Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Les partis de gauche et » le sommet international pour un plan B en Europe »

Audience de l'article : 1158 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Vous trouverez ci-dessous la vidéo (presque deux heures donc il vous faudra attendre tranquillement de vous installer confortablement dans votre fauteuil ce week-end) de ce premier « congrès » avec la présence de l’ancien ministre grec Varoufakis.

Charles SANNAT

Des représentants éminents de partis de gauche entrent en guerre contre la politique d’austérité menée dans la zone euro.

Un groupe rassemblé autour de l’ancien ministre grec des Finances Yanis Varoufakis et l’ex-ministre allemand des Finances Oskar Lafontaine propose d’organiser « un sommet international pour un plan B en Europe ».

« Cet euro est devenu l’instrument de domination économique et politique de l’oligarchie européenne », lit-on dans une déclaration du groupe, signée Jean-Luc Mélenchon, Stefano Fassina (ex-vice-ministre italien de l’Economie et des Finances), Zoe Konstantopoulou (présidente du Parlement hellénique), Oskar Lafontaine et Yanis Varoufakis.

Dans leur déclaration, dont le texte a été publié sur le site de Jean-Luc Mélenchon, les hommes politiques dénoncent l’attitude des pays européens envers la Grèce et considèrent l’accord du 13 juillet (prévoyant des mesures draconiennes si Athènes veut recevoir une aide, ndlr) comme un coup d’Etat. »L’Europe officielle ne pouvait pas supporter l’idée qu’un peuple souffrant de son programme d’austérité autodestructrice ait osé élire un gouvernement déterminé à dire « Non! » », estiment les hommes politiques, qui réclament une « renégociation complète des traités européens ».

Les auteurs de la déclaration prônent « une campagne de désobéissance aux pratiques européennes arbitraires et aux règles irrationnelles jusqu’à ce que la renégociation aboutisse ».

« Beaucoup d’idées sont déjà sur la table: l’introduction de systèmes parallèles de paiement, les monnaies parallèles, la numérisation des transactions en euros pour contourner le manque de liquidités, les systèmes d’échange complémentaires autour d’une communauté, la sortie de l’euro et la transformation de l’euro en monnaie commune »

M. Varoufakis était l’invité d’honneur de la gauche radicale. Il est intervenu dans le débat intitulé «Sommet internationaliste du plan B» avec le député européen du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon et d’autres responsables de la gauche radicale européenne. Il a notamment évoqué les méthodes de défense contre la politique menée par le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble.


Source Sputnik ici 

Poster un commentaire