Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Cédric Froment

Cédric Froment

Sur ce blog je fais le suivi des actions sur le point d'exploser en bourse. Je vous apprends à les repérer et à les trader.

Les petites et moyennes capitalisations sont mon terrain de jeu favoris.

Grâce à mes stratégies, je passe moins de 30 minutes chaque soir pour gérer mon portefeuille de trading.

Si vous pensez devenir millionnaire en 3 clics, ce blog n'est pas fait pour vous.

Si vous souhaitez acquérir les outils pour devenir un spéculateur efficace, ce blog est une mine d'or pour vous.



  QUI SUIS JE ?

Je m’appelle Cédric Froment et cela fait plus de 10 ans que je spécule sur les actions.

Ma passion pour le surf et mon statut de trader m'ont amené à m'expatrier sur l'Ile Maurice en famille!

froment-cédricM2

Quand je ne suis pas à l'eau ou avec ma fille, je partage avec vous mes meilleures stratégies pour investir en bourse.

promospeciale

Apprendre à analyser sa gestion de portefeuille - l’exemple des 6 derniers mois de mon track records

Audience de l'article : 3121 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Comment résumer mon trading :

Je n’utilise pas d’effet de levier. Je suis un swing trader, je peux rester en position plusieurs jours,  semaines et très rarement plusieurs mois. C’est le marché qui dicte mon temps d’exposition car tant que le mouvement est fort, ma ligne est portée. Cette façon de traiter favorise les accidents positifs pour mon compte car ces rares mouvements explosifs (queues épaisse de la distribution des cours de bourse) me permettent d’engendrer la véritable performance de mon portefeuille. Je profite aussi sur chaque position de la distribution normée des cours de bourse grâce à des objectifs de cours faibles mais régulièrement atteint car très probables. Je dispense des formations de trading qui s’appuient sur de la pratique et non de la théorie, mon track records fait acte de bonne foie dans ce milieu ou les abus commerciaux sont largement usités.

 

 

 

Analyse de la performance

Je passe en moyenne 10 à 15 opérations par mois. Pendant les mois d’octobre et novembre 2010 je n’ai pas porté mes positions et arrêté de trader pour des raisons qui n’ont rien à voir avec l’état du marché, il s’agissait d’impératifs professionnels que j’ai mis en avant au profit de mon compte de trading.

 

52 trades :

20 gagnants avec une performance supérieur à  0.3% / trade

22 presque Flats dont les pertes ou les gains n’ont pas excédé 0.30% / trade

10 perdants de plus de 0.3% / trade

 


 

 

Les bornes rouges représentent le risque dit « R » pratiqué pour chaque opération. On peut lire sur la droite du graphique que ce niveau de risque a été de 0.75% pour la majorité des trades, et plus récemment je suis passé à 1%. Les barres bleues représentent le rendement individuel de chaque trade. Ce qui saute aux yeux c’est que les pertes sont la plus part du temps contenues sous mon niveau de risque maximal. Seulement 1 opération s’est récemment clôturée avec un peu plus de 1% de perte sur mon capital. Par contre, on voit clairement un nombre important d’accident positif avec des trades clôturés positivement au dessus de mon R pratiqué. Le plus gros accident positif m’a rapporté presque 4% de mon compte de trading.

 

La courbe verte foncée représente la progression (échelle de gauche) de mon compte de trading net de frais de courtage. Je traite au comptant et suis très rarement investit à 100% sur le marché. La performance compte tenu de la volatilité de mon portefeuille est très correcte avec +18%, en 6 mois de trading dont 4 actifs, pour un drawdown maximum de -1.8% depuis les plus hauts.

 

A la vue de ces chiffres je me dis qu’être un peu plus offensif en augmentant mon risque par trade de 1% à 1.5% serait une bonne chose. Mais je m’impose une ligne de conduite à long terme. Je ne suis ni dans un hedge funds ni dans une compétition. Le temps joue en ma faveur alors autant dormir comme un bébé chaque nuit. Croyez moi c’est possible tout en obtenant des rendements de + de 40% par an sur les marchés.

 

Conclusion

 

Vous rêvez de rendements à 3 chiffres chaque année ? C’est possible, mais votre risque par position doit être déterminé en conséquence car la volatilité engendrée jouera sur vos émotions. Une bonne méthode est toujours mise à mal à cause des émotions du trader. La seule façon de rester dans la partie est de connaitre son propre seuil de tolérance... être à l’aise quoi que fasse les marchés est un luxe en trading. Certes je me paie ce luxe au prix de la performance de mon portefeuille mais je continue à perdre comme un pauvre et à gagner comme un riche.

 

 

RDMV4 Récente étude   Le momentum des actions...ca marche

 

http://www.e-devenirtrader.com/project/deja-10ans/

 

Cédric Froment

www.cedricfroment.com

Poster un commentaire