Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Le Banquier

Le Banquier

J'ai travaillé dans de nombreux domaines liés au capitalisme,
Le fonctionnement de l'organisation économique et financière du monde me passionne,
Je m'efforce d'éclairer mon prochain dans ce système pour qu'il y avance au mieux,
qu'il souhaite en profiter ou le faire changer

POSEZ MOI VOS QUESTIONS

Vous pouvez me poser toutes les questions et me soumettre tous les sujets pour lesquels vous aimeriez que je fasse un texte détaillé

Cliquez ici 

J'y répondrais bien volontiers !

promospeciale

La dette d’Italie et son impact sur l’Europe, le 09/11/2011…

Audience de l'article : 2984 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

 

 

 

 

Oui Italienne, pas Espagnole.

 

En novembre 2011, j’ai écris ce texte à mon réseau privé, à l’époque je ne publiais pas sur Objectif Eco. Je vous le livre aujourd’hui, 6 mois après, à froid.

 

« Je vous invite à prendre une position extrêmement réfléchie et sécurisée sur vos finances, à épargner par tout moyen pour des moments difficiles à venir, à faire des choix de consommation et d’investissement pour alléger vos charges de vie future pour le court, moyen et long terme.

 

Que s’est-il passé ce jour du 09/11/2011 ? Je vous raconte donc cette journée et les éléments utiles de la semaine qui l’a précédé. C’est parti :

 

Mercredi 02 novembre, les états d’Europe ont trouvé la solution au problème de la dette Grecque  et à sa contagion aux autres états, et notamment de l’Italie via le FESF.

 

En fait, le FESF a la capacité de financer un état qui ne peut plus le faire sur le marché de la dette à cause de taux trop élevés.

 

Le principe est aussi simple que débile, les surendettés s’associent ensemble dans le FESF pour que celui-ci prête a d’autres surendettés… Ainsi la dette ‘’inremboursable’’ est remboursée par une autre dette elle-même qui sera ‘’inremboursable’’ mais portée par un groupe de fou plutôt qu’un fou tout seul, incroyable, mais vrai.

 

Ce FESF a été doté d’une puissance de crédit ou d’assurance de crédit pour un montant souhaité de :

 

 

1 000 000 000 000 € (Mille milliards d’Euros)

 

 

 

 

 

Un petit détail, le FESF a du doubler sa taille en 1 an pour faire face aux problèmes de dette de l’Europe. Ça nous donne une bonne idée de la vélocité de l’aggravation du problème.

 

 

 

Jeudi 03 novembre, M. SARKOZY s’est exprimé en expliquant aux français que l‘Europe était sauvé. Les autres chefs d’états ont fait de même avec leur population.

 

 

 

Voici le niveau des dettes des principaux pays en US Dollars. L’Italie, pèse environ 2 000 milliards d’Euros :

 

 

 

 

Le résultat de la réunion du mercredi 02 novembre au soir sur le prix de la dette Italienne (baisse de son taux) a durée …. 1 Jour.

 

Un seul jour de détente : baisse du taux Italien d’à peine quelques dizaines de % suite à une augmentation à 1 000 000 000 000 € d’intervention possible du FESF.

 

Au-delà de 6 % le taux accélère très vite pour aller vers 7%. A 7 % et au-delà, le Pays est considéré dans une situation où il ne peut plus emprunter sur le marché. Nos pays endettés ne se contentent pas d’être très endettés, ils empruntent chaque année des dizaines de milliards de plus car ils vivent à crédit.

 

Le chiffre de ce crédit nouveau s’appel le déficit budgétaire. Le déficit budgétaire de la France pour cette année 2011 est estimé à un peu moins de 100 000 000 000 € (100 Milliards d’euros).

 

95.3 Milliards, pour être précis :

 

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/11/15/04016-20111115ARTFIG00573-france-le-deficit-budgetaire-revise-a-la-baisse-pour-2011.php

 

 

 

Une petite rétrospective vous montre que de droite ou de gauche, il n’y a pas eu de budget équilibré ou excédentaire depuis des décennies (1974 pour être précis). Ce n’est donc pas un problème de gauche ou de droite comme essaient de nous le faire croire les deux grands partis.

 

 

 

 

Mais revenons à notre semaine italienne…

 

Mercredi 09/11/2011

 

Ce matin là Berlusconi a annoncé sa démission, peut être pour détendre le taux de la dette Italienne (le faire baisser) et d’éviter un effondrement de l’économie occidentale, voici quelle a été la réaction du marché…
 

 

Un crack obligataire sur la dette Italienne (les taux explosent à la hausse)

 

 

Ce graphique, cette image, ne vous dit peut être pas grand-chose, mais c’est pour moi la représentation d’un tournant très important pris par notre système économique basé sur le surendettement.

 

Le marché, c'est-à-dire tout le monde, au travers des banques, assurances, fonds de pension, etc, a vendu massivement la dette Italienne sur le marché secondaire et le taux a explosé de 6.751 à 7.488 en 3 heures…

 

Voici par exemple, une obligation qui permet de suivre les taux Italiens :

 

ITALY - BTP BUONI DEL TESORO POLIENNALI 4,75% 01/08/2023 - IT0004356843

 

 

 

Quels sont les impacts :

 

1)      Lorsque le taux des obligations nouvelles monte, la valeur des obligations équivalentes et existantes baisse engendrant une moins value latente, ou une moins value s’il y a eu vente.

 

2)      La dette Italienne est maintenant jugée « dangereuse ». Les obligations du trésor Italien encore détenus dans les bilans des banques assurances, fonds de placement etc, ne représentent plus une valeur refuge mais maintenant une valeur spéculative.

 

3)      Le taux trop élevé empêche irrémédiablement l’Italie de rembourser à terme cette dette.

 

4)      Le FESF n’est pas suffisant pour assumer le problème de la dette Italienne (la dette Italienne est de 2 000 Milliards d’Euros, le FESF est doté de 1 000 milliards d’Euros et il doit aider, Le Portugal, la Grèce, etc.

 

5)      L’effet domino de pertes en cascade sur les banques et les autres états, en fait, sur l’économie Européenne dans sa totalité est maintenant totalement incontrôlable.

 

En effet, si vous voyez un taux de dette d’état monter brutalement cela veut dire que la dette du dit Etat est en train d’être vendu massivement sur le marché secondaire sans qu’il y ait d’acheteur suffisant pour permettre une stabilisation des prix.

 

Ce jour là, la Banque Centrale Européenne s’est substituée au marché et au FESF car presque plus personne ne voulait acheter la dette Italienne. C’est ce qui explique la légère baisse du taux à mi-journée terminant à 7.246 %. En faisant ceci, elle a évité pour quelque temps l’effondrement de l’économie Européenne.

 

 

Concrètement, c’est comme si plus personne ne voulait acheter quelque chose (ici financer l’économie Italienne à crédit) et que la seule personne acceptant d’acheter ce quelque chose peut le faire car elle a une imprimante à billet de banque !

 

 

 

Cette méthode appelée monétisation de la dette (appelée aussi Quantitative Easing ou Stimulus Package), si elle est trop utilisée engendre l’Hyperinflation ((aller chercher de la nourriture avec une brouette de billet) vous avez surement vue cette image…). Il ne faut donc pas espérer qu’elle soit la solution définitive au problème.

 

L’Hyperinflation a fait monter le nazisme dans les années 30 et a radicalisé les votes Allemand vers l’extrême droite ce qui a permis à Hitler de prendre le pouvoir. Je ne dis pas ici qu’il va se passer la même chose aujourd’hui… mais nous en prenons le chemin.

 

http://www.dailymotion.com/video/xl0c0z_l-hyperinflation-de-l-allemagne-en-1923-le-passe-qui-eclaire-notre-present_news

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperinflation_de_la_R%C3%A9publique_de_Weimar

 

Enfants allemands jouant avec des billets de banque en 1923 :

 

Voici le graphique sur une semaine du coût de la dette Italienne, du mercredi 03 novembre au mercredi 08 novembre suite au fameux sauvetage de l’Europe :

 

 

Un excellent article expliquant le phénomène :

 

http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/11/09/les-banques-se-delestent-de-leurs-dettes-souveraines_1601097_1581613.html#e

 

Que va-t-il se passer d’après moi maintenant ?

 

Nos économies modernes ont atteint un point de non retour engendrant au mieux la récession et au pire l’effondrement du système financier Européen dans son état actuel.

 

Nos dirigeants de droite et de gauche nous ont endettés jusqu'à atteindre l’effet Massue, les intérêts composés et la non responsabilisation des populations qui se désintéressent de la gestion de leur pays en donnant des mandats à des mafieux sans contrôle a postériori ont fait le reste.

 

 

Nous sommes donc tous responsables devant nous-même et nos familles de ce qui va se passer maintenant

 

 

 

Concernant notre lieu de vie, la France, et à court terme (environ 1 an) :

 

A moins d’être profondément allergique à toutes formes de médias, vous n’avez pas pu échapper au plan de « J rigueur J» annoncé par notre gouvernement début novembre 2011.

 

http://www.dailymotion.com/video/xm6s0r_francois-fillon-discours-sur-les-nouvelles-mesures-du-plan-de-rigueur_news

 

Ce plan doit permettre de réaliser 11 000 000 000 € (11 milliards “d’économies”))

 

http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0201586711266-budget-fillon-annonce-11-milliards-d-euros-d-economies-en-2012-209891.php

 

Evidement, le gouvernement fera tout pour éviter l’effondrement de notre pays, et il souhaite arriver à un déficit 0. Concrètement, notre déficit budgétaire étant d’environ 100 Milliards d’euros, le plan de rigueurs étant de 11 Milliards d’euros, pour ramener le déficit à 0, il faut donc…

 

 

Réaliser 8 plans de ‘’rigueur’’ de plus et de même ampleur pour arrêter d’emprunter de la dette nouvelle

 

 

 

En effet, réduire le déficit à 0 ne veut pas dire ne plus être endetté, mais veut dire arrêter de s’endetter d’avantage.

 

Pour avoir une idée de la vélocité du problème voici un lien très explicite :

 

http://cluaran.free.fr/dette.html

 

Même si on arrête le compteur, il faudra aussi rembourser la dette totale un jour et ainsi inverser le compteur.

 

Voilà, concrètement au mieux, nous pouvons nous attendre à une importante perte de pouvoir d’achat issu au choix :

 

                ↗ D’une hausse de vos impôts directs et indirects

 

↘ D’une baisse de vos revenus du travail et du capital

 

                ↘ D’une baisse des prestations sociales retraites incluses

 

                ↘ D’une baisse de tous les services publics

 

Pour bien le vivre, nous n’avons pas d’autre choix que de réduire notre train de vie personnel et nous habituer à vivre avec moins que notre revenu ou à prendre des décisions permettant d’accroitre nos revenus ou baisser nos charges.

 

Et, au pire, notre Europe s’effondrera dans l’extrémisme et la misère à cause de la cure d’austérité qu’il faudra traverser pour : Arrêter d’emprunter, rembourser l’emprunt et les intérêts de l’emprunt.

 

Voici un film reportage, dérangeant ?, troublant ?, bouleversant ?, chiant ?, débilitant ?, vous choisirez…, qui vous montrera un point de vue pour la sortie de notre problème de surendettement :

 

http://www.zeitgeist-lefilm.com/movingforward »

 

 

 

6 mois après, ce n’est pas simple de se relire. Ce jour là, le 09/11/2011, j’ai vu en direct sur mon écran cette fichue courbe montée à la quasi verticale, c’était … tétanisant, je n’ai pas d’autre mot. Si le scénario de récession se déroule comme je l’ai anticipé, il faudra peut être plus d’un an car nous avons changé de gouvernement en France, et celui-ci n’a pas la même approche rigoriste.

 

Et puis plusieurs gouvernements d’Europe semblent vouloir prendre un troisième chemin, bien moins sombre, la croissance sans surendettement mais la croissance d’abord. En tant que banquier utopique ?, je le souhaite et je pense que cela est possible et sans tout détruire, mais pas avec les règles du jeu actuelles.

 

 

 

Vous trouverez l’évolution de « l’OAT » 10 ans Italien ici :

 

http://www.bloomberg.com/quote/GBTPGR10:IND

 

Et l’Espagne ici :

 

http://www.bloomberg.com/quote/GSPG10YR:IND

 

 

 

Si un jour vous êtes Bear sur tous les principaux OAT 10/15 ans des Etats Européens (Allemagne inclus) voici un tracker qui vaut ce qui vaut :

 

http://www.boursorama.com/bourse/trackers/compo_etf.phtml?symbole=1rTS10

 

 

 

A bientôt

 

Le banquier


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Poster un commentaire

1 Commentaire