Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Michael Rousselle

Michael Rousselle

Conseiller patrimonial habilité, Investisseur en immobilier, Trader d'options pour compte propre, auteur, coach, chef d'entreprise.
Je vis actuellement en famille, à Phoenix en Arizona, un magnifique État de l'Ouest américain.

Après plus de 20 ans comme cadre commercial, je plaque une situation pourtant confortable pour ouvrir ma boîte aux US. Il paraît qu'il faut vivre ses rêves !!! Un de fait.

Passionné de trading depuis de nombreuses années, je franchis le pas en 2007. Pas vraiment le meilleur timing. Après une longue période de pertes et de doutes, je rencontre des Traders professionnels qui m'apprennent ce qu'est réellement le trading. Je me suis spécialisé dans les options depuis 2012 et uniquement sur le marché US. Je fais aussi quelques actions en swing trading, et je me construis tranquillement un portefeuille de dividendes à travers les REIT.
J’ai répondu à l’appel de Charles car j’aime partager mes connaissances et transmettre le savoir. J’espère qu’il vous sera utile et surtout de qualité.
Trade Safe
Michael

promospeciale

Débuter en bourse : Les ordres de bourse à connaître avant de se lancer

Audience de l'article : 1370 lectures
Oui je le reconnais, la bourse parfois peut paraitre compliquée quand on s’y intéresse pour la première fois. Acheter ou vendre est pourtant simple et çà l’est vraiment, je vous rassure. C’est comme tout, il y a toujours besoin de se former un minimum pour éviter les boulettes.

Je souhaite dans ce tuto, vous parlez des différents ordres de bourse que vous rencontrerez car je sais par expérience, à force d’accompagner des débutants, que parfois certains sont littéralement tétanisés devant leurs écrans au moment d’appuyer sur le bouton. Vais-je acheter au bon prix, mon ordre va-t-il être exécuté sinon que va-t-il se passer, etc… Ce sont quelque part des interrogations légitimes.

Pourquoi, existe-t-il plusieurs ordres de bourse ? La réponse est que certains ordres vont privilégier le prix d’achat ou de vente, d’autres vont privilégier la rapidité d’exécution et d’autres vont privilégier une protection liée à un retournement de marché.

Voici donc les différents ordres de bourse que vous rencontrez au moment de placer vos ordres d’achat comme de vente.

L’ordre au marché

Commençons par le plus simple, l’ordre au marché. Vous décidez d’acheter 50 actions TOTAL. Si vous choisissez ordre au marché, cela veut dire que vous ne maitrisez pas votre prix d’achat. Votre ordre sera traité en priorité sur le marché soit au prix du vendeur à l’instant ou vous passez votre ordre. Si vous êtes sur un marché très liquide, c'est-à-dire avec beaucoup de volume donc d’échanges de titres, vous aurez une différence minime entre le prix de vente et du prix d’achat, (que l’on appelle le spread) vous aurez donc de fortes probabilités d’acheter presque au niveau du prix du marché actuel. Si par contre vous êtes sur un actif peu liquide, il se peu qu’il y ait une grande différence entre le cours vendeur et le cours acheteur. Voici un exemple pour être plus explicatif.

TOTAL , très liquide Prix vendeur 38.04 – Prix acheteur 38.02. Au pire, vous pensez acheter TOTAL pour 38.04. Vu que les prix fluctuent très vite, il se peut que dans le laps de temps entre le moment ou vous appuyez sur le bouton  "achat" et le prix du cours, celui-ci est bougé à un prix vendeur de 38.10, votre ordre sera donc exécuté à 38.10. Avec l’ordre au prix marché, vous êtes prioritaire.

Si vous achetez un sous-jacent moins liquide avec des variations importantes, genre les Biotechs qui peuvent décaler très vite, vous pouvez avoir un cours affiché à 15.20, vous placez votre ordre et à cause d’un décalage subit, le cours peut se retrouver à 17.98. Si votre ordre est exécuté à ce moment précis, vous voilà en possession de vos actions à 17.98 et non pas à 15.20. Vous êtes dans le mode " je veux ces actions à tout prix, peu importe le prix".

Autre inconvénient, pour revenir sur l’exemple de TOTAL, si vous avez un ordre d’achat de 500 titres mais que seuls 250 sont disponibles à 38.10, les 250 autres actions seront achetées également au prochain prix vendeur, peut être à 38.20 voire moins oui plus. Vous ne maitrisez d’aucune façon le prix d’achat de vos actions. Vous êtes simplement sûr de les avoir en portefeuille.

L’ordre limite ou cours limité

Avec l’ordre limite, vous maitrisez votre prix d’achat. C’est vous qui fixez le prix d’achat de vos actions. Pour çà, rien de plus simple, vous écrivez le prix auquel vous souhaitez acheter vos actions dans la case correspondante et sélectionnez "ordre limite". Vous voyez, ce n’est pas bien compliqué. Puisque vous avez un avantage, il faut bien un inconvénient en contrepartie sinon, çà serait trop beau.

L’inconvénient est que s’il n’y a pas assez d’actions disponibles à la vente au moment ou le prix du marché correspond à votre prix d’achat, vous n’aurez pas l’ensemble de votre ordre. Vous aurez une exécution partielle et le nombre d’actions non servi restera dans le carnet d’ordre jusqu’à la prochaine fois ou le court viendra sur votre niveau d’achat avec un nombre d’actions suffisants pour enfin clôturer votre position acheteuse.

L’ordre à la meilleure limite

Un poil plus compliqué à comprendre mais je vais faire au plus simple. On se rapproche un peu de l’ordre au marché. Ce type d’ordre privilégie l’exécution de votre ordre à la meilleure offre (pour un achat). Vous achetez au meilleur prix à l’instant T. Vous ne maitrisez pas votre prix d’achat, vous êtes juste assuré de l’avoir acheté à la meilleure offre vendeuse à l’instant T. Vous n’avez aucune interaction sur le prix d’achat puisque vous avez délégué ce pouvoir à votre broker. Si l’offre vendeuse est plus basse dans deux heures, vous n’aurez pas bénéficiez de la meilleure offre de la journée mais celle à l’instant du passage de votre ordre. Juste pour être complet. Si vous avez placé un ordre d’achat de 1000 actions et qu’au moment du passage d’ordre, seules 500 étaient disponibles, vous aurez 500 actions en attente dans le carnet d’ordre qui seront alors transformées en ordre à court limité, à la hausse comme à la baisse !!! Bien sûr, ce type d’ordre n’est pas prioritaire. Seront d’abord exécutés les ordres au marché (ils ont la priorité absolue) et les ordres à prix limite.

L’ordre à seuil de déclenchement

Cet ordre consiste à définir un seuil limite pour acheter (ou vendre) vos actions. Vous avez identifiez une zone de résistance sur une action à 15€. Le cours est à 13.90. Vous pensez que si le cours casse les 15€, il continuera de monter et vous souhaitez bénéficier de la hausse. Dans ce cas, vous décidez que le seuil à partir du moment où vous voulez vous porter acquéreur de ces actions est de par exemple 15.05€. Cela veut dire que dès que le cours aura atteint les 15.05€, votre ordre d’achat sera exécuté à la meilleure offre vendeuse. Vous ne maîtrisez pas non plus votre prix d’exécution. L’objectif de cet ordre est de suivre une tendance définie aussi bien à la hausse qu’à la baisse. Si après vous achetez avec 1 ou 15 cts d’écart, est ce vraiment important si vous pensez que le titre va exploser à la hausse ? Vous aurez au moins la certitude d’être dans le bon train, enfin je vous le souhaite.

Petite précision, les ordres à seuil de déclenchement n’apparaissent pas dans le carnet d’ordre et n’auront donc aucune influence sur le cours du sous-jacent.

L’ordre à plage de déclenchement

Nous sommes sur un ordre similaire à l’ordre à seuil de déclenchement. La différence est que vous pouvez mettre une limite au passage d’ordre une fois que le seuil est déclenché. Dans ce type d’ordre, vous devrez déterminer le seuil et aussi la limite à laquelle vous ne souhaitez vous porter acquéreur de vos actions préférées. Pour faire simple, parce que là je sais que je viens d’en perdre quelque uns, il faut juste se dire :

"ok, je suis d’accord pour acheter ces actions si le cours dépasse les 15.05, pour reprendre l’exemple précédent, mais si le cours s’envolent au dessus de 17€, je ne suis plus acheteur". Je pense que maintenant, çà va mieux, non ? J

Voilà, vous connaissez maintenant les principaux ordres pour passer vos ordres. Avec un peu de pratique, vous verrez qu’il n’y a rien de sorcier.

Trade Safe

Michael
michael-roussel-3-indicateurs
Poster un commentaire