Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

Et la reprise alors? Bruxelles demande à l’Espagne de nouveaux efforts pour réduire son déficit public en 2016

Audience de l'article : 1276 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
On avait eu le spectacle la reprise aux Etats-Unis, puis la reprise au Japon.

Après la série la reprise espagnole!!! Ha on a bien rigolé avec la reprise espagnole, impossible de dire que la reprise espagnole était bidon ! alors qu’elle reposait sur une augmentation des dettes… facile de dire je fais 3% de croissance si dans le même temps cette croissance de 3% est obtenue avec des déficits de 5%… cela fait donc une récession nette de nouvel endettement de 2%… ce qui n’est pas franchement fulgurant pour une reprise…

Bref, finalement même la Commission européenne s’en est rendue compte puisqu’elle « demande à l’Espagne de nouveaux efforts pour réduire son déficit public en 2016, après avoir étudié son avant-projet de budget qui risque de ne pas être dans les clous budgétaires européens, a-t-elle annoncé lundi »…

Et à combien c’est-il qu’il est donc le déficit espagnol? à 4,5%… enfin ça c’est le déficit « prévu »… en général c’est pire et la croissance espagnole n’est pas de 5%.

Conclusion en France comme en Espagne et comme partout, le déficit est supérieur à la croissance ce qui veut dire qu’en net de nouvelles dettes nous sommes tous en récession…

Le reste c’est du baratin de politicien.

Charles SANNAT

Source ici
Poster un commentaire