Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Les USA, premier paradis fiscal demain ?

Audience de l'article : 2646 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Les USA ont lancé une guerre contre la Suisse pour abolir le secret bancaire et casser ce paradis fiscal.

Ce qui est assez hallucinant, c'est que les USA ne taxent pas ou peu les gains en capitaux et les intérêts pour les non résidents. En outre, les règles d'échange d'informations sont unilatérales et ne s'appliquent pas aux USA.

Ce sont ces éléments qui laissent dire à certains que la guerre contre la Suisse est avant tout une question de compétition pour la suprématie mondiale dans la finance off shore. Les américains sont des guerriers dans l'âme et ils le prouvent une énième fois. Les enjeux sont massifs, puisque le pays qui contrôle les dépôts contrôle de fait à travers les gestionnaires, les décisions d'investissement ! C'est stratégique et capital. Contrôler la monnaie de réserve mondiale, le dollar et l'argent des riches, c'est s'assurer un futur serein, ce que font les américains en ce moment.

Alors où mettre son argent si la Suisse n'est plus ?

Il paraît que c'est très dur... bof bof. La propagande bat son plein. Hong Kong, Singapour, Panama...

La France a adopté une politique punitive et surtout, cherche en permanence à intimider en agitant le levier de la peur. Vu que les Français se font pipi dessus pour la plupart dès qu'il s'agit de prendre le moindre risque, la logique est efficace.

Cette histoire repose le débat de l'expatriation. Je suis le premier désormais à savoir que l'expatriation a un coût humain élevé, que ce soit le déracinement, l'affectif, la maturation différente, la liberté ou le réseau social. Mais dans tous ces articles qui parlent de la Suisse et des USA, aucun journaliste ne rappelle cette vérité toute simple.

Quand on quitte son pays (sauf les USA qui taxent les passeports et non le lieu de résidence, quoiqu'abandonner un passeport pour un autre pays n'est pas insoluble, surtout avec des moyens financiers), donc, quand on quitte son pays, tous ces délires disparaissent. L'évasion fiscale concerne uniquement ceux qui veulent le beurre et l'argent du beurre, à savoir niquer la crémière sur le sol français sans rien payer...

Dès qu'on vit en tant que français à l'extérieur du pays, avec une base arrière dans un pays clément, la notion d'impôt sur le revenu disparaît, ainsi que l'énorme stress qui va avec...

Ces histoires posent aussi un autre débat. Les Etats gloutons affichent une volonté de capturer l'ensemble de l'argent privé à l'aide des impôts et en bloquant toute alternative mondiale de porte de sortie. Est ce crédible ? Les politiciens sont avant tout des gens corrompus qui ont besoin des oligarchies pour se faire des malettes et du pouvoir d'achat. S'il n'existe pas d'alternatives, c'est la mort du business de la politique... Je ne crois pas une seconde que le système fiscal mondial sera vérrouillé totalement.

Charles Dereeper
Poster un commentaire

4 commentaires