Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jean Christophe Bataille

Jean Christophe Bataille

Je suis le chroniqueur économique et financier : http://futures-trading.fr/

Mes faits d'armes : avoir conseillé d'investir largement sur le marché boursier en mars 2009 alors que le CAC 40 était à 2500 et avoir prévu le délitement actuel des monnaies.

J'anticipe une sortie de la crise actuelle par la stagflation."

Les tendances sont de retour. Pour combien de temps ?

Audience de l'article : 1499 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Je compare souvent le trading à la course en mer. Les évolutions du vent en direction, en puissance et en variation sont des données que l’on retrouve à l’identique sur les marchés. Plus vous gréez une surface de voilure importante, plus votre levier va être fort. La gîte est grisante mais attention à ne pas démâter ! Quand on est au large, loin de tout, on est seul avec les décisions que l’on a prises.

Cette analogie a beaucoup influencé mon trading. Je sais pertinemment que l’on va très loin lorsque le vent est établi, puissant et directionnel pendant de nombreux jours. Le calme plat ou la tempête dans des régimes météo confus et irréguliers ne permettent pas de beaucoup avancer.

J’intitulais mon article de samedi dernier, « Il pourrait être à nouveau possible de trader en UT longues avec des gains significatifs ». Vous connaissez la suite, nous avons pris position à la baisse sur EUR USD. Mais Ewald Nowotny et Benoît Coeuré ont envoyé des messages très contradictoires. EUR USD est remonté et nous sommes sortis du trade en break even.

Jeudi dernier, la conférence de la BCE a provoqué un coup de vent sur les marchés avec une chute de 80 pips au baromètre de EUR USD, avant même que Mario Draghi n’ait prononcé un seul mot. Ainsi va le Forex ! La mer est souvent plus prévisible et les skippers moins bavards …

Nous n’avons pu entamer la construction d’une position short sur la paire transatlantique, qu’au moment où le président de la BCE a fait part à la communauté financière de son intention de rallonger de un an la durée du QE européen. Cette décision a redonné, bien sur, du crédit à la théorie de la divergence. La baisse des taux chinois a ensuite fait chuter l’aversion au risque et conforté la dynamique de tendance dont nous profitons actuellement :

Les directions prises telles que nous pouvons les observer sont :

  • EUR USD : baisse
  • USD CAD : hausse
  • AUD USD : baisse
  • USD JPY : hausse
  • DAX et CAC : hausse
Nous sommes donc dans une phase favorable pour gagner de l’argent. Mais pour combien de temps ? C’est difficile à dire. Il va nous falloir suivre les oracles de la météo boursière et observer les vagues à l’horizon de nos graphes en barrant avec la plus grande précision.

A scruter le ciel et la mer, on peut penser que si les prix peuvent consolider, leur orientation générale en base journalière devrait rester solide au moins jusqu’au FOMC, mercredi prochain. Des objectifs comme 1.09 – 1.08 pour EUR USD et 1.34 pour USD CAD ne sont pas dénués de sens. Il faudra cependant rester pragmatique, un évènement financier ou politique peut invalider toutes les prévisions.

Depuis la déclaration de Mario Draghi, le bateau Futures a lâché tous les ris pour monter en levier 7 au global sur short EUR USD et long USD CAD. Les bénéfices commencent à être significatifs et de nombreux miles ont été parcourus. Nous sommes également long DAX sur de petits volumes. Nous verrons s’il y a lieu de pyramider encore et/ou diversifier les supports la semaine prochaine. USD JPY est un candidat intéressant à acheter sur un repli de la paire.

Bonne semaine et bon vent !
Poster un commentaire