Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

Un point sur le pétrole et la paire EUR USD

Audience de l'article : 1379 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Le pétrole

Dans une analyse récente, nous avions conclu que le pétrole allait rencontrer un support puissant dans la zone des 35 – 45 $. C’est chose faite. Le WTI est descendu sous 38 $ avant de rebondir fortement en fin de semaine. Je ne crois pas à une baisse très prolongée des cours du brut. Warren Buffett manifestement non plus car Berkshire Hathaway vient de prendre une participation de 4,5 milliards $ dans un raffineur de pétrole basée à Houston.

USOIL 28 08 2015 MensuelUSOIL 28 08 2015 Mensuel



Sur le plan graphique, USOIL à inscrit un beau « hammer » en mensuel et une avalante haussière en hebdomadaire. C’est à l’évidence une configuration haussière qu’il est possible de trader en direction de 52 $ dans un premier temps, niveau d’approche du Kumo en base hebdomadaire.

USOIL 28 08 2015 W1 ichimokuUSOIL 28 08 2015 W1 ichimoku



La difficulté lors des prises de position est de maitriser la volatilité qui, on l’a vu lors de la dernière plongée du brut en 2008, a été très importante; cumulant trois mèches acheteuses contiguës en hebdo. Les fondamentaux sont actuellement mauvais si on considère l’importance de l’offre avec le développement des shale énergies américaines et le retour de l’Iran sur le marché et ne justifie pas une hausse majeure du sous-jacent.

A moyen terme, c’est la reprise économique, susceptible de faire remonter la demande qui pourrait redonner un peu de vigueur au prix de l’or noir. Mais là encore, les hésitations des analystes sur la crédibilité de cette reprise ont maintenu le pétrole à ses plus bas niveaux. USOIL a véritablement amorcé son ascension lors de l’annonce d’un GDP US supérieur aux attentes. L’or a reculé d’autant.

A plus long terme, je reste persuadé que le pétrole sera une ressource de plus en plus chère. Mais nous n’en sommes pas là.

Une consolidation est possible à très court terme, et entrer long sur ce support éminemment capricieux et politique n’est pas facile. J’ai acheté USOIL en début de hausse jeudi matin avec le compte Futures et en suis sorti avec des gains significatifs au début de la première consolidation jeudi soir. Mais, peu disponible vendredi, je n’ai pas pu rentrer à nouveau sur le pétrole à un prix qui me convenait. J’espère que ce début de semaine sera l’occasion de prendre à nouveau position.

EUR USD

La semaine sera agitée avec la réunion de la BCE jeudi à 13 h 45 et vendredi avec le rapport NFP du mois d’août.

L’aversion au risque diminue et le moteur principal de l’euro devrait être moins puissant. Ce sont les données US qui vont conduire le bal.

Graphiquement; deux obliques majeures à jouer à la baisse ou à la hausse en fonction de leur franchissement :

EUR USD 28 08 2015 D1EUR USD 28 08 2015 D1



Le franchissement de la grande oblique inférieure serait extrêmement baissier et se produirait en cas d’excellent NFP.

Si le sentiment du marché s’améliore vraiment sur l’économie américaine, nous pourrions avoir l’occasion de conduire un trade de plus de 500 pips à la baisse, seul capable de nous faire gagner de l’argent. Sinon nous resterions en régime de range, peu rémunérateur en terme de profits et peu engageant sur le plan fondamental.

Bonne semaine !
Poster un commentaire