Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Les très méchants traders aident à fournir les capitaux que la France engloutit...

Audience de l'article : 2601 lectures
Nombre de commentaires : 3 réactions

Suite de mon premier et deuxième article sur l'illusion bien prétentieuse que les politiciens détiennent le pouvoir de faire de la croissance.

Les débats télévisés s’enchaînent depuis plusieurs décennies. A chaque fois, on voit des partisans représentant la droite et la gauche française, c'est-à-dire les deux seuls partis au pouvoir depuis des lustres. Ils tiennent à peu près tous le même discours :

 

Il faut de la solidarité en taxant les riches.

Il faut grâce à des mesures que nous allons prendre (pourquoi attendre, pourquoi n'ont elles jamais été déjà prises ?), stimuler la croissance pour supporter le poids de la solidarité.

Nous avons besoin de l’euro et de l’Europe pour contrer les USA, la Chine et les méchants spéculateurs.

Voilà en synthèse les riches idées qui sont professées à longueur de trimestres.

Prenons spécifiquement le cas des méchants spéculateurs qui attaquent les pauvres petits pays comme la France ou la Grèce, obligés de se défendre. C'est vrai quoi : les fonctionnaires sont peinards en train d'emprunter en permanence sur les marchés financiers, auprès des mêmes spéculateurs, financés par les fonds de retraites de tous les pays occidentaux (c'est sur ce point précis qu'on mesure toute la débilité de la rhétorique actuelle) des centaines de milliards par an, de manière à les dépenser pour que des millions de gens, occupés à ne rien produire et ne rien faire, puisse vivre toujours aussi peinards au chaud...

Et tout d'un coup, on sait pas pourquoi, ni quelle mouche les a piqué, mais des vilains traders, ne veulent plus donner de blé et réclament des garanties de remboursements, sous peine d'augmenter les tarifs du loyer de l'argent...

Ba ca alors, ils sont vraiment bizarres tous ces traders...

Euh question : si les politiciens et fonctionnaires arrêtaient de détruire les richesses, en se mettant à bosser dans la compétition économique internationale, pensez vous que les vilains traders attaqueraient ?

L'Allemagne est elle attaquée ? Jamais ! Pourquoi à votre avis ? Nous faisons actuellement l'apologie de la paresse en France. La population a complètement perdu la notion de survie et de travail.

Les politiciens français me font penser à ces chiens qui mordent les maîtres qui les nourrissent. J'imagines oh combien cela doit leur arracher le palais de dire merci à tous les gestionnaires de fonds étrangers qui achètent les nouvelles dettes de la France, pays incapable de contrôler ses dépenses, en route pour la faillite à l'image de la Grèce et de l'Espagne. Alors, par devant, dans les médias, accuser ces acheteurs de dettes d'être responsables du désordre, c'est bien pratique...

 

C'est peu glorieux le métier de politiciens, vous ne trouvez pas ?

 

Charles DEREEPER

Poster un commentaire

3 commentaires