Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

Vous perdez de l’argent en trading en ce moment ? Futures vous dit pourquoi

Audience de l'article : 1721 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
L’explication tient en deux graphes :

Le premier en chandeliers 4 heures de début décembre 2014 à fin janvier 2015 :

EUR USD décembre 2014 à janvier 2015 H4EUR USD décembre 2014 à janvier 2015 H4



Cliquez sur le graphe pour l’agrandir

Le deuxième en chandeliers 4 heures de mai à juillet 2015

EUR USD mai à juillet 2015 H4EUR USD mai à juillet 2015 H4



Cliquez sur le graphe pour l’agrandir

Vous constatez d’emblée que les variations d’amplitude au cours d’un même mouvement sont très différentes. Ces derniers temps, les prix dessinent des chandeliers qui font parfois 200 pips de hauteur. Il ne s’agit pas du développement de plusieurs bougies mais de simples chandeliers qui font un gigantesque aller retour sur 4 heures. C’est énorme. Cet hiver, il n’y avait pratiquement aucune mèche. La volatilité implicite est donc beaucoup plus haute aujourd’hui.

Ensuite, en décembre – janvier, le marché était totalement directionnel baissant régulièrement le long de la tendance. Quoi de plus simple dans ce genre de configuration que de pyramider des positions shorts en multipliant les gains. Le cross est ensuite remonté et certains traders avisés ont cru à la hausse et ont pu réaliser un joli swing long de 500 pips sur double bottom.

Depuis ces dernières évolutions, le trading est devenu difficile.

Vous perdez de l’argent actuellement parce que :

  1. Les mèches profondes qui émaillent la progression des prix font sauter les stops.
  2. Pyramider est perdant car les reversals sont la règle et les tendances en H4 ne durent pas. Si vous prenez une deuxième position, elle risque de devenir négative très vite et de vous faire perdre les bénéfices de la première. Il est donc impossible de multiplier les gains sans risque.
  3. Il est enfin problématique de choisir le sens des trades car le marché évolue sans aucune direction, de façon quasi chaotique.
Si je dis sur tous les tons depuis plusieurs mois de diviser par dix la taille des positions ou de rester hors marché, c’est parce que je crois qu’il est impossible de gagner beaucoup d’argent actuellement même si vous tradez parfaitement. Vous avez en revanche toutes les chances d’en perdre si vous n’êtes pas un génie du trading. Et plus les volumes engagés sont importants plus vous perdrez. Rajoutons que le fait de diminuer les volumes tradés n’a pas que pour effet de diminuer le risque de perte mais il permet aussi d’éloigner les stops, ce qui est indispensable dans les périodes de forte volatilité pour ne pas perdre ses positions sans arrêt.

Je trade depuis 3 mois avec très peu de levier pour préserver les gains du compte Futures qui avait beaucoup progressé en début d’année. J’évite de pyramider et je mets des stop wins pour encaisser du cash sur les trades gagnants. Je poursuis les tendances en H4 avec parfois une certaine réussite. Malgré cela, le compte Futures ne progresse pas car le bilan de trading ne peut se positiver que sur des tendances qui durent. Les entrées coûtent obligatoirement des stops loss. Il faut donc impérativement laisser courir les gains pour les amortir avec un ratio risk reward positif. Il est évident sur les graphes, que c’est impossible actuellement.

Une société d’investissement européenne m’a demandé à la fin de l’hiver de prendre la direction d’un fond spéculatif, tout en m’imposant des règles drastiques sur le montant des pertes acceptées par jour et par mois. La première chose que j’ai répondue est que le printemps et l’été ne donneraient aucune performance en trading car la hausse du dollar s’épuisait et des forces contraires allaient rendre le Forex très volatil, le trading dangereux et peu rentable. Je ne me suis pas trompé. Le meilleur moyen pour ne pas faire de perte en ce moment est de ne pas spéculer. Pour gagner un peu d’argent, il faut être d’une précision et d’une prudence extrême ou alors se reconvertir au trading haute fréquence.

Tous les lecteurs qui aujourd’hui voient fondre leurs compte n’ont tout simplement pas écouté les conseils donnés sur le blog.

La situation va-t-elle changer ?

Observons le graphe EUR USD que je vous ai déjà montré par le passé en mensuel :

EUR USD 11 07 2015 MensuelEUR USD 11 07 2015 Mensuel



Cliquez sur le graphe pour l’agrandir

Comme prévu, le cross a rebondi sur la zone de support et dessine un fanion en mensuel dans lequel nous observons la volatilité actuelle en UT plus courte. Ce flag est, je le rappelle, une figure de continuation baissière.

Les fondamentaux devraient reprendre leurs droits après une résolution favorable de l’affaire grecque et les taux américains monter comme l’exige la progression du cycle économique américain. Historiquement, EUR USD baisse jusqu’à la première hausse des taux courts. Il monte ensuite pendant de nombreux mois. L’histoire n’a toutefois jamais connu de quantitative easing européen durant une reprise économique américaine et il n’est pas si simple de faire une prévision. Goldman Sachs anticipe avec beaucoup de certitude une baisse vers la parité EUR USD. Lorsque que l’on observe le graphe en base hebdomadaire, on note que la tendance est devenu haussière mais qu’elle est relativement fragile, bloquée par une oblique descendante qui entrave la progression des prix. En cas de Grexit, les efforts de la BCE pour contenir la crise obligataire élargirait fortement le QE en faisant plonger la paire. L’hypothèse de GS a donc du sens dans tous les cas.

EUR USD 11 07 2015 W1EUR USD 11 07 2015 W1



Cliquez sur le graphe pour l’agrandir

On a toutefois vu ces derniers temps que les prévisions bancaires étaient mises à mal et que bon nombre d’établissements avaient enregistré de lourdes pertes en shortant EUR USD en UT longue avec un stop éloigné. Rien n’est donc certain.

L’incertitude quant à l’évolution de la paire majeure est également visible dans le graphe Ichimoku en daily :

EUR USD 11 07 2015 Ichimoku D1EUR USD 11 07 2015 Ichimoku D1



Cliquez sur le graphe pour l’agrandir

Le cross flirte en permanence avec le Kumo en D1 et reste en son sein depuis plus d’une semaine, ce qui alimente l’aléa tout en maintenant plausible l’hypothèse d’un retour à une tendance baissière.

Je ne me risquerai donc pas à trancher entre poursuite de la tendance haussière en base hebdomadaire ou nouvelle jambe de baisse puis hausse du cross à la fin de l’année. Je continue à trader en H4 avec la même prudence en attendant que le Kumo et le SSB soient nettement cassés à la baisse en Ichimoku ou que l’oblique descendante qui bloque les prix sur les graphes standards soit franchie à la hausse. La paire entre en compression entre ces deux limites. Elle va devoir en sortir. Nous aurons alors un peu plus de certitude sur l’orientation des marchés. Une chose est sûre, même si le marché redevient directionnel, la volatilité devrait être plus élevées que lors de la baisse de 2014.

Bonne semaine !
Poster un commentaire