Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

Révélation sur les 23 années des leaders du Russell 3000

Audience de l'article : 1972 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Une vue alternative à la performance individuelle des actions : la performance relative à l’indice Russell 3000

 
Entre les années 1983 et 2006, les 2/3 des titres liquides ont sous-performé leur indice Russell 3000. Le graphique suivant illustre ce phénomène sur une base de 23 années :
La distribution en queues épaisses est encore une fois notable dans cette étude. Nous remarquons que 6.1% des actions ont surperformé l’indice d’au moins 500 % pendant cette période de temps. Et 3.9% des titres ont « plombé » l’indice.

 



Voici un graphique qui va nous permettre de mieux appréhender ce phénomène sur une base annuelle et capitalisée :

 



La queue épaisse gauche est extrêmement signifiante ici puisqu’elle représente 18.6% des titres étudiés. L’asymétrie de la distribution négative est importante puisque l’on recense beaucoup plus d’actions à la performance négative que positive relativement à l’indice. Cependant la longueur de la queue épaisse des actions haussières sera beaucoup plus importante que celle des actions baissières étant donné qu’un titre ne peut perdre plus de 100% mais qu’au contraire il peut engranger 300%, 1000%, 3000%, etc…

 

Ce phénomène est très important pour la bonne compréhension de l’avantage statistique d’un portefeuille Long Only qui ne peut être orienté qu’à l’achat sur les titres.
Alors comment est-ce que l’indice Russell 3000 peut progresser avec autant de mauvais candidats… la réponse relève de la méthodologie de construction de l’indice qui surpondère dans son calcul les titres qui progressent et dont la capitalisation croît. Par opposition, les titres qui sous-performent sont sous-pondérés voire évincés dans le calcul de l’indice. Le fonctionnement du Russell 3000 est donc celui d’un simple système de suivi de tendance qui alloue plus aux performeurs et punis les mauvais élèves. Cette explication technique serait donc une explication du fameux adage : « la bourse monte toujours sur le long terme » pour peu que l’investisseur soit investit sur l’indice. Un contre exemple peut être mentionné avec l’indice Nikkei. Nous verrons dans l’étude des phases de marchés comment résoudre ce problème en définissant des plages temporelles d’intervention lorsque les marchés offrent des avancées majeures.

 

 

LDMBig1 Prendre des grosses positions   seul un tiers du temps, les marchés sont favorables

http://www.e-devenirtrader.com/project/leaders-de-marche/

 

Cédric Froment

www.cedricfroment.com

www.e-devenirtrader.com

 

Poster un commentaire