Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

+41% de gains en 10 semaines - le compartiment des actions à forts dividendes ne doit jamais être sous estimé quelques soient les situations économiques et financières

Audience de l'article : 6092 lectures
Il y a des fois, la réalité a la bonne idée de respecter les codes et la logique sans faire de vice...

Il y a une règle fondamentale certes menacée en ce moment par les banques centrales, mais enfin, elle reste toujours d'actualité.

Ce qui rapporte de 7 à 15% pour un investisseur en mode passif, est une affaire à étudier et peut être à saisir, tout particulièrement quand les taux d'intérêt à 10 ans sont ultra bas !

Il y a 2 mois et demi, j'ai lancé des portefeuilles dividendes. Il serait trop long de vous expliquer pourquoi avec mon ensemble de raisons.

Certaines clients qui ont acheté ma formation sur l'arrivée de la déflation n'ont pas compris d'ailleurs car c'est contradictoire avec mes prévisions macro économiques.

Oui je maintiens qu'on entre de plein pied dans un risque déflationniste majeur entre 2016 et 2023 pour des raisons démographiques, technologiques et cycliques.

La tendance est très claire pour l'Occident...

inflation-avril-2016


En théorie, le meilleur des placements que je citais dans ma formation est de nature obligataire et non actions, afin de générer des rentes financières dans un moment de l'histoire où le cash est le king !

Je n'ai pas changé d'avis.

Seulement, je suis désolé, mais je ne peux pas attendre 2023 pour refaire de l'investissement actions.

Voilà.

Je pense qu'il faut toujours rester au contact de la réalité, quitte à alléger considérablement l'intensité du contact.

C'est ce que j'ai fait. Mes portefeuilles dividendes ne représentent qu'une fraction de mes actifs.

En outre, ces portefeuilles sont à 50% en cash, car ma confiance est plus que limitée dans les indices boursiers qui font n'importe quoi défiant les règles les plus élèmentaires des bénéfices et de la rentabilité des investissements.

Je suis prêt à tomber à 0% s'il le faut... si la déflation s'enclenche vraiment.

Une déflation à 2 ou 3% par an est différente d'une déflation à -0,20%...

Ou si les indices boursiers corrigent parce que la FED a décidé que c'était OK...

J'en arrive à mon histoire du jour.

J'ai acheté début mars pour le portefeuille haut rendement des titres MLP, qui sont une catégorie à part sur les marchés américains, un excellent outil pour les rentiers.

Notamment, j'ai misé sur les MLP énergétique.

Mes raisons ?

Ils rapportaient autour de 10 à 15% en dividendes ! Et la probabilité que cela cesse n'était pas si énorme que cela, en regardant avec pragmatisme la réalité.

Leurs dividendes dépendaient de l'aptitude à transporter du pétrole dans des pipelines et des infrastructures. Donc peu importait que le pétrole prenne une grosse claque depuis 2014 au niveau de sa valeur.

Le flux et la valeur de la marchandise sont deux choses différentes, que les marchés avaient sanctionné de la même manière.

Ce qui comptait était l'aptitude des producteurs à rester en vie sans faire faillite ce qui aurait mis fin aux contrats de transport de pétrole et donc aux bénéfices et aux dividendes des MLP.

Comme d'habitude, tout le monde sur internet a pris les USA pour des cons, genre ces abrutis d'américains sont tellement débiles qu'ils vont laisser le pétrole descendre à 20 USD le baril et stagner ensuite.

Et toute leur industrie si dégueulasse du pétrole de schizte allait disparaître et c'est tant mieux pour l'environnement...

S'il y a bien un truc que j'ai appris depuis 2007, c'est que les Américains sont loin d'être cons, et les français sont beaucoup plus cons que je ne l'avais mesuré auparavant...

Donc j'ai misé sur les MLP en pariant que les USA ne laisseraient pas la situation leur péter à la gueule, provoquant une énorme vague de défaut de paiement dans le domaine des producteurs de pétrole.

A 20 USD le baril, la facture et les tensions obligataires auraient été comme un choc.

Mais à 45 USD le baril, il y a certes des faillites qui restent tout à fait tenables pour le système.

Les français rêvent d'un écroulement du monde et à la fin du capitalisme. Ils n'ont manifestement toujours pas imprimé la résilience du capitalisme et surtout sa force intrinsèque bien supérieure à la fonction publique...

Tout ceci les aveugle. D'autant que plus je me suis rapproché intellectuellement des USA depuis 2 ans, plus j'ai découvert un esprit américain ultra pragmatique qui m'impressionne. Je n'ai pas honte de le dire.

Ces américains sont frénétiques dans leur manière de faire.

Donc au final, mes 5 positions dans les MLP ont fait 15% de gains en deux mois et il y en a une qui a fait +41%

Il s'agit de GENESIS ENERGY.

genesis


Décemment, je ne peux pas porter une telle position. Il y a un moment où il faut encaisser la monnaie... peut être que le prix va continuer son envolée, mais actuellement la valeur du dividende représente 7% de rentabilité.

J'ai fait (et j'espère que mes abonnés m'ont suivi) en deux mois et demi l'équivalent de 5 ans de profits en dividendes. Autant les verrouiller.

Ci dessous, j'ai fait une vidéo (où j'ai encore foiré l'éclairage mais la lumière du Costa Rica dont j'ai tant parlé sur mon blog du Costa Rica il y a quelques années, est particulièrement forte même les jours de grosse pluie et m'a piégé).

L'essentiel au delà de la forme, est le discours.

J'espère que mon discours vous donnera envie de vous intéresser aux actions à dividendes élevés. Elles valent vraiment le déplacement.

Charles Dereeper






Les infos sur les différentes recherches qui montrent l'intérêt de l'investissement dans les actions à forts dividendes sont ici



...
Poster un commentaire

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire dams mardi, 17 mai 2016 09:17 Posté par dams

    Bonjour,

    Pour avoir du rendement, on peut aussi se lancer sur le crowdlending.

    Le retour de pret se fait comme sur un pret immo, avec les interets sur capital restant dû. Donc au début, gros retour d'interets qui sont réinvestis sur de nouveaux projets.

    Perso je m'y suis mis il y a qqs mois, et en capitalisant sur des prets à 6-8%, on peut monter à 10% de rendement réel annuel(brut...). Les plate-formes font un premier tri de projets et en faisant un deuxième écremage, on doit pouvoir limiter le risque (enfin j'espère...) de ne pas revoir son capital. 

    Pour un risque maitrisé ça parait correct. il faut avoir un horizon à 4-5 ans pour tout récupérer ou le faire dans l'optique de capitaliser sur très long terme.

    Je passe par une holding pour ça, donc fiscalité "hard", mais bon, si on ne veut pas fuir, faut payer.