Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

Le docteur précurseur

Audience de l'article : 2315 lectures

Comme expliqué précédemment, le docteur Copper n’a pas voulu croire au double dip (récession en forme de W), une fois de plus il nous a ouvert le chemin de la hausse.

 

Certains économistes nous annonçaient un véritable purgatoire économique à venir, pour l’instant, a tort ou à raison, le cuivre n’anticipe absolument cette situation délicate.  Les plus pessimistes redoutaient la forme d’un w, car elle impliquerait un ralentissement économique sérieux.

 

Des scénarios divergents sont envisagés pour savoir comment va repartir l’économie mondiale, selon que l'on est plus ou moins optimiste. Pour mémoire, la reprise peut se faire sous plusieurs formes, en V, en W, en U, en racine carrée ou en L

 

 

Notre indicateur halé vient de dépasser ses points hauts d’avril, c’est dire les convictions qui habitent le métal, jusqu’à présent, pas la moindre erreur d’anticipation, les cours boursières répliquent l’évolution du docteur Copper avec quelques semaines de retard.

 

Vous pouvez constater que la divergence haussière a une fois de plus fonctionner, la réputation de rôle prédictif de ce dernier n’est pas usurpée et il le prouve cette fois encore, il est et reste l’un des meilleurs indicateurs avancés de l’état de santé réelle de l’économie.

 

Sur une vue plus large, nous découvrons la puissance d’un Bull séculaire, ce genre de ride peut s’étaler de 15 à 23 ans (selon les moyennes historiques).

 

 

Ceci étant dit, comme les certitudes sont inexistantes en bourse et que des corrections violentes peuvent intervenir la prudence reste de mise, même dans un « Sécular Bull Market » les secousses font partie du jeu

 

Bien à vous

 

Claude Mathy

Poster un commentaire