Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


Les 11 leçons à tirer du trading : Par TradeKaizen

Audience de l'article : 1502 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
C’est un article invité que je vous propose aujourd’hui, écrit par Jean-Loup avec efficacité et discernement :

http://tradekaizen.com/11-lecons-a-tirer-du-trading/
Bonne lecture!

Le trading est une formidable école; il nous apprend énormément sur notre personne, les points faibles comme les points forts, ceux qu’on parvient à gérer et les autres. Alors voilà quelques leçons à tirer du trading.


A) L’avenir est imprévisible

Pas seulement en bourse… L’avenir est IMPRÉVISIBLE !

Demain la bourse peut se planter violemment. Demain je peux me retrouver à l’hôpital. Et qui sait, le 21 décembre ce sera peut-être (encore) la fin du monde.

Essayer de prédire l’avenir c’est s’ajouter un stress inutile.

On peut améliorer ses probabilités de réussite. Si je ne saute pas d’un pont – il y a plus de chances que je reste en vie. Si je mets un stop, la bourse peut perdre 15% sans que cela ne me ruine.

Essayer de prédire et de contrôler l’avenir est une perte de temps, d’énergie.

B) L’espoir n’est pas une stratégie

On entend souvent : l’espoir fait vivre.

Si vous êtes perdu au milieu de nulle part, ce n’est pas l’espoir qui vous fera vivre.

Ce sont votre sang froid, vos faits et gestes, votre ténacité.

L’espoir n’est pas une stratégie !

En trading, si vous arrivez au point où vous « espérez » ne pas vous ruiner – vous êtes mal, très mal !

Espérer n’est pas une mauvaise chose. J’espère tous les jours que ma journée sera exceptionnelle, mais si l’espoir ne se traduit pas en action, il est inutile – que vais-je faire aujourd’hui pour que ma journée soit formidable ?

C) Embrasser l’incertitude

100% des opportunités sont fondées sur des incertitudes.

La vie et le trading sont incertains. On ne peut jamais être sûr de rien. Et tant mieux!

Nous essayons de refermer l’écart entre nos certitudes et nos incertitudes. On « surf » sur le web, on lit des livres, on paye pour diminuer l’incertitude.

Essayer de contrôler l’incontrôlable demande une énergie considérable que nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller.

D) La prise de risque *mesurée*

Certaines personnes prennent trop de risque et se ruinent. Et d’autres sont trop prudents et ne prennent pas assez de risques.

À mes débuts, je prenais souvent des petits gains parce que j’avais peur qu’ils se transforment en perte.

Puis je prenais des grosses pertes qui dilapidaient tous mes petits gains. Je prenais un très gros risque en agissant de la sorte.

La clé est que l’on peut prendre de plus en plus de risque si l’on a une bonne méthode pour le gérer.

Si je conduis sans permis, je prends moins de risque de me faire attraper si respecte le code la route… Si je mets un stop dans le marché, j’ai moins de risque de ne pas le respecter… Si je limite les pertes à 0.5% du capital, j’ai moins  de chances de me ruiner…

Il faut une méthode pour réduire le risque – mais sans prise de risque, on reste immobile (ou on tourne en rond).

E) La diversification

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier…

La diversification permet souvent de réduire le risque et d’augmenter ses probabilités de succès.

Si vous voulez faire un super trade, écrivez des dizaines d’idées et implémentez-en une sur dix. Pareil pour démarrer une entreprise. Si vous voulez vendre votre entreprise, allez voir des centaines d’investisseurs. Trouvez quelqu’un avec qui partager votre vie, des dizaines de rencarts.

Se diversifier, c’est tester une multitude de possibilités et retenir les meilleures.

F) Dire NON ou dire STOP

Si quelque chose ne fonctionne pas, même si nous souhaitons que ça fonctionne, nous devons dire STOP et couper les pertes.

Si une relation d’affaires ne fonctionne pas, essayez de vous investir dans une autre relation.

Il y a un biais cognitif qui s’appelle le « l’escalade de l’engagement ».. On pense que parce que nous avons déjà mis du temps et de l’énergie (ou de l’argent) dans un projet, une opération, une situation, une stratégie… Il faut continuer.

Mais ce n’est qu’un biais, ne l’adoptez pas !

À vous de décider, à chaque instant, si vous êtes dans une situation souhaitée. Si ce n’est pas le cas, dites NON !

Même dans une situation qui dure depuis 10 ans, ce n’est jamais trop tard, on peut toujours dire STOP.

G) La bonne santé

Le trading nous pousse dans nos retranchements. Il prend notre âme et la passe à la lessiveuse.

En ne prenant pas soin de vous, de votre corps, de votre esprit, en sommes de votre bienêtre, le trading peut tout vous prendre.

Que pouvez-vous faire aujourd’hui pour devenir un meilleur VOUS ?

Beaucoup de personnes se retrouvent coincées dans un job qu’ils détestent… La douleur est subtile et la descente généralement lente.

Le trading vous fait ressentir la douleur en temps réel, via des drames plus ou moins fréquents, parfois très violents. Ça lessive.

Une bonne santé et hygiène de vie est indispensable pour être bien (et être bon).

H) Le rire est le meilleur remède

Le rire est le seul moyen de « survivre ».

L’optimiste rit pour oublier ; le pessimiste oublie de rire.

Riez de vos erreurs au lieu de vous dire « je suis nul »… Même quand vous pleurez, riez !!!

Essayez d’être triste ou dépressif en forçant un sourire, c’est dur… La physiologie et la psychologie sont intimement liées.

I) Si vous pensez, « ils sont fous », vous êtes le fou

On l’a vu trop souvent, ça arrive tous les jours. M. X prend un trade. Le marché va contre lui. Il dit « ils sont fous » et remet une couche. Il perd tout son argent et devient fou.

Le marché n’est jamais fou. Le monde n’est jamais fou. Vous êtes le fou si vous pensez que le monde, les marchés allaient s’aligner d’une façon différente qu’ils ne le sont aujourd’hui.

Dure réalité.

J) Le résultat d’une journée (un trade) est insignifiant

La vie est faite de bonne et de mauvaises journées… La vie, ce sont des millions de petits moments qui forment tout ce qui est autour de nous…  Si vous laissez un seul de ces moments prendre trop d’importance sur votre vie, vous êtes malheureux.

En trading, il y a de bons et mauvais trades. Ce sera toujours comme ça. Jamais vous ne gagnerez 100% du temps… JAMAIS. La réussite est impossible en se focalisant sur un seul trade, un seul échec ou même un unique succès.

L’important c’est le résultat sur 1000, 10000 trades. Sur 1000 moments exceptionnels de la vie. L’important c’est de ne pas répéter les mêmes erreurs inlassablement.

Vous avez perdu hier, tant mieux ! Qu’avez-vous appris ?

K) L’argent et la liberté

Régulièrement je parle à des gens qui veulent faire du trading. Ils veulent gagner de l’argent. Je leur explique gentiment qu’ils ont toutes les chances de se planter s’ils ne posent pas des bases solides. Ils ignorent mes conseils, ils veulent gagner de l’argent… ET ils perdent tout.

Ça m’attriste, mais c’est hors de mon contrôle. Le trading crée un rêve… On fait de l’argent avec de l’argent. On trade quand on veut, où on veut, si on veut… C’est une fausse sensation de liberté. Car pour réussir, vous devez fixer des règles et cadrer chaque chose, on est moins libre tout d’un coup.

Vous êtes le seul à avoir le POUVOIR d’améliorer vos probabilités de succès.
Poster un commentaire