Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Après le concept de nouvelle économie, voici celui de la croissance que pour les riches...

Audience de l'article : 2763 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction
Souvenez vous. C'était il y a 13 ans. La France prenait feu pendant quelques trimestres sur le concept de la techno, de l'internet et de la nouvelle économie sans période de récession. Les business plan défilaient... Tout le monde voulait en croquer. Les starts up poussaient comme de la mauvaise herbe... Le Nasdaq titillait les nuages avec des valos jamais vues dans l'histoire...

Aujourd'hui, les pontes qui nous dirigent ont créé un nouveau truc.

Cela s'appelle la croissance économique que pour les riches...

En clair, les chiffres macro économiques sont plutôt pas mauvais. Chômage qui baisse, production qui tient le coup, PIB qui avance... Seulement, quand on regarde en détail qui en profite, on découvre qu'une écrasante majorité ne voit pas la couleur de la monnaie...

Les USA sont les champions de ce nouveau concept d'esclavagisme moderne, subtil et efficace.

Si on regarde le détail du revenu médian des ménages, déflaté par les chiffres officiels de l'inflation (et non ceux de shadow stats qui laissent forcément apparaître une chute bien plus prononcée), on voit que les revenus sont revenus (fallait que je la fasse la doublette revenus...) malgré la croissance, au niveau de 1995.

medianrealincome

Sur ce graphique, on voit que le commentateur américain a choisi la vision positive. Nous sommes revenus au niveau de 1995... En réalité, on peut aussi dire qu'en 1988, le revenu médian des américains étaient déjà sur ce seuil. 1988 - 2013, cela donne une stagnation de 25 ans...

Qui a dit que la croissance devait être l'objectif numéro 1 collectif ?... Probablement ceux qui touchent les royalties de ce jeu... pensez à tous les économistes qu'on fait défiler à longueur d'années sur les médias et qui nous parlent de croissance, qui commentent les décisions politiques qui vont contre la croissance... qui nous parlent des dangers de ne pas faire de croissance... quand on voit un graphique de ce genre, on saisit mieux la réthorique derrière....

Zoomé depuis l'an 2000 et la fin de la bulle techno, ajusté à juillet 2013, cela donne

household-income-monthly-median-since-2000

Il faut garder à l'esprit que la mesure de l'inflation reste un sujet explosif et approximatif. Pour les classes les moins aisés, l'inflation subie est probablement beaucoup plus forte. Nous avons donc une chute stagnation des revenus, doublée en punition par l'effet inflation.

Que penser ?

Peut être qu'il n'y a rien à penser. C'est juste le vrai visage de l'humanité qui se manifeste à travers l'économie. Après tout, nous n'avons pas créé le monde dans sa mécanique. Partout l'effet pyramidal se met en place naturellement.

Peut on le rendre meilleur ce monde, chantent en coeur les socialos dans l'âme ? Nous ne serions pas des bêtes, qu'ils nous racontent...

Et s'il n'était pas prévu qu'on puisse le rendre meilleur ? Et si c'était une fiction ? Peut être qu'en fait, tout le monde a besoin de cette crasse et de cette exploitation des uns par les autres pour faire avancer la machine dans le temps. Le sacrifice fait peut être partie de la règle du jeu. Les USA ont toujours été extrêmes, mais peut être révélateurs de ce que nous sommes à travers les siècles.

Le génocide des indiens d'Amérique à 90% ne dérange aucun occidental contrairement à ce qui s'est passé avec les juifs. Après avoir rasé les indiens, on a mis en place les USA, leader mondial depuis 75 ans. Le message de l'histoire est clair...

Faut avancer et devenir le meilleur, ou crever et se sacrifier !

Charles Dereeper

Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire Jolicoeur dimanche, 01 septembre 2013 16:22 Posté par jolis2

    Totalement d'accord à un "détail" près : l'effet pyramidal qui se met en place "naturellement"…