Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Loic Abadie

Loic Abadie

Je vis à la Réunion. Je suis ingénieur de formation. Actuellement, j'enseigne en classe primaire. Entre 2003 et 2010, j'ai multiplié par 9 la valeur de mon PEA, en jouant sur des petites valeurs et sur les trackers CAC40 type BX4 pour me couvrir dans les marchés baissiers. En 2011, ce PEA fait plus de 425.000 euros. Il a stagné pendant deux ans, car j'ai préféré jouer la sécurité, l'essentiel de mes économies étant investi dedans.

2013 et 2014, les incertitudes européennes se sont calmées avec le QE. J'ai repris un peu plus d'initiatives. Fin 2014, mon PEA touche un nouveau plus haut à 580.000€.

==> Suivre en direct l'évolution de mon PEA


==> Suivre en direct l'évolution de mon portefeuille Rendement et Dividendes

 

Loic-Abadie

promospeciale

Point marchés et indicateurs de sentiment, début décembre.

Audience de l'article : 5774 lectures
Nombre de commentaires : 4 réactions
Voici un point sur les indices après la forte hausse observée en novembre sur l'ensemble des places boursières.

Nous sommes revenus en situation d'excès d'optimisme sur l'ensemble des indicateurs à court terme (VIX, EPCR5j, nova/ursa ratio) : 

L'EPCR5j a signé un net excès d'optimisme en début de semaine, avant de revenir au contact de sa borne inférieure vendredi : 

epcr5j2911


Le VIX a aussi touché sa bollinger inférieure jeudi 27 novembre : 

vix2911

Le nova / ursa ratio enfin a réalisé le plus grand pic d'optimisme de son histoire et se trouve encore aujourd'hui en excès d'optimisme : 

nuratio2911


Enfin, on peut observer que les indices américains se trouvent sur la borne supérieure de leur canal de tendance ascendant, ce qui est à priori favorable à une correction.

spx2911

Le moment semble donc presque parfait pour lancer des positions baissières sur les indices et miser sur une correction ou un retournement de tendance.
D'autant que l'aversion au risque sur les marchés obligataires continue de progresser et de former une divergence très nette avec les indices actions : le ratio HYG/TLT est en baisse régulière depuis près d'un an, ce qui traduit une chute du cours des obligations à haut rendement (et à risque élevé) face aux bons du trésor à longue échéance US : 

hygtlt2911


J'ai quand même deux éléments qui me gênent un peu dans la prise de positions baissières immédiates : 

- Il n'y pas eu pour l'instant de réel ralentissement dans l'impulsion haussière en cours depuis la mi-octobre et aucune amorce de figure de sommet.
- Les EPCR instantanés de la fin de semaine sont assez élevés (entre 0,62 et 0,65 de mercredi 26 à vendredi 28), sans qu'il y ait eu de baisse sur les indices US, ce qui traduit une certaine impatience des baissiers.
Les séances du milieu et fin de semaine dernière sont toutefois peu significatives en raison du week-end de Thanksgiving, et il faudra attendre la première moitié de semaine prochaine pour confirmer ou infirmer ces valeurs élevées de l'EPCR.

Conclusion

- Vu l'excès d'optimisme présent sur les indices, il est temps de commencer à prendre des positions baissières à titre de protection sur les positions corrélées aux indices détenues en portefeuille.
- On attendra par contre encore un peu pour engager des positions baissières plus importantes (à visée spéculative), en observant l'EPCR des jours à venir.


loic-investir-devenirrentier
Poster un commentaire

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire jctrader56 samedi, 06 décembre 2014 18:24 Posté par jctrader56

    C'est janvier le mois important !

  • Lien vers le commentaire HAQUET vendredi, 05 décembre 2014 08:21 Posté par laurhaq

    Bonjour,


     


    Les indicateurs sont une chose, les cycles en sont une autre.


    Il suffit de tester le "Buy in October, sell in may and go away" sur l'historique du CAC pour s'apercevoir de la pertinence des cycles dans les décisions de trading.


    La grande difficulté réside dans le choix de la priorité à donner.


     


    Globalement, il n'y a aucune information faisant balancer le trend dans un sens ou dans l'autre; Dans ces conditions, je pense que les cycles peuvent prendre le dessus et l'optimisme cyclique lié aux fêtes de fin d'année devrait prendre le dessus avec , début décembre, les nettoyages classiques de portefeuille qui peuvent amener à une courte périiode d'incertitudes.


    Laurent HAQUET

  • Lien vers le commentaire Sebastien Chaumet lundi, 01 décembre 2014 13:23 Posté par imhotep

    Pareil que Yves, je me méfie quand même un peu du soi-disant "rallye" de fin d'année ...


     

  • Lien vers le commentaire Yves dimanche, 30 novembre 2014 20:30 Posté par yves

    OK sur l'analyse des indices de sentiments. Par contre décembre est souvent stable ou haussier, le marché pourrait se maintenir avant un départ baissier en janvier.