Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Un édito pénible à écrire - probablement le plus grand mentor de ma vie dort actuellement en prison

Audience de l'article : 5407 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Je n'ai rien écrit depuis plusieurs jours mise à part un article santé économique sur les 10 évènements qui m'ont laissé suffisamment perplexe pour commencer à perdre confiance dans les autorités sanitaires, alimentaires et médicales francaises. En fait, il faut que je sorte cet édito de mon crâne pour me remettre en route derrière.

J'ai rencontré en 1998 un personnage unique, spécial, extraordinaire, qui a changé ma vie pour toujours.

J'ai appris à son contact un peu comme dans l'initiation dans Matrix, les limites officielles de l'intelligence humaine et comment aller au delà.

Il était trader. J'ai découvert que faire 1000% par an était possible.

Au delà de la pensée intellectuelle, j'ai appris avec lui à utiliser l'intelligence télépathique pure. On avait tout un tas de jeu permanent sur lesquels on s'entraînait. Par exemple, pas le droit de décrocher le téléphone sans avoir annoncé avant qui appelait... la base de la base. Il y avait des exercices beaucoup plus ardu.

Il avait une manière bien à lui d'occuper le présent. En l'observant, j'ai compris ce que signifiait vivre dans le présent en full contact, intégralement. J'ai appris à scanner le présent, les gens, l'espace physique en même temps que je vivais ma vie d'humain normal. Je me suis entraîné assez fort, car croyez moi, être connecté au présent demande une énorme gymnastique au départ, un gros gros effort de concentration.

La concentration, parlons en. J'ai appris avec lui à me concentrer à des niveaux que le commun des mortels n'explorent pas. Elle est la clef de la créativité. C'est comme faire de la méditation temps réel immédiate. D'ailleurs, j'ai vu un reportage, 14 ans plus tard, qui étudiait la télépathie avec les nouveaux intruments perfectionnés sur le cerveau humain. La conclusion du reportage était que les vrais télépathes sont capables de basculer dans les ondes de méditation en un claquement de doigt, donc exactement ce que nous avions travaillé 14 ans plus tôt. N'allez pas croire que c'est facile. Développer cette compétence m'a demandé 7 années d'effort quotidien !

Depuis, tout ce que j'ai créé l'a été avec ce chemin de concentration qui bloque le cerveau intellectuel et qui libère de l'espace pour une autre approche. Presque tout ce que j'ai, provient de là.

La liste de tout ce que j'ai modifié en moi après ma rencontre avec lui est trop longue. Comme j'aimais à le dire, le gars est arrivé dans ma vie, a tout pété, éventré, explosé. Il m'a montré toutes les limites de mes 20 précédentes années de vie. Puis, il m'a transféré toute sa techno, chaque soir au téléphone pendant des heures, pendant des mois. J'ai bourré mon crâne d'un nouveau windows complètement neuf, surpuissant, inexistant dans la vie des autres.

Il avait ses défauts également.

Trop d'intelligence sans maturité émotionnelle pour contrebalancer et équilibrer. Trop de jeunesse. C'était littéralement un ordinateur ambulant focalisé sur la physique. Je me souviens de ce test que j'ai déjà raconté ailleurs. Alors qu'il était bourré avec une bouteille de whisky, je lui ai fait réciter par coeur à 5h du matin toutes les racines carrées jusqu'à 13, avec plus de 10 chiffres après la virgule. Il lisait comme Matt Damon dans Will Hunting en diagonale.

Il profitait de toutes les faiblesses de la nature humaine, les exploitait financièrement. Fin négociateur, il finissait très souvent par gagner ses deals. Mieux valait ne jamais traiter avec lui. Ultra patient, capable d'attendre des années que l'autre craque, il aimait acheter au rabais au moment où les gens sont les plus faibles, des actifs comme des maisons ou des objets. Ce n'était pas toujours très propre à regarder, mais toujours fascinant et riche d'enseignement sur les gens, sur ce que nous sommes nous les humains.

Il s'est essayé à l'entreprise après le trading et a monté une dizaine de boîtes en quelques années.

Amoureux fou de sa femme, qui lui a imposé une drôle de punition d'une décennie, je l'ai vu se battre contre lui même pour résister à toutes les tentations féminines et rester fidèle à cet amour de jeunesse. Cela s'est terminé par un cancer...

Ce soir, le mentor de ma jeunesse dort en prison. Pour 48h de garde à vue. Il a merdé une fois de trop a priori, dans le trading. J'ai peu d'informations et ne fait pas confiance à la presse ni à la police vu ma propre expérience de la chose il y a 15 ans... La réalité est souvent différente. J'attends de voir la suite.

Il n'a jamais eu finalement la chance que j'ai eu dans ma jeunesse de se faire claquer et remettre à l'endroit.

Je n'ai jamais écrit depuis 1999 sur ce sujet, mais ce qui m'est arrivé, ceux qui savent les dessous, n'était pas très juste.

J'avais merdé, très clairement sur 50.000 euros, mais en comparaison de ce que j'ai reçu, c'est comme prendre un bazooka pour chasser un moustique. J'en ai pris conscience le jour où je suis passé devant un gars de la brigade financière qui m'a expliqué droit dans les yeux qu'il ne comprenait pas lui même pourquoi j'avais subi un tel acharnement compte tenu de la faiblesse de mon dossier.

L'AMF en plus de ne jamais avoir contrôlé la compta de ma société, m'a attribué des détournements supérieurs à mon chiffre d'affaires... Imaginez... déjà qu'il faudrait que je puisse détourner 100% des profits pour que ce soit crédible, mais là, j'avais détourné plus que le chiffre d'affaire lui même, ce qui est totalement impossible (cette société en était à sa première année d'activité et n'avait absolument aucun actif).

Ils ont été juge et partie, m'ont roulé dans la farine pour tenter d'attraper des plus gros poissons en Suisse, ce que j'ai fini par comprendre plus tard. Je n'étais qu'un maillon, le plus faible et j'ai mangé pour toute la bande de racaille qui traînait. Il y avait le fils d'un propriétaire de société de bourse. Pour ne pas salir le nom, l'AMF a accepté qu'il ne soit jamais nommé nulle part dans la procédure... moyennant qu'il lâche le capital de la boîte où j'étais...  bref, je me suis retrouvé dans un énorme panier de crabes, paumé et sans un radis, essoré de manière encore pire que ce que j'avais moi même fait, le tout chapoté par un organisme d'Etat...

Mes opérations de trading régulières dont un fabuleux arbitrage sur les warrants contre la Société Générale sont devenues un détournement alors que c'était une extraordinaire opération dont j'étais très fier l'arbitrage...

Enfin, l'AMF a cautionné que je paye 200% d'amendes en lousdé pour ne pas avoir de poursuites, puis ensuite, m'a éclaté avec une interdiction de gérer qui n'est même pas légale juridiquement. Personne n'est condamné à vie. Enfin, tout le monde a le droit de voir un juge. Je n'en ai jamais vu un seul et je n'ai d'ailleurs pas de casier judiciaire... Je suis interdit sans casier judiciaire...

AMF de pacotille vendu aux banques, régulant les petits pour protéger les rentes des gros, voilà ce qu'était l'AMF de mon temps où j'étais trader...

Mais voilà, au delà de ces faits, cela m'a fait changer de vie et si j'aime franchir la ligne jaune en permanence, notamment en niquant les Etats parce que j'estime que politiquement, le contrat de confiance que les Etats nous proposent est juste de la pure escroquerie, je n'ai jamais refranchi la ligne rouge depuis 16 ans. Le seul truc que j'ai accepté de faire a été de fermer les yeux quand un auteur d'Edouard Valys éditions a niqué son stagiaire pour un livre. Sébastien, si tu lis ces lignes, saches que je n'ai pas oublié et que je sais et que oui, tu as raison. J'en suis désolé pour toi. C'est le seul écart en 16 ans. Je me suis tenu loin de cette ligne rouge que mon mentor a manifestement lui franchi allégrement.

Ce n'est jamais simple dans le business de savoir où on met le curseur quand on est chef et seul maître.

Etre 100% honnête ? Dans un monde de vipères et d'enfouarés, c'est dangereux.

Mais être malhonnête est dangereux également.

Il faut naviguer avec doigté et sensibilité, savoir taper quand les gens abusent, savoir pardonner et savoir s'en tenir à ses valeurs dans le chaos perpétuel. Entre force et faiblesse, aucun ordinateur, aucune pensée rationnelle ne peut être efficace. C'est de l'émotionnel pur avec toute l'incertitude qui peut exister avec !

Nous étions une bande de dingues dans ma jeunesse de salles de marché. On était tous calibré pour mal finir. Ah ca, on a fait pas mal de conneries. Je me souviens d'Arnaud dont le jeu consistait à traverser Paris du 16ème au 8ème en scooter sans jamais s'arrêter à un seul feu rouge. Quand on passait la nuit ensemble à sortir dans Paris et que j'étais explosé physiquement à 7h00, il adorait me reveiller de la sorte. Je prenais tellement d'adrélanine avec la peur de sa conduite que j'arrivais au bureau totalement réveillé... nickel !

On faisait coucou tous les jours à des gendarmes en grillant le même feu rouge. Hahahahahaha, ce mec était dingue... On a exploré les limites des warrants sur le CAC 40 et ses cotations en 1997. On était incollable dessus... on connaissait tous les cours par coeur, on faisait varier la volatilité dans nos têtes et on pricait les différentes échéances sans ordinateur tellement on pratiquait. A cette époque, je connaissais par coeur tous les cours de clôture du CAC 40 entre le krach de 1990 et 1997. C'était dingue de pouvoir connaître chaque vague du CAC, sa taille, sa durée, sur des années.

Le seul à ma connaissance de la bande qui n'a jamais dérapé a été Samuel Rondot.

Tous les autres y compris moi même avons dérapé plus ou moins fort. La réalité nous a imposé des limites qui est l'outil numéro 1 pour se construire en tant qu'humain. La notion de limite, adhérer au réel, c'est la frontière entre la dinguerie et la clairvoyance.

Le souci de mon mentor, c'est qu'il était trop intelligent. Personne n'a pu lui apporter la limite. Il a déjoué tout le monde. Du coup, il est monté haut, très haut dans les millions, puis probablement dans les dizaines de millons d'euros de patrimoine, avant de peut être retomber en ce moment assez violemment !

Ma conclusion de tout ceci, c'est qu'il vaut mieux prendre des coups jeunes, apprendre, ne pas tomber de trop haut, puis de rebondir définitivement, avec des assises solides, en sachant...

Yoyo, qu'est ce que ton cerveau a encore fait ? Vas tu déjouer une énième fois la réalité avec cette fabuleuse intelligence qui traîne dans ton crâne ? Au moins, tu auras le droit à un juge toi... un vrai...

Charles Dereeper
Poster un commentaire