Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

La révolte en Arménie illustre une énième fois la bêtise des peuples... je vais finir oligarche à fouetter du crétin humain hahahaha

Audience de l'article : 3036 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Et voilà. Une nouvelle occurence en cours... L'ARMENIE.

Le peuple descend dans la rue, vire son président dictateur réformateur...

Puis redescend dans la rue pour tenter de virer l'establishment, cest à dire tous les salopards dans l'ombre parasites dont la vie est payée par les esclaves (on en enlève en mode industriel de ce genre en France).

On parie combien que dans 7 ans, un nouveau boss démocratiquement élu (of course !) a réinstallé toute la même clique dans l'ombre du pouvoir arménien et que tout est rentré dans l'ordre...

arménie

Prenez la Tunisie, la Russie et toutes les autres belles révolutions...

En fait, à la longue, quand on regarde ces mouvements, on se dit juste que les humains sont dans l'incapacité d'apprendre de leurs échecs et erreurs, dans l'incapacité d'observer aussi la répétition des occurences extérieures ou intérieures psychologiques. Ils sont juste bon à être esclaves et se faire dominer. Ils ne comprennent rien et adorent gémir en position infantile irresponsable.

Il n'y a pas et il n'y aura jamais de solution dès lors qu'on sous traite notre vie à d'autres, au dessus de nous.

Je crois qu'on devient esclave le jour même où on décide non consciemment de croire que des forces politiques peuvent gérer nos vies. Dès lors qu'on accepte cela, on a basculé dans l'esclavagisme sans même le savoir.

Quand on met un bulletin de vote dans une urne ou quand on règle les impôts réclamés par le maître, c'est fini. Implicitement, on a démissionné de soi même et on est à plat ventre... sans même le comprendre. C'est que le maître est malin... diaboliquement malin.

Charles Dereeper
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire DE PRINCE vendredi, 27 avril 2018 22:03 Posté par geekofrun

    On en élève, pas "on en enlève", malheureusement.
    Sinon, 1000% d'accord.
    Je crois que j'ai intuitivement compris ce que tu dis très tôt dans la vie en refusant de me soumettre à l'Autorité scolaire et parentale, puis à un employeur ensuite.
    J'ai choisi d'être mon propre patron ce qui était alors la moins pire des solutions bien que devant tout de même me soumettre au cadre réglementaire et administratif.
    L'erreur fondamentale que j'ai commise et dans laquelle j'ai persévéré 20 ans (Oh le con !) c'est de vouloir me battre contre le système en espérant pouvoir le changer, et même en prenant d'importantes responsabilités. ce n'est qu'alors, voyant de l'intérieur comment ça se passait, que j'ai compris qu'il n'y avait aucun espoir que je change quoi que ce soit, et pire, surtout, que j'ai réalisé que les gens étaient majoritairement des moutons consentants.
    Depuis, j'ai décidé d'être snipper. Je me suis expatrié et je tente de m'adapter au terrain, de comprendre et d'anticiper ce qui peut l'être pour ne pas être pris dans la nasse avec le troupeau. Je ne sais pas si ça fonctionnera mais le premier bénéfice c'est que je me sens plus libre que je ne l'ai jamais été.
    Merci pour tes vidéos, Charles.