Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

promospeciale

Bien choisir son gestionnaire de fonds

Audience de l'article : 2915 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Bien choisir son gestionnaire de fonds

 

Si vous optez pour  un fonds comme vecteur d’investissement vous aurez une multitude de critères à examiner avant de miser votre argent en toute confiance, ce billet sera  essentiellement axé sur le choix du gérant et de sa gestion avec ces quelques notions de bases :

 

Capacité de rendement à travers le temps  

 

Il ne faut  pas s’attarder sur les performances à court terme d’un fonds pour juger si celui-ci est digne d’achat ou pas, c’est sur du long terme (5 ans minimum) que vous pourrez réellement jauger les aptitudes d’un gérant, voici un exemple chiffré :

 

 

Sur une période de cinq ans, la plupart des irrégularités de rendement à court terme qui résultent du style particulier d'un gestionnaire ont généralement tendance à se compenser, idéalement il devrait avoir l'expérience de la gestion d'un fonds pendant un cycle complet du marché, c'est-à-dire pendant au moins 5 ans. De cette façon, vous pouvez voir les résultats obtenus par le gestionnaire, quelle que soit la conjoncture boursière.

 

Bon comportement a la hausse comme à la baisse

 

C’est pour moi d’une portée fondamental, si vous investissez sur ce genre de véhicule financier c’est pour une longue période, pas question de faire des allées et venues sur ces produits, les frais en deviendraient insupportables et mineraient la santé de votre portefeuille.

 

Cela sous-entend que vous aurez à passer des périodes d’euphories boursières mais aussi malheureusement des situations de vaches maigres, quand la hausse est généralisée, la majorité des gérants parviennent à battre la moyenne du marché, par contre une fois que le marché change de polarité rares sont les fonds qui font preuves de résiliences dans ces conditions chahutées, un bon gestionnaire aura arbitré et répartit le risque par son anticipation et sa bonne gestion.

 

Un simple exemple

 

Le bon gérant sera celui qui surpasse la moyenne, la maison Carmignac par exemple  se démarque d’une maitresse façon, je connais personnellement beaucoup d’amis qui éprouvent des difficultés à faire mieux que la performance moyenne du marché, ils se situent simplement dans les statistiques qui prouvent que seul 5% des investisseurs arrivent à battre celui-ci au niveau rendement.

 

Voici l’évolution d’un des meilleurs fonds à mes yeux (Carmignac patrimoine) en comparaison du Cac40 :

 

 

Il est à noter que le Cac40 n’est pas le Benchmark de Carmignac patrimoine, en réalité le fonds suit le  MSCI AC World Index et a une composante obligation de plus de 50%, mais pour bien saisir l’importance du choix d’un bon gérant je trouvais l’exemple graphique criant de vérité

 

 

 

 

 

Malgré cette démonstration, il ne faut jamais omettre cette phrase derrière laquelle la pluparts des gestionnaires se cachent

 

 « Les performances passées ne préjugent pas des rendements à venir … ».

Poster un commentaire

1 Commentaire