Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

«SCOOP ! La Chine lance un nouveau contrat pétrolier coté en yuan »

Audience de l'article : 1927 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

C’est une information essentielle qui n’a été reprise pour le moment par aucun grand média français et qui a été dévoilée par le Telegraph de Londres, l’un des derniers grands journaux d’investigation au monde! Ce qui se passe c’est l’attaque du cœur du système dollar et c’est absolument capital.

Source originale en anglais dans le texte ici sur le site du Telegraph

La puissance américaine repose sur le pétrodollar et les porte-avions !

C’est sur ces deux piliers que repose désormais ce qui reste de la puissance américaine, car plus puissant évidemment que les pétrodollars ou encore les porte-avions il y avait le domaine des idées et du rêve. Les Etats-Unis d’Amérique incarnaient la liberté, le rêve. L’Amérique avait gagné la « guerre » des valeurs.

Aujourd’hui il ne reste à l’Empire que la peur qu’il inspire entre ses chantages aux bombardements ou aux sanctions économiques.

Au cœur de la stratégie financière de puissance de l’Amérique, évidemment sa monnaie, le dollar, imposée depuis des décennies comme la monnaie incontournable des échanges mondiaux et en particulier comme la monnaie qui permet l’achat des matières premières et parmi elles la plus essentielle… le pétrole !

Le pétrodollar est tout un système économique dans les détails duquel je ne rentrerais pas dans cet article. Néanmoins ce système est l’un des piliers les plus importants de l’économie mondiale et il s’agit d’une montagne de milliards de milliards de dollars qui circulent autour de la planète et contribuent au maintien de certains grands équilibres.

Un séisme financier ? Non un pas de plus dans la désaméricanisation de l’économie !

Les chinois savent à quel point il ne faut jamais acculer son ennemi qui sinon n’ayant plus rien à perdre se battrait jusqu’à la mort, infligeant de terribles pertes à son adversaire. Pour comprendre la stratégie chinoise lire l’ouvrage de Sun Tzu l’art de la guerre est un incontournable…

Bref, il est peu probable que cette information entraine à court terme un séisme financier. A plus long terme en revanche, cela marque à quel point l’économie mondiale est en train de se « désaméricaniser » et de se « dédollariser ».
Progressivement donc la Chine comme la Russie mettent en place toutes les structures leur permettant de fonctionner au mieux dans un monde sans dollar ou dans un monde qui serait coupé entre deux zones qui pourraient parfaitement être amenées à ne plus se parler ni à échanger. Je vous laisse imaginer dans un tel cas les pénuries ou les difficultés d’approvisionnement auxquelles nous serions confrontés.

Alors, en attendant, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT

Les autorités chinoises ont prévu de lancer un nouveau contrat à terme de référence sur le pétrole brut pour tenter de rivaliser avec le Brent à Londres et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), annonce The Telegraph. Ce contrat sera un coup de plus sur le dollar américain, affirment les experts.


Le Brent sert toujours de référence mondiale sur la base de laquelle presque toutes les transactions  peuvent être mesurées depuis la découverte du secteur dans les années 70. Depuis la signature du contrat en  1988, le Brent londonien est appelé à stabiliser les prix et à atténuer leur volatilité.

Pourtant, la deuxième économie mondiale est censée, elle aussi, influencer activement la formation des prix d’un produit étant la source principale d’énergie dans le pays. C’est pourquoi le Shanghai International Energy Exchange (INE) a décidé de lancer son contrat à terme coté en yuan.

La Chine est également le deuxième consommateur mondial de pétrole et son rôle dans la formation des prix sur l’or noir est déjà important. Ainsi, la vente de métaux sur la bourse chinoise est souvent plus élevée qu’à la City. De plus, 10 sur 20 contrats d’actifs de matières premières ont été signés sur le plateau chinois. C’est pourquoi les experts estiment que les « futures » chinois pourraient rivaliser avec le Brent londonien et les WTI américain.

Extraction du pétrole

Le lancement des « futures » sur le brut à Shanghai a obtenu l’an dernier le feu vert de l’Etat. Ce contrat prévu serait le premier permettant à des investisseurs internationaux d’intervenir directement sur le marché.


Les experts soulignent qu’il est encore tôt pour parler de la mort du Bent. Pour cela, il faudra du temps. Cependant, l’influence de ce contrat sur le marché mondial sera énorme et le recours au yuan aura significativement augmenté.


Source Sputnik ici
Poster un commentaire