Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Productivité

Productivité

Entreprises ; Etats ; Hommes

Toute l'actu traitée par Objectifeco dans le domaine de la productivité à la recherche de l'excellence.

Comment réfléchir à produire plus, plus vite ou en consommant moins de temps et d'énergie, les logiciels et stratégies en vogue, les dernières recherches, les témoignages d'expérience...

Web marketing - 10 moyens d'optimiser facilement son contenu rédactionnel

Audience de l'article : 3905 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Pour surmonter les errements dans la rédaction de contenu, deux éléments essentiels sont à savoir : il faut reconnaitre ses faiblesses et savoir comment les corriger. C’est une partie capitale dans le processus de rédaction. Pourtant, cette autocritique est trop souvent négligée. D’ailleurs, si vous ne savez pas qu'il y a un problème dès le départ, comment pourriez-vous être amené à le résoudre ?

content-marketing

Si vous rencontrez des difficultés dans la rédaction de votre content marketing, découvrez 10 leviers puissants, des actions ultra concrètes qui vont rendre votre contenu plus addictif, engageant et convaincant qu’il ne l'était avant de mettre en place un processus de révision et de réécriture. Que vous rédigiez une landing page (page d'atterrissage) pour promouvoir un produit ou un service, un article de blog, un e-mail ou une page Web, utilisez ces leviers pour avoir un impact plus profond sur vos lecteurs.

Ces modifications rendront votre auditoire plus attentif à votre message. Vos lecteurs seront plus susceptibles de faire ce que vous voulez qu'ils fassent – ce qui est exactement le but d’un contenu optimisé.

Car un lecteur captivé est - à toutes fins utiles - un prospect engagé. Et c’est précisément ce que nous recherchons quand on met en œuvre du content marketing. Après tout, des prospects engagés sont plus enclins à poursuivre la lecture de votre contenu, ce qui les rend plus à même d'atteindre votre irrésistible call-to-action (appel à l'action).

Comment optimiser votre content marketing comme un pro ? Voici10 actions simples pour immédiatement améliorer vos contenus rédactionnels.

1. Ouvrir son contenu avec des questions qui obtiennent des « oui » de la part des lecteurs

L’inertie, qu’elle soit physique ou mentale, est une puissante force. En d'autres termes, à l’image d’un caillou qui dévale une colline, plus le mouvement perdure plus l’inertie est forte - et plus il est difficile à arrêter. Voilà pourquoi les écrivains aiment tant l'utiliser, en particulier dans leurs introductions. 

get-people-to-open-your-emails-tips-for-writing-effecive-email

L'idée, c’est que plus vos lecteurs disent « oui » à vos honnêtes propos, à travers un discours précis et argumenté, plus ils sont susceptibles de continuer à dire « oui » pour, finalement, se retrouver en harmonie avec votre message. Pourquoi ? Parce qu'ils ressentent le fait que vous les comprenez, et que vous savez exactement ce qu’ils traversent.

Faites leur dire « oui » assez longtemps, et ils auront le sentiment que votre produit ou service peut les aider à résoudre leur problème. 

2) Appuyez deux fois sur la touche « Entrée » toutes les 2-3 phrases

Comme vous le savez, frapper deux fois la touche "« Entrée » permet de laisser un espace entre deux paragraphes. Mais ce n’est pas simplement parce que cet espace est vide de mots, qu’il est vide de sens et qu’il ne s’accompagne pas d’un objectif.

keyboard-with-red-enter-key

Tout comme les photographes et les designers utilisent l'espace négatif pour créer un point focal ou foyer, les rédacteurs peuvent utiliser l'espace vide pour créer de l’emphase et attirer l'attention sur un élément important.

L'espace vide rend également votre contenu moins indigeste et plus lisible. Cela permet de structurer votre message dans un cadre plus élégant, et invite le lecteur à plonger dans le contenu.

3) Mettre en caractères gras vos avantages clefs

Soulignez les informations essentielles en utilisant les caractères gras. L’avantage, c’est de rapidement montrer aux lecteurs l'information que vous tenez absolument à faire connaître. 

En fait, la mise en forme du texte avec des caractères italiques, gras, de soulignement, de surbrillance, jusqu’aux liens hypertextes, vous aidera à capter et à maintenir l'attention du lecteur. Cela s’explique parce que nos esprits sont câblés pour remarquer le changement.

Imaginez assister à une pièce de théâtre où l’on passerait d'un monologue à un dialogue dans la même scène. Cela attire notre attention ?

Pour notre subconscient, quelque chose de nouveau est en train de se produire.  Quelque chose qui se démarque du reste. D’un seul coup, nous nous concentrons sur ce qui sort de l’ordinaire.

4) Isoler les informations importantes en utilisant des puces et des tirets

Un peu de pitié pour les lecteurs. En d’autres termes, allez-y doucement et pensez à les accompagner quand vous rédigez. N’oubliez pas qu'ils doivent se concentrer et instantanément donner un sens à chaque mot et à chaque petite marque de syntaxe que vous placez sous leurs yeux.

Et n’oubliez pas qu’ils font tout cela devant un écran : leur attention est encore plus instable et le processus de mémorisation est encore plus difficile qu’en face d’une belle feuille de papier. Il faut donc absolument les aider – les aiguiller.

screen learning vs paper

Les puces et les listes numérotées permettent :

    1. D’organiser votre texte, ce qui le rend plus déchiffrable et digeste.

    2. De mettre en valeur vos points clefs et les autres informations importantes.

    3. De continuer à maintenir l’attention du lecteur, de votre titre jusqu’à vos titres de paragraphes et vos intertitres.

 

5) Commencez des phrases avec « Imaginez » ou « Souvenez-vous »...

Ces verbes sont des déclencheurs. Ils permettent de faire savoir aux lecteurs que vous êtes sur le point de leur raconter une histoire, de leur rafraîchir la mémoire, ou de dépeindre une situation donnée. Car les personnes aiment qu’on leur raconte une histoire. 

Pensez alors comme un scénariste. Le verbe « imaginez » au début d'une phrase ou d’un paragraphe sert le même but que la séquence d’ouverture de votre série télé préférée. Elle signale le fait que vous êtes sur le point de vivre quelque chose que vous allez apprécier. Cela confère un sentiment d'anticipation. Cela crée du suspens.

C’est une manière d’engager l’attention dans presque toutes les situations, que vous regardiez la télévision ou que vous lisiez un e-mail.

6) Incorporer des mots comme « car » ou « parce que » le plus souvent possible

« Parce que » ou « car » sont d’autres mots déclencheurs. Ils permettent de faire savoir aux lecteurs qu’ils sont sur le point d'entendre une argumentation. Ces mots qui introduisent une explication sont une raison pour laquelle - selon le chercheur de renom et auteur de best-sellers, le Dr Robert Cialdini - ils sont utilisés comme leviers pour amener les gens à dire oui.

the-4-most-persuasive-words-in-the-english-language


« Un principe bien connu du comportement humain dit que quand on demande à quelqu'un de nous rendre service, nous sommes plus efficaces et persuasifs si nous fournissons une raison. Les gens aiment tout simplement avoir des raisons pour ce qu'ils font », souligne le Dr Cialdini dans son livre best-seller influence - traduit en français sous le titre Influence et manipulation.

Pourquoi ? Parce que c’est un phénomène scientifiquement prouvé. Des expériences ont même démontré que pour des requêtes courtes, fournir une raison incongrue est préférable à pas d’explication du tout.

Soulignons d’ailleurs au passage que ces mots produisent les mêmes effets à l’oral qu’à l’écrit

7) Transformez vos phrases à la voix active

Rien ne tue plus l’écrit qu’une surutilisation de la voix passive. La façon la plus simple de lutter contre cela ? Transformez vos phrases à la voix active. 

Alors que le sujet fait l'action dans une phrase à la voix active, le sujet subit l'action dans une phrase à la voix passive. Par exemple.

  • A la voie active : L'ordinateur quantique de Google bat un nouveau record.
  • A la voie passive : Un nouveau record a été battu par l’ordinateur quantique de Google.

On remarque tout de suite que la voie active revêt plus de force et de conviction. Tandis qu’à l’inverse son homologue est faiblarde et… passivement peu convaincante. La voix passive résonne comme une sorte de « Mouais ». 

hemingway editor app

Pour mettre votre contenu à l'épreuve, commencer par faire un CTRL-F sur votre texte à la recherche de la préposition « par ». Cela va rapidement mettre en évidence les phrases dans lesquelles le sujet subit l’action au lieu d’en être l’auteur. Ou vous pouvez également laisser l’Hemingway Editor les trouver à votre place.

8) Tout écrire à la deuxième personne du pluriel

La deuxième personne du pluriel est le mode de narration le plus engageant - car il est le plus personnel. Les pronoms personnels comme « vous », « votre » et « vos » aideront le lecteur à se projeter dans votre contenu et, par conséquent, dans l'histoire que votre produit ou service raconte.

Les meilleurs contenus parlent aux lecteurs à un niveau intime. Mais ces contenus qui se connectent directement avec eux sont extrêmement difficile à obtenir. Cependant, écrire à la deuxième personne du pluriel est nettement plus aisé.

9) Comptez vos adverbes - et réduisez ce nombre de moitié

Ou, mieux encore, n’en gardez qu’un quart. Dans ses mémoires, On Writing , Stephen King a écrit : « La route de l’enfer est pavé d’adverbes ».Mais pourquoi est-il si méchant ? Parce que les adverbes sont de très, très bons instruments pour affaiblir votre rédaction. 

S king

Si vous voulez que votre contenu accroche les personnes, remplacez cette médiocre combinaison adverbe-verbe avec un seul verbe qui a du punch. Par exemple, au lieu d'écrire « elle est très en colère » vous pourriez écrire « elle est en colère ». Ou encore, au lieu d'écrire « Les adverbes sont de très, très bon instruments pour affaiblir mes phrases », vous pouvez écrire « Les adverbes sabotent mes formules percutantes ».

10) Modifier votre call-to-action pour en faire une réelle proposition de valeur

Avant de publier votre contenu, vous devriez vérifier votre call-to-action à deux fois. Vous savez l’appel à l'action est ce rouage de fin, cet élément essentiel qui indique à votre lecteur ce qu'il convient de faire ensuite.

Assurez-vous que votre call-to-action soit clair et concis, audacieux et visible, urgent et percutant. Surtout, assurez-vous qu'il communique les bénéfices de votre produit ou service - c’est-à-dire la valeur ajoutée qui attend vos lecteurs.

udemy-call-to-action-button-urgency-630x464

Par exemple, si vous êtes un agent de voyage, ne laissez pas votre contenu se terminer par une formule passe-partout, « Appelez dès maintenant pour un devis gratuit », ou tout autre chose d'aussi fade et dénué d’intérêt.

Au lieu de cela, amenez-les à prendre une action en proposant un avant-goût ou en créant un sentiment d’urgence, d’exclusivité, etc. : « Appelez dès maintenant pour décoller vers l’aventure » ou encore « Attrapez au vol notre promotion exclusive et décollez dès demain ».

Laissez vos lecteurs se projeter dans l’action et ils seront plus à même de vous suivre.
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire