Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


Heureux les simples d’esprit…

Audience de l'article : 1591 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
…Le royaume des cieux leur est ouvert !

Le trader cherche à prédire l’avenir à plus ou moins brève échéance.

Alors il prend des informations diverses et variées : analyse technique en chargeant des indicateurs graphiques qui lui donneront des informations sur la tendance, les points de blocages des prix, les zones de surachat ou survente, la volatilité implicite, etc… Informations économiques et géopolitiques, informations pratiques avec les horaires des news, etc…

Et ces informations sont utiles pour faire du bon travail, tant que leur somme et leur qualité restent cohérentes avec votre approche.

Cette question de la cohérence est vaste et individuelle : équilibre entre info et temps de réflexion/action (UT), utilité d’un indicateur par rapport à une philosophie opératoire, connaissance d’un contexte politique global… J’en oublie certainement, mais ce n’est pas le sujet du jour.

Il arrive toutefois un moment où le trader doit accepter qu’il ne connaisse pas l’avenir. Et j’irai même plus loin, il ne connait pas le présent !

Beaucoup vous donnent les informations qui leur sont utiles à eux et pas à vous : Catastrophisme, prévisions erronées, croyances individuelles ; le net regorge de Mme Irma des marchés et on vous vend de la peur : chute de l’euro et/ou du dollar, explosion des impôts, guerre civile, famine et choléra : qui dit mieux ?

On vous abreuve parfois « d’informations » avec un but ultime: vous vendre quelque chose. Faire la distinction entre les charlatans et les pro n’est pas une mince affaire pour le néophyte. Il faudra vous montrer critique, factuel et observateur.

Face à toutes les prévisions de fin du monde, je ne saurais vous conseiller qu’une seule attitude: acceptez d’être le dernier au courant et pratiquez « l’ignorance délibérée ».

Une seule chose est certaine: celui qui vous informe n’est pas dans le secret des Dieux. Dans le meilleur des cas, il effectue une analyse certes professionnelle mais par essence incertaine, et dans le pire des cas, il cherche à vous manipuler pour vous vendre quelque chose.

De là a dire qu’il ne faut faire confiance en la compétence de personne, il y a toutefois un pas que je ne franchis pas. Seul votre discernement parviendra à distinguer les analyses fiables des prophéties marketing: performance, régularité, draw down, voilà des informations claires et non soumises à des biais manipulatoires.

Ne calquez pas vos peurs pour les ériger en faits, la réalité est forcément plus complexe que cela.
Poster un commentaire