Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Claude Mathy

Claude Mathy

Si je dois résumer en quelques mots mon état d'esprit... je dirais que mon ambition première est de croire à la possibilité de vivre de ses opérations boursières et de son trading. La Bourse est une passion qui permet de s'ouvrir sur le monde, de devenir meilleur. Les indices boursiers représentent l'objectif à battre, ce que 95% des fonds ne parviennent pas à faire à long terme. Enfin, éduquer les autres et transmettre grâce à internet ses connaissances durement acquises, est une belle satisfaction !

Plus d'infos sur moi en visitant mon profil en bas de la page : Le Blog de Claude Mathy 

REUNION DE TOUS LES AUTEURS OBJECTIFECO A BUDAPEST EN MARS 2012

Cédric Froment m'a pris en photo à mon insu en train de réfléchir...

claude2

Miser sur la baisse devient hautement risqué à court terme

Audience de l'article : 4371 lectures
Nombre de commentaires : 13 réactions

Du point de vue contrarian nous sommes sur des niveaux d’achats importants, maintenant que plus personne n’y croit attendez-vous a voir le marché prendre par surprise la majorité.

.

La semaine dernière je vous proposais un billet dans lequel je tentais d’expliquer que la mort des actions n’était qu’une ineptie et que dans les prochains mois il faudrait se méfier d’un violent contre pied de cet actif.

Un ami lecteur vient de me faire parvenir la Une du Financial du 24 mai,  comme à l’époque (1979) le titre est éloquent « la mort des actions »

Le AAII indique 42 % de bear, c’est énorme, surtout si on compare cela à la moyenne qui n’est que de 30 %

Que dire des achats des « insiders » à savoir les initiés ceux qui œuvrent dans des grandes sociétés cotées qui connaissent les carnets de commandes et fatalement ont une bonne idée des prochains résultats, si eux se mettent à acheter maintenant ce n’est surement pas pour revendre rapidement, mais plutôt pour profiter de la récente correction.

Même la Smart Money (l’argent intelligent) gérants de fonds, initiés continue de se couvrir, ou du moins de réduire leurs positions baissières

Pour les non-initiés

À long terme, les gestionnaires de ce type ont obtenu des rendements supérieurs au marché et leurs choix ont été moins risqués. Il est plus risqué, la plupart du temps, d’investir dans des titres à la mode. La plupart des investisseurs préfèrent investir dans des entreprises à la mode qui ont connu un éclat important dans les médias. Les gestionnaires de type « contrarian » préfèrent les titres non populaires à court terme dans l’espoir qu’ils redeviennent populaires plus tard.

Le Drudge Report parle à nouveau abondamment de bourse

 

 

 

 

Comme ce fut le cas juste avant le rebond de mars 2009 et octobre 2011, le site depuis quelques semaines et au regard de la moyenne sur les 50 derniers jours reporte beaucoup de liens sur la bourse et la finance et ça, d’habitude c’est un signe contrarian très positif. En gros, quand le DR se met à parler des marchés ou des crises qui s’y rapportent, un bas important semble se dessiner.

Pour info

Le Drudge Report est un site américain, tenu par un seul homme, Matt Drudge. Il ne produit pas de contenu: il se contente de faire des liens. Et pourtant, il reçoit 12 millions de visites par mois (500 millions de pages vues). C'est ce site là qui est arrivé, selon Hitwise, 6eme derrière des mastodontes comme CNN, Yahoo News ou Google News! Et devant le NYTimes le premier site de presse, la référence en la matière.

Même si j’en défends les bienfaits pour les portefeuilles d’investissements les obligations sont maintenant en mode parabolique, c’est intenable, le risque est grand de voir survenir une correction qui évidemment profitera aux actions. Ici sur cette vue d’un an en ne prenant que le tracker obligataire TLT nous voyons qu’il fait 42 % de mieux que le SP500

 

Benjamin Graham

« L’investisseur perspicace est celui qui achète dans un marché baissier quand tout le monde vend et qui vend dans un marché haussier alors que tout le monde achète. »

Découvrez ma lettre Trackers et Actions en cliquant

ici

J'ai écrit aussi un livre — 10 ans, 2 krachs : les indicateurs qui continuent à gagner — En savoir plus

Poster un commentaire

13 commentaires