Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

promospeciale

L'or a probablement touché son point bas

Audience de l'article : 3158 lectures

J'ai rédigé récemment plusieurs articles, encourageant à prendre une position longue sur l'or et à accumuler le métal jaune durant la baisse récente. Pour ce faire, j'ai avancé un certain nombre d'arguments fondamentaux ou graphiques qui militaient en faveur d'une reprise prochaine de l'or et d'un niveau plancher autour de 1520 $ : Achat sur les mines d'or et l'euro va baisser et l'or va monter.

Ceux parmi vous qui suivent les lignes de commentaires et de discussion sur le blog Futures ont pu constater que, positionné en spéculation à la baisse sur l'euro depuis plusieurs semaines, j'ai hedgé hier ces trades avec des positions à la hausse sur les métaux précieux, or et argent. En effet des positions short se sont accumulées sur l'euro et les métaux précieux depuis de nombreuses semaines et il va bien falloir qu'elle se dénouent. Dans ce contexte, j'anticipe une dépréciation du dollar par rapport à l'or et une poursuite plus modérée de la baisse de l'euro, autrement formulé, plus de volatilité sur la paire EUR USD.

J'ai pris ces positions longues sur le Gold index et le Silver index en CFD hier à 14 h30, heure française, lorsque les chiffres du chômage US sont tombés. Pourquoi ? Parce que la chute de l'emploi aux Etats Unis signifie avant tout que l'état fédéral va rencontrer de nouvelles difficultés dans la réduction de ses déficits jumeaux. Or nous savons que si ceux-ci se creusent, les américains ne peuvent plus mettre en avant la qualité de leur monnaie. D'autre part, dans un contexte récessif, la FED va devoir poursuivre sine die une politique accommodante au niveau des taux courts, génératrice d'inflation monétaire. Pire, si la monnaie américaine se révèle moins fiable, les investisseurs vont à nouveau se reporter sur l'or, les métaux précieux et les biens tangibles. Les taux d'intérêt long terme seront alors susceptibles de monter à nouveau du fait d'une moindre demande pour le dollar. Cette désaffection peut amener la Fed à avoir à nouveau recours à la monétisation pour maintenir très bas le taux de refinancement long terme de l'économie américaine, ce qui ne peut qu'augmenter le demande de métaux précieux. C'est pour cela que la croissance, même faible, est vitale aujourd'hui. Elle seule, peut désendetter l'occident en favorisant le contrôle des déficits dans un environnement inflationniste modéré. Autant dire que les taux d'intérêts réels vont rester négatifs encore longtemps. 

Certains d'entre vous, ayant une position insuffisante en métal jaune, ont pu acheter des napoléons à moins de 240 euros et surtout des mines d'or à un prix bradé. Tant mieux, car l'or a encore de beaux jours devant lui !

Graphiquement, en base hebdomadaire, l'or vient de décrire deux marteaux pour les deux dernières semaines puis un troisième cette semaine avec franchissement de la résistance matérialisée par les deux premiers qui sont pour moi assez significatifs d'un retournement de tendance moyen terme. Cette configuration se présente sous la forme de trois longues mèches acheteuses successives indiquant un épuisement des vendeurs et un véritable refus des acheteurs de laisser les cours descendre sous le support à 1520 $. On peut voir en pointillé ma prise de position sur le gold index :


 

 

Gold-1-juin-2012.JPG
 

 

J'ai pour ce trade long sur l'or un premier objectif à 1720 $ puis un deuxième objectif à 1850 $. Par sécurité toutes mes positions short sur l'euro sont pour l'instant conservées car une rechute de l'or serait immédiatement accompagnée d'une rechute de l'euro. Je joue donc en réalité une augmentation du Gold index par rapport à l'euro, stratégie de spread à mon avis peu risquée si elle est bien dimensionnée.

 

Trading : je recommande de ne pas dépasser la mise en jeu de plus de 2 % du patrimoine dans les opérations de trading. La proposition de trading de cet article est faite en base hebdomadaire. Elle implique donc de grandes variations de cours avant d'obtenir l'orientation souhaitée. Les règles du money management doivent donc conduire à diminuer la taille des positions prises pour pouvoir absorber la volatilité et placer des stops très éloignés.

 

Investissement : pour les épargnants qui n'ont pas d'or en portefeuille, la période est encore favorable à l'achat de mines d'or. L'or physique est en revanche redevenu plus coûteux à 264.70 euros le napoléon.

 

Bonne semaine !

 

Jean Christophe Bataille

http://futures.over-blog.com/

Poster un commentaire