Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Le FMI doit modifier ses règles pour aider l’Ukraine

Audience de l'article : 1728 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Ce n’est ni plus ni moins que du tripatouillage en règle afin de sauver la mise au gouvernement ukrainien, ce qui évidemment enrage Moscou au plus haut point puisque l’on change les règles du jeux en cours de partie.

Cela montre que le FMI reste profondément inféodé à Washington et que les règlements ne servent pas à grand chose puisqu’ils s’appliquent jusqu’à ce qu’on les change !!!

Charles SANNAT


Le FMI a décidé mardi de modifier une règle interne qui menaçait la poursuite de son plan d’aide à l’Ukraine, au risque de se voir accusé de céder à des pressions politiques.

 Jusqu’à présent, le Fonds monétaire international (FMI) était dans l’incapacité d’apporter son assistance financière à un pays ayant fait défaut vis-à-vis d’un autre Etat, rappelle l’AFP.

Les USA refusent de garantir la dette ukrainienne
Cette disposition était particulièrement problématique dans le cas de l’Ukraine, qui bénéficie d’un plan d’aide de 17,5 milliards de dollars du FMI depuis mars et qui est sur le point de faire défaut vis-à-vis de la Russie.Etouffé financièrement par l’insurrection dans l’est du pays, Kiev a ainsi fait récemment savoir qu’elle ne rembourserait pas les 3 milliards de dollars dus à la Russie avant la fin de l’année et qui avaient été prêtés par Moscou à l’ancien régime.

Dans l’état actuel des choses, un tel défaut aurait mécaniquement conduit le FMI à suspendre son soutien à l’Ukraine, soutenue à bout de bras par les Occidentaux et notamment les Américains.

Conscient de ce risque, le FMI avait récemment indiqué avoir mené une réflexion sur cette règle qui a abouti mardi après une réunion de son conseil d’administration, l’instance représentant ses 188 Etats-membres.



« Le conseil d’administration du FMI s’est réuni aujourd’hui et a décidé de changer la règle actuelle sur le refus d’arriérés de paiement vis-à-vis de créanciers officiels (publics, ndlr) », a déclaré mardi le porte-parole du FMI Gerry Rice.

L’ampleur du changement et ses modalités n’ont toutefois pas été dévoilées et seront précisées « dans les prochains jours », a-t-il ajouté.

Avec cette modification, le FMI prend le risque d’être accusé d’agir pour des motifs politiques et afin de satisfaire les Etats-Unis, son premier actionnaire.

« La décision de changer la règle semble hâtive et biaisée », a réagi le ministre russe des Finances, Anton Siluanov. « C’est fait pour nuire à la Russie et pour permettre légalement à l’Ukraine de ne pas payer ses dettes », a-t-il ajouté.

Денежные купюры и монеты США и Украины
M. Siluanov a estimé que les problèmes de la dette ukrainienne auraient pu être réglés sans mal si le Congrès des Etats-Unis ne bloquait pas la réforme du FMI doublant les ressources de l’institution. »Le refus des Etats-Unis de s’attaquer à la ratification de la capitalisation du FMI, qui aurait pu être utile pour régler les problèmes de dette de l’Ukraine, est scandaleux », a indiqué le ministre.

La Russie envisage de poursuivre l’Ukraine en justice.



Source ici




Le FMI doit modifier ses règles pour aider l'Ukraine
Poster un commentaire