Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Startup

Startup

Que font les autres ?

Les expériences des entrepreneurs.

Les français qui lancent leur startup.

Les tendances dans les autres pays à adapter en France.

Les idées de produits et de services.

Comment développer les entreprises, leur faire vendre plus...

promospeciale

Blade copie UBER dans le domaine des transports aériens : hélicoptères, jets privé et hydravions

Audience de l'article : 1362 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Blade, une startup du transport aérien fondée par un ancien de chez Sony et de Warner Music, Rob Wiesenthal, et le cofondateur de GroupMe, Steve Martocci, transportent l’élite new-yorkaise dans le très couru lieu de villégiature des Hamptons - en hélicoptère.

bleda heli 1

La startup étend aujourd'hui son offre, pour y inclure des places sur jet privé – à bord de Gulfstream IV. 

Baptisé BLADEone, le service offrira des sièges sur des vols entre Manhattan, Miami et Palm Beach : des destinations que de nombreux New-Yorkais aisés fréquentes en hors-saison. 

Un billet aller-simple coûte environ 2 200 $.

Typiquement, un vol en hélicoptère avec Blade part de l'un des trois salons de luxe situés à Manhattan, où vous pourrez siroter des cocktails – « au shaker, pas à la cuillère » - en attendant de monter à bord. 

Un des lounges de Blade

Les passagers du nouveau service de jet privé de Blade partiront en hélicoptère de l'un de ces salons, pour atterrir à côté d’un Gulfstream IV, qui les attend à l’aéroport du comté de Westchester. 

A l’image d’Uber, la société Blade ne possède aucun des appareils dont ils offrent les services. C’est une application de crowdsourcing qui permet de trouver des sièges sur des vols déjà prévus par les principaux opérateurs. Les jets d’affaire Gulfstream utilisés par BLADEone sont détenus et exploités par JFI Jets

Les jets sont bien sûr pourvus de tous les aménagements que l’on s’attend à trouver à bord de ces salons volants. Chacun des 12 sièges individuels est équipé d’un iPad, proposant une sélection de films concoctée par le Festival du film de Tribeca. Le personnel de cabine - avec leurs uniformes dessinés par Tamara Mellon - proposeront des cocktails et des repas élaborés par le chef renommé Todd English.

gulfstream cabin


Le PDG Rob Wiesenthal explique qu’aucun des fauteuils sur le jet n’est un mauvais siège. Son équipe veut apporter « du charme » à l'aviation. 

« Le vol fait parti de vos vacances », souligne Rob Wiesenthal. « Pourquoi le voyage doit-il être misérable par rapport au reste des vacances ? Le vol devrait vous stimuler, pas vous épuiser jusqu’au point de se dire, « Dieu merci, je suis enfin descendu de cet avion. »

Gulfstream-

Les passagers recevront également une luxueuse trousse de voyage emballée dans un sac en cuir conçu par Jack Spade. On y trouve des chaussons en daim signés Del Toro, des produits de soins pour la peau de chez La Mer, une brosse à dents électrique, des chaussettes de marque, et un chargeur pour iPhone, entre autres objets. 

Le premier vol était prévu, hier, mercredi 3 décembre, à 16 heures au départ de New-York. Juste à temps pour que les New-Yorkais mettent le cap sur Miami pour l’Art Basel. Un salon flambant neuf les attendra à l’aéroport d’Opa Locka de Miami. 

Près de 50 000 personnes ont déjà téléchargé l’app de Blade. Les actuels vols en hélicoptères et hydravions comprennent les prestigieuses destinations de : Quogue, Southampton, East Hampton, Montauk, Nantucket, Martha Vineyard et Cape Cod. Vous pouvez même attraper un siège sur un hélicoptère pour vous rendre dans un des nombreux aéroports de la région de New York, pour un vol de cinq minutes avec le service nommé Blade Bounce. 

blade-aqua

Les prix des billets varient entre 395 $ et 695 $ pour un voyage entre Manhattan et les Hamptons, la destination la plus populaire de startup. Pour quelques centaines de dollars de plus, vous pouvez faire un vol sur-mesure vers une destination de votre choix, et vous pouvez même choisir de voler sur un avion plus rapide si vous le souhaitez. 

Blade a levé 6 millions de $ lors du premier tour de table de financement au mois de mai de cette année. Éric Schmidt, président du conseil d'administration de Google, le PDG de Discover Communications, David Zaslav, le président d’IAC/InterActiveCorp Barry Diller et un de ses enfants, Alexander von Furstenberg, le président d’iHeart médias, Bob Pittman, et Raine Ventures ont tous contribué à ce récent round de financements

Rob Wiesenthal sait bien que beaucoup de sociétés ont essayé et échoué à faire du jet privé une expérience de meilleure qualité et surtout plus accessible. Cependant, le PDG de la startup a étudié leurs business modèles et pense que Blade peut y parvenir. L'avantage de Blade, selon lui, c’est que la startup est purement une entreprise de logistique, avec un accent mis sur l'expérience client - et le coût des vols sont légèrement compensés par des salons de luxe où les passagers se détendent avant leur embarquement. Blade touche les clients dans toutes les aspects du voyage, en utilisant d’autres moyens que les autres compagnies de jet privé.

« Nous volons de lounge en lounge, pour harmoniser l’ensemble du voyage avec les hélicoptères », explique-t-il.

lead-enrichir-25000
Poster un commentaire