Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
fross1

fross1

Day Trading principalement. L'économie et toutes les bonnes idées sont à prendre.

Trading principalement sur le cac40, le Dow Jones et la paire euro dollar (gros indice de confiance sur la paire euro dollar, par trade en excès haussiers ou baissiers).

J'étudie en ce moment le dax et la nasdaq qui semblent correspondre également à mon système de trading.

Les points sont donnés régulièrement (jusqu'à plusieurs fois par jour) sur

http://www.myboursetrading.com

BOUTIQUE
JEAN PHILIPPE FOSSART

5accederplantrading-2



5accederplantrading

LA COURBE DE LA TOLÉRANCE À LA PERTE ET L'AFFLICTION EN BOURSE

Audience de l'article : 2723 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Et à perte égale, on déteste au moins deux fois plus !


LA TOLÉRANCE À LA PERTE

La suite de "plus on gagne, moins le plaisir est grand", Toujours dans la psychologie du trading, et en règle générale le fonctionnement de notre cerveau lorsque l'on gagne ou l'on perd de l'argent
Pour faire simple:

1- Notre cerveau aime gagner de l'argent: gagner de l'argent procure du plaisir.
2- Notre cervau n'aime pas perdre d'argent: lorsqu'un trade se passe mal, notre cerveau nous envoie des signaux déplaisants, et c'est ce qui procure cette sensation désagréable et pénible.

Il existe donc plusieurs cas de figure:
1- On gagne de l'argent:  on aime, mais pas autant que ça
2- On perd de l'argent : on n'aime vraiment pas.
Le vraiment n'est pas de trop: car à montant égal
 
  • si le gain est de 100, le plaisir est de 1 (article Plus on gagne, moins le plaisir est grand),
  • alors que si la perte est de -100, l'affliction à cette perte sera de 2 à 3 (ou déplaisir =-2) 

L'AVERSION AUX PERTES

5325968-7948013    

                       Plus on perd, moins on supporte

Nous n'aimons donc pas du tout perdre de l'argent et cela a des conséquences directes sur nos performances en trading:
- le trader peut retarder le débouclage de ses positions perdantes
- Si les cours évoluent de façon très défavorable, on peut se retrouver paralysé
- le portefeuille risque alors de se retrouver en très grande difficulté.
Ce sentiment d'aversion est beaucoup plus intensément ressenti que l'émotion agréable lors du gain.
Cette aversion peut bloquer parfois le trader, dès qu'il voit une ligne rouge.
La courbe que vous pouvez voir permet aussi de distinguer les différentes phases d'une perte:

1- La ligne du portefeuille devient rouge, le trader n'aime pas
2- la perte s'intensifie, le trader n'aime vraiment pas et commence à se dire qu'il faut moyenner
3- Ca y est, "je moyenne, tant pis".
4- Les pertes augmentent: "Bon, ca va remonter aussi sec, tu vas voir"
5- Ca continue de descendre: "Oh et puis tant pis, je m'en fous"
6- A la fin, ca peut être.... 

5325968-7948014

                              J'en peux plus.... OH et puis Merde, je ferme !

ET PUIS ON FERME L'ORDI !
Bah oui, c'est déjà arrivé à tout le monde. C'est la situation extrême, mais vous savez certainement de quoi je parle. Ce n'est cependant pas le propos

L'aversion aux pertes, ne pas vouloir couper ses pertes à temps peut conduire à la ruine du portefeuille.
Mais c'est également un processus qui aura deux conséquences majeures que je développerai dans la troisième partie de cette notion:
- Redoubler d'effort pour revenir à la position initiale et compenser cette affliction
- Ne pas vouloir laisser courir ses gains, et donc avoir un ratio gain/pertes inférieur à 1.

Vous pouvez lire aussi:
Psychologie et Trading, connaitre ses limites
Comment surmonter sa peur en bourse ? Peut etre une solution pour vous
 
5325968-7964625 
L'ordi est encore en bon état avant le clac de fermeture...


 
Poster un commentaire