peine mieux, avec 21% des enfants qui ont des compétences en math et 47% en lecture.

En plus, niveau architecture et ambiance, « les écoles peuvent ressembler à des prisons », souligne Rodriguez-Pastor qui a travaillé avec le cabinet IDEO pour faire des écoles Innova un monde aussi ouvert que possible.

Et cela semble fonctionner. En 2013, 83% des élèves des écoles Innova ont été testés comme compétent dans la compréhension de la lecture, comparativement à la moyenne nationale de 33%, tandis que 61% ont démontré des compétences en math, loin devant la moyenne nationale de 17%.

Entre technologie et apprentissage de l’indépendance

En février 2015, Innova est devenu le plus grand réseau privé d'écoles du Pérou. L'objectif d’Innova est d'inspirer les enfants à travers la technologie moderne et par la découverte de soi. Innova s’appuie sur un apprentissage mixte - une forme d'éducation qui utilise la technologie et l’apprentissage de l’indépendance - pour amener les enfants à penser de façon créative, autonome et critique. 

innova techno

Les enfants qui fréquentent le réseau Innova passent la moitié de leur journée dans des espaces digitaux à apprendre en ligne, en utilisant des sites comme Khan Academy, tandis que l’autre moitié est consacrée à l'enseignement traditionnel en classe.

Innova amène souvent la salle de classe à l'extérieur afin que les enfants ne soient pas submergés par leur utilisation fréquente des ordinateurs. 

Ainsi, une partie de cette éducation holistique inclut du temps pour socialiser. Les enfants passent également par un programme d'une semaine annuelle axée sur le « processus de conception structuré », où ils sont invités à trouver et à créer des solutions pour répondre à un défi social dans leur communauté.

Innova insiste pour que les enfants s’autogèrent. Chaque enfant participe au programme d'innovation de l'école et tous doivent relever ce défi. À la fin de l'année, les élèves présentent ensemble leurs solutions.

Une architecture et un système éducatif primés

Ce modèle a attiré l'attention internationale. Innova a récemment remporté le premier prix aux International Design Excellence Awards. Une médaille d’or venue récompenser le travail mené au niveau éducatif et architectural.

innova archi

Le Pérou compte 29 écoles Innova scolarisant près de 20 000 élèves. Chaque bâtiment est modulaire. Les murs et les chaises sont mobiles et les espaces sont conçus pour que les enseignants puissent se déplacer rapidement et facilement.

Si Innova exige le mieux pour ses élèves cela passe par l'excellence de ses professeurs. Mettre sur pied un système scolaire si rapidement a impliqué un énorme besoin de formations pour les enseignants. Innova a conçu son Centre de ressources éducatives : un catalogue de 20 000 leçons, mis en place par des enseignants chevronnés, destinée aux jeunes profs débutants.

Un obstacle majeur pour Innova a été de convaincre les parents que le modèle fonctionne. Chanter des chansons et jouer avec les ordinateurs portables semblent loin de l'image traditionnelle que les parents péruviens se font de l’éducation.

Cependant, comme nous l’avons vu plus haut, les élèves d'Innova passent haut la main les tests d’évaluation de compétences, avec des pourcentages bien plus élevés que la moyenne nationale du Pérou.

Et pour les familles, les frais de scolarité demeurent abordables, en-dessous des 130 $ par mois.


Après avoir entrainé les parents péruviens dans l’aventure, Innova projette d’avoir un réseau de 70 écoles à travers le pays et scolariser 60 000 élèves. Le réseau a également l’ambition de conquérir l’Amérique Latine, voire plus.

« En 2020, nous nous satisferont pas d’être au top des écoles du Pérou. Nous voulons être au top des écoles dans le monde », conclut le co-fondateur d’Innova, Yzusqui Chessman.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire