Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Caroline Domanine

Caroline Domanine

Entrepreneur, coach et trader…

…autodidacte et fière de l'être!

Je pense que chacun peut avoir sa chance s'il est prêt à y mettre le prix. Convaincue du pouvoir que nous avons tous sur notre vie, je me lance avec toujours plus d'énergie et de joie vers de nouveaux défis.

Trader par amour pour la liberté, coach par passion du partage, entrepreneur par besoin de créer; je crois que c'est notre comportement qui sera seul maître de nos performances. Parce que nos compétences techniques ne suffiront  pour gagner, développons nos compétences comportementales avec des questions et des outils simples à mettre en place !

Mon Blog : http://psychotrade.fr/


promospeciale

L’objectif : votre allié?

Audience de l'article : 2091 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
En quoi un objectif de trading est nécessaire ?

On peut classer les bonnes raisons de délimiter un objectif de trading sous plusieurs catégories :

- Motivation :

L’argent que nous manipulons en trading est extrêmement virtuel. Nous sommes bien loin du salaire mensuel ou hebdomadaire qui va payer le loyer !

En trading, tout va très vite, nous pouvons tous avoir un beau gain à 10h, revenir à 0 à 10h10 et finir laminé par une perte à 10h15 ! Ainsi, même les gains ou les pertes « consommées » ont tendance à rester psychologiquement « latentes ». En effet, je peux perdre mes gains à chaque trade, et je peux amoindrir mes pertes de la même manière. Cela ne dépend plus vraiment de notre compétence, de notre travail ou des autres. A chaque fois que nous rentrons sur les marchés, nous avons une probabilité de gagner et une probabilité de perdre et le résultat immédiat ne dépend, au fond, que peu de nous.

Délimiter un objectif revient donc à donner une réalité comptable à nos résultats. Il ne s’agit plus d’une somme dans l’absolue, variable rapidement et potentiellement utilisable, mais d’une prospective claire qui donne de la force dans l’adversité. Cette force peut nous aider à respecter une stratégie, à digérer une perte ou même, à mieux vivre notre vie en dehors du trading. Cet objectif est un point fixe et clair dans le lointain, parfois brumeux. La motivation qu’il génère devient un garde-fou contre des dérives comportementales et nous aide à mieux gérer nos émotions.

- Emotion :

L’objectif est rassurant, outre le fait qu’il donne plus de réalité à l’activité et qu’il est mobilisateur ; l’objectif nous pousse à prendre du recul car il regarde vers l’avenir, et il ne butte pas sur aujourd’hui.

Quand l’objectif du jour n’est pas remplis, ou que nous avons réalisé une perte, il est là pour nous dire : «tant pis, je sais que c’est pourtant possible, demain est un autre jour !». Un objectif bien calculé nous propulse vers notre destin et nous aide à accepter les désagréments immédiats.

Dans l’autre sens, un objectif journalier atteint nous aide à passer à autre chose, à vivre notre vie ailleurs que devant nos écrans, à célébrer la petite victoire du jour. Sans objectif, le trading est sans fin, et nombre de traders pour compte propre sont totalement obsédés par leur station, incapables de penser à autre chose, avec constamment la sensation, s’ils ne sont pas à leur poste qu’ils sont en train de « rater » quelque chose.

Nous tradons pour vivre, et nous ne vivons pas pour trader, un objectif nous aide a faire cette distinction.

- Confrontation :

L’exercice de fixer un objectif peut aussi nous mettre en face de nos propres contradictions. Voici un exemple fictif : je suis débutant, je travaille toute la journée, j’ai une famille et j’ai un capital de 5000e que je trade pour acheter une voiture de 15ke dans un an. Cela revient à dire que je veux gagner 300% par an, soit 25% par mois. Je vais devoir trouver un système qui me permette de réaliser cet objectif ambitieux, voire fantaisiste … Vous l’avez donc compris, l’objectif à l’incroyable utilité de mettre nos ressources face à nos attentes et d’en éprouver la possibilité. Si mon objectif est délirant, je vais prendre des risques déraisonnés et risque fort de rouler à vélo !

-Mise en place d’une politique de risque cohérente :

La connaissance de notre objectif nous permets de délimiter clairement ce que nous sommes prêts à perdre, par position, par jour, par mois…Parce que cela fonctionne dans les 2 sens, évidemment ! Nombre de trader délimitent un target et un stop loss sur chaque position. Alors pourquoi ne pas le faire avec l’ensemble du système ? Avoir un objectif clair permet d’affiner sa politique de risque. Si j’ai un target a 4 ticks et un stop à 20, j’ai tout intérêt d’avoir un bon pourcentage de trade gagnants, car pour celui que je pers, je dois en faire 5 qui gagnent ! Connaitre son objectif offre donc le confort de mettre en place une politique de risque en concordance avec un système.

Comment fixer mon objectif ?

Il existe une technique plutôt ancienne et intéressante : l’objectif SMART. J’avais publié un petit post à ce sujet à l’ouverture du blog, je vous invite à en lire la définition :

http://psychotrade.fr/objectif-smart/

Mais comment adapter la technique SMART au trading ? Quels sont les facteurs préalables à prendre en compte pour calculer un objectif cohérent ?

- Faire le point sur vos ressources : temps, niveau de compétence, capital. Vous devez avoir une vision claire de ce que vous pouvez mettre sur la table.

- Etudier les différents types de systèmes possibles qui correspondent à vos ressources. Si vous avez peu de temps à y accorder, le soir par exemple, vous devrez réfléchir à une stratégie sur une échelle de temps assez longue, si votre capital est faible, vous devez aussi agir en conséquence.

- Les ressources pragmatiques analysées, vous devez prendre en compte vos ressources internes : votre résistance au stress, votre aversion au risque, votre patience, votre discipline etc… Quels sont, humainement, vos points forts pour pratiquer le trading ?

- Comment vos points forts peuvent vous être utiles dans votre système ? Le système doit servir ce que vous êtes et non l’inverse, cela peut prendre beaucoup de temps de le trouver , cela dépendra de votre implication , mais aussi de la sincérité avec laquelle vous regardez vos forces et vos faiblesses. Nous avons tous tendance a nous évaluer différents de ce que nous sommes. Etablir un bon système passe par la case  “connaissance de soi”  voila pourquoi le temps nécessaire a cette recherche est très variable d’une personne a l’autre.

- Le système trouvé et testé, délimitez ce que vous pouvez attendre de ce système dans votre situation. Prenez en compte vos tailles de position, votre résistance mentale, votre temps etc… Ne vous contentez pas de la réponse des back-test mais réfléchissez bien à ce que vous, dans votre situation, vous êtes en mesure d’attendre de votre système.

Ce travail effectué, temporisez-le et définissez des objectifs différents par rapport aux échelles de temps : jour, semaine, mois. Nous savons parfaitement que nous ne réaliserons par tous les jours notre objectif ; je vous déconseille donc de calculer votre objectif mensuel en multipliant l’objectif journalier par 20 ; car c’est en dehors de la réalité ! D’après-vous, combien de jours par mois pouvez-vous remplir votre objectif ? Et les jours où vous ne le réalisez pas sont des jours de pertes ou de gains plus faibles? Temporisez vos objectifs afin qu’ils soient motivants et ambitieux, certes, mais atteignables et réalistes surtout ! Sans quoi, cet outil merveilleux risque de devenir votre principal ennemi. Un objectif mal fixé engendre démotivation, prise de risques excessifs, stress…etc…

L’objectif ne doit pas être choisis en fonction de ce que vous souhaitez, mais fixé, clairement et en cohérence avec votre réalité.
Poster un commentaire