Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

BMW et GE investissent 80 millions $ pour développer l’impression 3D

Audience de l'article : 1644 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L’impression 3D est en train de transformer en profondeur notre manière de concevoir les objets. Plus facile, plus rapide, elle permet de fabriquer pratiquement tout.

On en trouve dans tous les secteurs, industrie automobile, BTP, objets du quotidien et la tendance est exponentielle, bientôt chacun de nous aura une imprimante 3D.

Les deux géants BMW et GE ont flairé la bonne affaire puisqu’ils ont mis sur la table pas moins de 81 millions de dollars !


La 3D pour la fabrication de masse

carbon3d


GE Ventures, BMW, Nikon et JSR investissent dans cette technologie pour en faire un mode de fabrication courant. Les investissements s’élèvent à plus de 222 millions $.

Google lui, a investit 100M $ dans la technologie d’impression 3D CLIP à travers la startup Carbon3D et ambitionne de faire passer l’impression 3D, d’un simple outil de prototypage à un instrument de production ultra-rapide.

Le Carbon 3D, la solution du futur

maxresdefault


Le principe du procédé est simple : la machine tire un objet solide à partir d'une petite baignoire en plastique liquide.

Une technique vieille de plusieurs décennies appelée stéréo lithographie, un procédé reposant sur la photo polymérisation d’une résine liquide, à l’aide d’un laser UV et la maitrise du flux d’oxygène pendant la solidification de la résine, lui permettant d’être de 25 à 100 fois plus rapide que n’importe quelle impression 3D existante.

La solution d’impression Carbon3D ou CLIP (Continuous Liquid Interface Production) permettra d’atteindre des vitesses de production allant jusqu'à 100 fois plus rapide que les imprimantes traditionnelles.

GE et BMW ont déjà prévu d'intégrer la machine de carbone, appelé Carbon3D, dans leurs lignes de fabrication.



Un futur tout tracé

accessories


BMW a déjà commencé à introduire l'imprimante de carbone dans ses installations de production en Allemagne et une entrée sur le marché japonais sera assurée par Nikon et JSR chimique.

La production de machines Carbon3D connait un coup d’accélérateur - seulement 50 unités existent sur le marché aujourd'hui et d'ici la fin de l'année, on atteindra en principe, les 100 machines.







Poster un commentaire