Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

La croissance économique 2003 - 2006 basée sur de la dette

Audience de l'article : 2490 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Comment la croissance entre 2003 et 2006 a t elle eu lieu ? La réponse est très simple et tient en deux mots : MEW et encore et toujours "dette"

1) le MEW

Aux Etats-Unis, le système de prêts immobilier repose sur le principe des hypothèques : on peut hypothéquer son logement pour souscrire un prêt, le montant du prêt peut alors être utilisé pour des usages personnels en toute liberté (travaux, consommation).

En situation de hausse de l'immobilier, les logements prennent de la valeurs, et les ménages peuvent alors augmenter leurs hypothèques pour retirer des liquidités pour consommer plus : ce phénomène s'appelle le M.E.W (mortgage equity withdrawal), c'est à dire le supplément de liquidités dont les ménages disposent après remboursement des mensualités de leurs prêts hypothécaires.

De 2001 à 2006, le gouvernement US pour éviter la récession a choisi une "fuite en avant" supplémentaire : baisse massive des taux pour inciter les ménages à s'endetter encore plus et à consommer. L'immobilier est  monté rapidement, ce qui a permis d'injecter des liquidités dans l'économie via le MEW et a sauvé la croissance.

Voici un graphique du blog calculated risk. On voit que de 2003 à 2006 (années de croissance les plus fortes), le MEW a compté pour 3 à 4% du PIB. Sans le MEW, la croissance aurait été voisine de 0.

 

 

2) la dette privée des ménages

De 2003 à 2006, la dette des ménages a augmenté au rythme incroyable de 10 à 12% par an (pendant que le PIB augmentait à 3 ou 4% seulement). Voici le graphique issu des données de la FED

Cette hausse de la dette a injecté artificiellement dans le système plus de 1000 milliards de $ chaque année que les ménages américains ont pu utiliser pour consommer et entretenir ainsi la croissance...en attendant de devoir rembourser !

Après la mini récession de 2001-2002, la croissance de 2003-2006 a donc été achetée entièrement à crédit via la dette des ménages et le MEW.

Sans ces deux sources de liquidités, les ménages n'auraient jamais pu soutenir leur train de vie et l'économie serait entrée dans une sévère récession.

 

Loic ABADIE

loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire