Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

Face à Apple et Facebook, l’AMP de Google est bien parti pour s’imposer comme le futur standard HTML du Web mobile

Audience de l'article : 2231 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L’Accelerated Mobile Pages (AMP) de Google et d’autres outils similaires de Facebook et d’Apple débarquent sur le Web mobile. Officiellement, ces outils pour améliorer l’expérience de navigation mobile sont présentés comme des solutions destinées aux éditeurs de contenu – et tout particulièrement pour les éditeurs de presse. Mais en coulisses, le réel objectif des géants du Net est de fortement accélérer la vitesse de chargement d’une page sur un smartphone.

google-amp

L’AMP de Google affiche des gains de vitesse compris entre 15 et 85% par rapport aux technos HTML traditionnelles.

Les Instant Articles de Facebook, l’AMP de Google et Apple News et ont suscité beaucoup d'intérêt parmi les éditeurs de contenu, les markéteurs et les annonceurs.

Web mobile : la guerre de la vitesse

Mais le fait que ces technos soient destinées en premier lieu aux éditeurs de presse n’est que pure coïncidence. Car, pour les géants du Net, cette volonté affichée se confond avec leur obsession permanente : accélérer le Web, et en particulier le Web mobile.

Malgré un énorme accent mis sur l’amélioration de la performance et de l’expérience sur smartphone, le Web mobile n’offre toujours pas d’expériences utilisateur homogènes, avec des temps de chargement bien trop lents, des annonces et des pubs d’un autre temps, des bugs lors du défilement d’une page, et des utilisateurs constamment perdus dans leur lecture.

Google, Facebook, Apple et Twitter veulent tous résoudre les problèmes - mais pour leur propre compte et par leurs propres moyens. Alors que la solution de Google est Open Web, ouverte à tous, le reste des acteurs développent ces outils dans leurs vases clos respectifs.

Les 1ères pages AMP HTML indexées ce mois-ci

L’AMP est une initiative open source de Google pour avoir des pages web simples, efficaces et rationalisées pour les navigateurs Web mobiles et les autres applications sur smartphone. Au-delà de Google, d’autres sociétés high-tech soutiennent l’initiative AMP et la mettent en œuvre : Adobe Analytics, Chartbeat, Twitter, Pinterest, LinkedIn, WordPress, Parse.ly et Nuzzel.

Une page codée en AMP HTML se charge environ 4 fois plus rapidement qu’une page HTML classique. Ces pages AMP commenceront à apparaître sur Google et Twitter à partir de début février, tandis que LinkedIn, Pinterest, et les autres déploieront cette techno dans la foulée.

Sur smartphone, l'expérience 3D tactile pour un jeter un coup d'œil rapide sur un résultat Google, sur Twitter ou LinkedIn est loin d’être optimale aujourd'hui, car le temps de chargement prend quelques micro secondes de plus que prévu. Avec l’AMP, la vitesse et par conséquent l'adoption de cette fonctionnalité vont augmenter.

Cela peut aussi avoir un impact sur l'architecture des sites et l’organisation des informations de vos ressources numériques. Les sites Web mobiles offriront une meilleure façon de rechercher le contenu, avec une organisation de l'information s’appuyant sur une architecture hub-and-spoke - un système en étoile, accessible depuis une page centrale,- et moins de pages.

Pour les géants du secteur, l’équation est simple : un Web mobile plus rapide permettra de conserver plus longtemps les utilisateurs sur un site.

Gare à la fracture techno pour ceux qui ne montent pas dans le train

Cependant, si vous n’êtes pas un éditeur de contenu, mais plutôt une grande entreprise, vos chances de participer à cette nouvelle techno ne sont pas pour tout de suite. La conséquence, c’est d'accroître l'écart entre ce à quoi les personnes vont (rapidement) s’habituer et l’expérience de navigation (obsolète) que les autres sites mobiles proposent.

Ne pas monter dans le train AMP rendra votre contenu moins attractif pour les utilisateurs.

L’AMP aura un impact sur votre SEM (Search Engine Marketing) et sur l’ensemble de vos stratégies d'optimisation de référencement : du SEO (Search Engine Optimization) au SMO (Social Media Optimization), jusqu’à vos dépenses publicitaires sur les réseaux sociaux - SMA (Social Media Advertising) -, et vos pubs sur les moteurs de recherche – SEA (Search Engine Advertising). Cet impact sur les stratégies d'optimisation sera d’autant plus vrai, surtout si votre business est basé sur de l'agrégation de contenus.

AMP mechanic

Schématiquement, quand un mobinaute cliquera sur un résultat de recherche, il sera dirigé sur une page super rapide AMP HTML

Des exemples de fonctionnalités

L’AMP débarque avec un petit ensemble d’éléments personnalisables pour l’implémentation de fonctionnalités utiles. Voici quelques exemples :

 - La création d’un carrousel d’images simple et rapide avec la fonction amp-carousel

 - Les utilisateurs verront directement les vidéos et YouTube, respectivement viaamp-videoetamp-youtube.

 - La création de landing pages (pages d’atterrissage) super rapides, et ainsi voir vos taux de conversion décoller en flèche.

 
Un avenir qui fourmille de micro-services

Au-delà du contenu mobile, l’AMP permettra le développement de (futurs) micro services.

Et c’est peut être la partie la plus excitante. Comme l'écosystème évolue, les développeurs vont faire des explorations créatives dans tous les domaines, y compris dans la visualisation interactive des données, dans la gestion des contenus sur abonnement (les paywalls), et la collecte de commentaires et de données via des formulaires interactifs. 

Les services bancaires viendront à l'utilisateur, au lieu que le mobinaute n’ait à naviguer sur le site mobile ou l’app d'une banque.

On peut ainsi imaginer qu’en cliquant sur un lien à partir d’une page de résultats Google, on pourrait instantanément, en plus des réservations d’avions et d’hôtels, être assuré qu’un taxi – pardon qu’un VTC Uber – nous attende à l’aéroport.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire