Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

« Soyez pessimistes c’est bon pour la santé! »

Audience de l'article : 2164 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
pessimisme


Mes chères contrariées, mes chers contrariens !

Ha je suis injuste dès fois mes chers contrariens. Hier j’accusais les allemands de nous mener à la catastrophe et aujourd’hui je vais être obligé de les encenser. La vie est dure parfois.

Non, j’aime bien les allemands, et puis c’est vraiment un grand peuple. C’est juste que là avec leur euro fort et leur rigueur cela va commencer à nous poser de gros, mais alors de gros gros problèmes. Non ce que j’aime chez nos copains allemands c’est certaines de leurs études scientifiques à la rigueur toute germanique.

Les chercheurs de l'Université Friedrich-Alexander de Nuremberg (sud) se sont basés sur les données du Panel socio-économique allemand, une étude multidisciplinaire de vaste ampleur (30.000 personnes) menée depuis 1984. Depuis 1984 ! Ca c’est du recul et puis en plus sur 30 000 personnes. C’est un bel échantillon.

Le pessimisme fait vivre plus longtemps !

Oui mes chers contrariens. Vous que l’on accuse de tous les mots, vous qui êtes incompris (surtout par vos femmes si j’en crois mon exemple personnel) sachez que la science allemande (ce qui ne peut être que sérieux) non seulement vous donne raison d’être contrarien, mais en plus elle vous promet longue vie.

Oui mes amis, vous que l’on insulte quotidiennement en vous traitant de « pessimistes » vous pourrez redresser la tête face au quolibets de tous ceux qui pensent que l’état leur paiera encore une retraite au montant moyen plus élevé que la moyenne des salaires des actifs.

Oui mes contrariens outragés, nous n’aurons plus à rougir face à ces hordes de bisousnours pratiquant la politique de l’autruche et qui croient encore que l’on rase gratis sans jamais se voir présenter l’addition.

Sachez, qu’ils peuvent nous dire tout ce qu’ils veulent, maintenant nous savons que nous vivrons plus longtemps qu’eux et c’est prouvé scientifiquement par la « Graaaaande Allemagne ».

Ainsi l’AFP nous apprend que « les personnes âgées pessimistes sur leurs perspectives de bonheur futur vivent plus longtemps et en meilleure santé que celles qui se montrent optimistes, selon une étude allemande publiée jeudi ».

Et l’Agence France Presse de poursuivre « mais plus surprenant, l'étude a aussi montré que, dans ce dernier groupe, le risque de dégradation des capacités physiques était plus élevé et le risque de mourir était 10% plus important, chez les personnes les plus optimistes ».

L’explication avancée par Frieder Lang, directeur de l'institut de psychologie gérontologique de l'Université de Nuremberg c’est qu’il « est probable que le fait d'être plus pessimiste quant à son avenir incite les personnes âgées à prendre davantage soin de leur santé et à se montrer plus prudent vis-à-vis du danger ».

En clair les contrariens prennent soin de leur santé, les contrariens ont conscience du danger, les contrariens sont plus prudents, les contrariens anticipent. Autant de qualité que nous avons su conserver et qui nous viennent de ce que nos ancêtres préhistoriques nous ont légué de plus précieux…. L’instinct de survie.

Donc vive nous les contrariens et longue vie à chaque pessimiste qui sommeille plus ou moins en vous !!

Je ne sais pas pour vous, mais moi qui suis totalement hypocondriaque, j’aime bien ce genre d’information qui me rassure. Evidemment je l’ai dit à ma femme qui a levé les yeux au ciel d’un air de dire « mon pauvre, si ça peut te faire plaisir… » !

Je sais, ce n’est pas une information importante, mais je compte sur chacun d’entre vous, ambassadeur de notre communauté pour prouver à tous ces gens dans le déni le plus total de la réalité économique que scientifiquement nier la réalité diminuera leur espérance de vie. Voilà qui ne changera rien, mais au moins nous avons un argument de poids. Vous trouverez ci-dessous le lien pour pouvoir transférer à la totalité de votre carnet d’adresse cette information cruciale !!!!! Je plaisante bien sur, déjà qu’ils ne prennent pas en compte nos mises en garde… si en plus vous leur dites qu’ils vont statistiquement mourir avant vous…. Vous perdrez tout ce qui vous reste comme amis.

Bref, après cette longue digression que certains qualifieront de blabla, passons aux choses sérieuses.

Le Come back du Fiscal Cliff

Voilà, on nous avait occupé en début d’année en nous faisant très peur sur la désormais très célèbre falaise fiscale. Le monde entier retenait son souffle de peur de voir l’Oncle Sam se vautrer lamentablement dans le trou des réductions massives de dépenses budgétaires d’un côté et d’augmentation d’impôts de l’autre.

Les marchés financiers avaient montré quelques signes d’inquiétudes. Ils avaient vacillé, ce qui n’est pas bon pour le moral du retraité américain qui a sa retraite indexée non pas sur l’inflation mais sur les cours de Wall Street.

Bref, après un psychodrame américain basique, nous avons eu une happy End qui renvoyait à plus tard le problème sans doute pour permettre aux studios d’Hollywood de nous servir la saison 2.

Et le deuxième épisode c’est maintenant. Là aujourd’hui, enfin aujourd’hui pas tout à fait. C’est demain vendredi.

Roulement de tambour, le suspense est à son comble, musique angoissante…. Va-t-on trouver un accord de dernière minute permettant de ne pas clouer au sol les passagers de tous les vols aériens, puisque la moitié de ceux qui bossent à l’embarquement seront priés de rester chez eux dès lundi matin puisque le gouvernement américain enverra à des centaines de milliers de fonctionnaires des lettres de mise au chômage partiel dès ce vendredi. Résultat ? 4 heures minimum de queue avant de monter à bord de votre avion. Je vous souhaite bon courage.

Si vous avez un voyage prévu aux USA ces prochains jours vous feriez mieux de le décaler….

Car cette fois, je dois vous le dire, je suis surpris par le silence assourdissant qui entoure la « falaise fiscale ». Personne n’en parle. C’est vrai qu’avec cette histoire de viande de cheval que l’on retrouve même dans les raviolis, on a de quoi occuper l’esprit des masses mais tout de même.

Ce changement de climat est surprenant. Il y a trois mois ce sujet faisait les grands titres. On risque de se réveiller lundi avec la première économie mondiale à l’arrêt… mais c’est vrai que savoir que dans vos cannellonis il y avait un peu de cheval c’est « vachement » (sans mauvais jeux de mots bien sûr) plus important.

Alors attachez vos ceintures, car si il n’y a pas d’accord de dernières minute cela va tanguer sur les marchés, jusqu’à ce que la FED annonce une nouvelle injection de liquidités (vous savez le truc qu’elle est censée arrêter tellement la croissance américaine est forte), histoire de faire repartir la hausse des marchés pour assurer la retraite de l'américain moyen.

La « crôassance » américaine au pinacle avec 0.1%

Oui vous avez bien lu. Environ 7% de déficit budgétaire sur PIB pour obtenir un pauvre 0,1% de croissance. Ce n’est pas une franche reprise ni un grand succès. Mais tout va bien. Allez circulez, y'a rien à voir. Achetez des actions, les financiers ont besoin de "pigeons" pour faire la contrepartie!

En France on ne dit pas augmentation d’impôts mais réforme

Pendant ce temps dans notre beau pays, nous nous enfonçons dans une série successive d’augmentations d’impôts qui auront pour conséquence de laminer les classes moyennes comme le pointait l’hebdomadaire pas vraiment droitier Marianne cette semaine. Comme c’est les classes moyennes qui tirent la croissance, il y aura encore moins de croissance, moins de rentrées fiscales toujours autant de dépenses voire plus avec le nombre de chômeurs exponentiels nécessitant de nouvelles hausses d’impôts pardon de réforme. Funeste cercle vicieux entrainant notre pays vers la catastrophe comme je le disais hier.

La nouvelle réforme du jour concoctée par nos « dépités » socialistes ? Une graaaande réfôrme du taux de TVA devant passer à 20,5%... Voilà encore la preuve d’une réflexion profonde de nos « zélites » très « zélotes » et faisant beaucoup de « zèle » pour nous faire les poches sans aucune vision Politique avec une grand P ni aucune conscience des défis et de la gravité de la situation que nous devons collectivement affronter.

Politique à la petite semaine, aujourd’hui comme hier, par la gauche ou par la droite.

En attendant les bourses ont repris leur longue et inexorable ascension vers des sommets insoupçonnés. C’est normal. Tout va très bien comme chacun sait, mais selon l’étude scientifique allemande, je ne donne pas cher de l’espérance de vie des épargnants, des investisseurs et des spéculateurs qui font preuve d’un optimisme béat qui comme nous le savons tous désormais nuit à une longue vie et à son patrimoine !

 
Charles SANNAT
Editorialiste et rédacteur du Contrarien Matin
Directeur des Études Économiques Aucoffre.com
http://www.lecontrarien.com/

 

http://www.france24.com/fr/20130228-le-pessimisme-fait-vivre-plus-longtemps-selon-une-etude-allemande-0

 

 

 
Poster un commentaire

1 Commentaire