Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jérôme Verlaine

Jérôme Verlaine

dividendes.ch, le spécialiste des titres offrant un revenu solide et croissant sous forme de dividendes.

Inscivez-vous à ma newsletter gratuite et profitez de mon e-Book en bonus "Le chiffre magique" !

Marre de votre job ? Changez de profession en devenant rentier ! 

Participez au forum

promospeciale

Prendre ses bénéfices avec des payeurs de dividendes

Audience de l'article : 2156 lectures
Nombre de commentaires : 1 réaction

Le reproche que l’on fait souvent aux stratégies orientées dividendes c’est qu’elles contraignent les investisseurs au buy&hold et donc qu’elles les empêchent de prendre leurs bénéfices. Si l’on achète des titres qui offrent des dividendes croissants on a en effet peu d’intérêt à les vendre puisque chaque année le rendement par rapport au coût d’achat s’améliore. A priori on pourrait donc penser que le reproche qui est fait aux dividendes est fondé. Et pourtant…

 

 

 

Tout d’abord, si le rendement courant d’une action a fortement baissé parce que son prix a augmenté, un investisseur orienté dividendes pourrait très bien décider de vendre sa position pour acheter un titre offrant un meilleur rendement. Ainsi il augmenterait quasi instantanément ses revenus. Le rendement par rapport à son coût d’achat pourrait par contre diminuer.

 

Imaginons que vous ayez acheté il y a 10 ans des actions de « Société de Papy SA » qui offrait un rendement de 3%. Avec le temps la société a fait progresser ses distributions au point que le rendement par rapport à votre coût d’achat atteigne aujourd’hui 6%. Dans le même temps, la société a fait l’objet d’une spéculation monstrueuse et son cours a été multiplié par quatre. Son rendement actuel n’est donc plus que de 1.5%. Vous pouvez très bien décider de vendre ce titre pour en racheter un autre versant un rendement de 3%. Ainsi, grâce à la plus-value réalisée sur le capital, vous doublerez vos revenus quasi instantanément. Le rendement par rapport à votre coût d’achat sera par contre divisé par deux.

 

Voilà qui illustre comment on peut prendre ses bénéfices tout en restant orienté dividendes. Néanmoins cette méthode soulève quelques questions. Si la « Société de Papy SA » a fait l’objet d’une spéculation aussi importante, c’est peut-être parce que certains gros investisseurs ont décelé chez elle un potentiel de croissance important pour le futur. Plus de croissance, donc plus de bénéfices, donc plus de dividendes. Le rendement par rapport à votre coût d’achat, déjà de 6% aurait très bien pu lui aussi prendre l’ascenseur dans un futur proche. Au contraire, rien ne vous indique a priori que votre nouvel achat vous offrant un rendement de 3% pouvait faire de même.

 

C’est pour cela que se focaliser uniquement sur le rendement est une fausse bonne idée. C’est pour cela aussi que les investisseurs en dividendes avisés ont la réputation de ne presque jamais prendre leurs bénéfices. Et pourtant cette réputation est totalement injustifiée.

 

S’il y a bien un type d’investisseur qui prend toujours et systématiquement ses bénéfices, c’est bien celui qui suit une stratégie orientée dividendes. Chaque année, semestre, trimestre, voire même chaque mois, il reçoit une part des bénéfices de la société, et il n’a même pas à payer de frais de courtage dessus. Au contraire, le trader conventionnel devra lui attendre que le bénéfice se répercute sur le cours de l’action pour réaliser sa plus-value en vendant, contre frais, tout ou partie de sa position.

 

Poster un commentaire

1 Commentaire