Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Saviez-vous que le rendement des actions depuis 100 ans n’est que de 6.6% !

Audience de l'article : 4504 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Extrait de ma lettre de Novembre 2012 mais qui reste vraiment d’actualité



Long terme



Vous avez dû lire quelque part que selon Bill Gross, qui gère le fonds Pimco Total Return, "Le culte des actions est mort". Selon lui, le rendement annualisé de 6,6 % dégagé par les actions sur une base ajustée à l'inflation depuis 1912 "ne peut être dupliqué" dans le futur ». Il prévient enfin les investisseurs que dans "presque tous" les pays développés des "solutions inflationnistes" seront tentées sur les prochaines années voire les prochaines décennies.

gro



Sans être naïf, je ne partage pas complètement son avis même si je le respecte. Non seulement les actions peuvent jouer un rôle important dans la création de richesse à long terme, offrir une protection contre l'inflation , et au regard du passé à de nombreux égards, elles semblent relativement peu chères.

ghg

En dépit de rendements inférieurs à la moyenne au cours des 12 dernières années je reste persuadé que cette tendance pourrait s’inverser pour les 10 prochaines années. En effet, si l’environnement a été mauvais pour les actions durant cette période ce sont les obligations qui en ont le plus profité (voir les flux d’argent vers les obligations) et comme j’ai la conviction que nous devrons faire face prochainement à une forte inflation (merci les QE) les obligations en souffriront et prendront un mur en pleine face. Qui dit inflation dit hausse des taux prochaine, et ça, c’est le pire ennemi pour la niche obligataire et beaucoup de liquidités sortiront des obligations au profit des actions.

Pour info depuis quelques semaines maintenant les courbes présentées (flux) plus haut se sont inversées



Poster un commentaire