Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Pour Yellen hausse des taux possible en décembre et l’économie US se porte bien !

Audience de l'article : 1317 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Bon soyons clair, la reprise américaine est totalement fumeuse et inexistante.

yellen printLe problème c’est que justement nous arrivons en fin de cycle dit de « reprise » qui n’a jamais vraiment repris. A la prochaine crise, la FED ne pourra pas baisser ses taux déjà à 0. Cela fait donc penser à Trichet qui avant de partir de la BCE avait augmenté d’un poil les taux, pour que Mario puisse les baisser après.

L’idée là-dedans c’est de créer des « marges » de manœuvre. Rassurez-vous tout cela ne sert à rien mais ça fait parler et au moins les masses pensent qu’il y a un pilote dans l’avion. C’est donc rassurant à défaut d’être utile.

Autre élément, les taux à 0 posent un vrai problème aux compagnies d’assurance-vie et aux systèmes de retraite par capitalisation puisqu’il n’y a plus rien à capitaliser avec des taux à 0.

Le problème le plus important est tout de même la macro-économie… dans une économie sans croissance forte et reposant avant tout sur de l’endettement, augmenter les taux c’est conduire tous les acteurs à l’insolvabilité. Donc les taux mécaniquement ne peuvent pas monter bien haut.

Charles SANNAT


WASHINGTON, 4 novembre (Xinhua) — La présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen a indiqué mercredi que la banque centrale pourrait commencer à augmenter les taux d’intérêts à court terme lors de la réunion de décembre car l’économie américaine « se porte bien ».

La Fed prévoit que « l’économie continuera de croître à un rythme qui est suffisant pour générer encore des améliorations sur le marché du travail et faire revenir l’inflation à notre objectif de 2% à moyen terme », a déclaré Mme Yellen devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

« Si les informations qui nous arrivent confirment les espoirs, alors notre déclaration est que décembre pourrait être une vraie possibilité », a lancé Mme Yellen, faisant allusion à la prochaine réunion prévue les 15 et 16 décembre. « Mais plus important, nous n’avons pas encore pris de décision à ce sujet ».

La présidente de la Fed a indiqué que la décision pour une hausse des taux d’intérêts en décembre dépendra de l’évaluation de l’outil de politique de la Fed, le Comité fédéral du marché libre (FOMC), concernant les perspectives économiques à cette date et que « cette évaluation prendra en compte toutes les données que nous aurons reçu entre maintenant et alors ».

Mme Yellen s’est dite optimiste sur le fait que l’économie américaine est en bonne voie pour respecter les objectifs de la banque centrale en matière d’inflation et d’emploi, déclarant : « A l’heure qu’il est je vois l’économie américaine comme se portant bien ».

« Les dépenses intérieures croissent à un rythme solide » et « certains risques à la baisse ont diminué » en ce qui concerne l’évolution économique et financière mondiale, a ajouté Mme Yellen.
Poster un commentaire