Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Sannat

Charles Sannat

Charles Sannat est diplômé de l’École Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d’Études Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information (secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Économique d'AuCoffre.com en 2011. Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Charles-Sannat

promospeciale

Le Royaume-Uni introduit un système de salaire vital national

Audience de l'article : 1743 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Étrange n’est-ce pas ? Alors que l’on demande aux Français de se serrer la ceinture et de faire des efforts considérables (en baissant les rémunérations) pour réduire le coût du travail, les Anglais, ces horribles libéraux, font l’inverse !

Voilà donc une information que nos gentils patrons du Medef ne viendront pas crier sur les toits, et le modèle britannique devrait devenir moins populaire au sein du patronat.

Au-delà de l’ironie de mes propos, cette mesure prise par David Cameron apparaît en tout cas au Royaume-Uni comme une stratégie politique relativement démagogique puisqu’il s’agit de remonter le moral du petit peuple sensible aux arguments des “populistes” et autres “nationalistes” qui veulent la sortie du pays de l’Europe.

Les plus mécontents de tout le système ne se trouvent évidemment pas parmi les multimillionnaires de la City mais bien, comme chez nous, dans les classes populaires. Cette mesure va donc dans le sens de la réduction des inégalités et cela devrait porter ses fruits en remontant le moral des troupes et donc des électeurs.

Pourtant, la déception risque d’être monumentale si ces engagements qui amènent les Anglais à voter pour rester au sein de l’Union européenne n’étaient pas tenus dans la durée… Et je suis sûr qu’ils ne le seront pas ! C’est juste une bonne technique de communication comme Hollande et ses 500 000 formations pour chômeur dans le but d’inverser la courbe à quelques mois de sa candidature à un nouveau mandat.

Charles SANNAT


LONDRES, 1er avril (Xinhua) — Un système de salaire vital national (national living wage, NLW) est entré en vigueur vendredi au Royaume-Uni.

Le NLW est un salaire minimum plus élevé pour les travailleurs âgés de 25 ans et plus, qui démarre à 7,2 livres sterling par heure (environ 10,2 dollars), ce qui équivaut à 55 % du salaire médian d’une personnes âgée de 25 ans et plus.

Le gouvernement britannique a annoncé cette mesure dans son budget d’été de 2015 et a également déclaré son ambition d’augmenter le NLW à la hauteur des 60 % du salaire médian en 2020.

Cette mesure va augmenter la masse salariale nationale de 4,5 milliards de livres sterling, soit une augmentation de 0,5 %.

Environ 4,5 millions de travailleurs en bénéficieront cette année, avec 1,5 million de bénéficiaires supplémentaires d’ici à 2020, ce qui représente 23 % des travailleurs dans le pays.

Sur les 6 millions de travailleurs qui en bénéficieront, environ 3,2 millions de travailleurs devraient voir leurs paquets de salaires augmenter au niveau du NLW, selon les chiffres du think-tank Fondation Résolution basé à Londres.

2,8 millions d’autres travailleurs qui gagnent déjà plus que le NLW pourraient voir leur salaire augmenter dans la mesures où les employeurs chercheraient à maintenir les écarts de rémunération entre les travailleurs.

Les travailleurs touchés peuvent espérer une augmentation salariale annuelle de 1 210 livres sterling en moyenne.

Environ 46 % des personnes touchées par cette mesure travaillent dans trois secteurs : le commerce de détail, l’hôtellerie et les services administratifs. Près de la moitié des travailleurs dans le secteur de l’hôtellerie en bénéficieraient.

La Fondation Résolution a contribué à la recherche menant au NLW, et a été citée par le ministre britannique des Finances George Osborne quand il a annoncé cette politique.

Torsten Bell, directeur de la Fondation Résolution, a déclaré que “l’introduction du salaire vital national d’aujourd’hui signifie une augmentation de salaire de bienvenue pour plus de 4 millions de personnes à bas salaire cette année”, dont souvent des femmes et des travailleurs à temps partiel. 
Poster un commentaire