Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Pour alimenter le débat sur TESLA

Audience de l'article : 2289 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions
Je recopie un avis reçu par email



Bonjour Charles,


je rebondis sur votre video du 23nov sur l'Apple Car qui va niquer Tesla.


je suis bien d'accord que le cours  de TSLA est  stratosphérique et bien trop élevé.


Toutefois, Tesla dispose de certains différentiateurs qui lui procurent  une avance considérable :  le développement de batterie avec Panasonic depuis 15 ans, une nouvelle génération de batterie, un savoir faire dans la fabrication de ces batteries, et un outil de production au top pour les voitures qui baise BM, Mercedes et WV  dans leur propre pays.   8 heures de fabrication pour une Tesla 3 contre 30 heures pour la WV électrique ID4.

Sans compter leur réseau de recharge déjà en place aux US et partiellement ailleurs.


Apple peut rapidement faire une voiture éléctrique, chassis, moteur, easy ! 

Ergonomie, Inteligence artificielle, là aussi Apple va nous éblouir et coller au plus près Tesla.   Mais pour les batteries, comme vous dites, quéquette !  Ils devront les acheter et c'est 50% du prix et de la techno du EV.  Puis les produire à couts compétitifs, et avoir un réseau de recharge...


Pour moi, le seul fait qui peut ralentir Tesla, ce sera la pénuire d'électricité pour alimenter un parc de plusieurs millions de EV.  Le nucléaire y parviendra d'ici 5 à 10 ans. Je joue aussi l'uranium pour la peine.  

Si vous avez un peu de temps, j'ai un peu creusé le dossier et partagé avec Antoine dans le groupe LIO l'analyse suivante:


Cdlt  Eric


La valorisation de TESLA est-elle justifiée ?

Elon Musk a ses fans et groupies. C’est clairement un OVNI pour beaucoup, un génie probablement et un entrepreneur aguerri certainement.
TESLA est aujourd’hui valorisé a des niveaux stratosphériques (je ne parle pas de SpaceX), et sa capitalisation actuelle est supérieure à celle de tous ses concurrents réunis.
Est-ce une bulle ? ou non ?

TESLA est désormais reconnu par le grand public pour ses voitures électriques (EV) et son nom est connu de tous (et toutes), avec le modèle S puis le modèle 3 plus grand public ainsi que le modèle Y.
Mais en fait, les actifs de Tesla, c’est beaucoup plus que cela :
* Les Batteries :
Le développement de nouvelles batteries afin d’étendre à la fois la distance entre 2 charges (200 kms au début, 500+ kms aujourd’hui) et surtout le nombre de cycles pour étendre la durée de vie (moins de 1000 cycles pour les toutes premières batteries, soit environ 4 ans en usage réel, et vise désormais 3 à 5.000 cycles, soit la durée de vie de l’auto).
Trois types de batteries sont développées suivant les usages :
LFP Lithium-Fer-Phosphate pour des batteries moins coûteuses, aux performances suffisantes pour un usage urbain de plus 200 kms entre charges, et un nombre de cycles de recharges élevé. Bref voiture urbaine et futur taxi en ville.
Le 2eme type de batterie NCA Nickel-Cobalt-Aluminium est pour les modèles haut de gamme avec plus de performance et une plus grande autonomie, mais beaucoup plus coûteuses et sujet aux tensions sur les approvisionnements en volume.
Enfin un dernier type de batterie est à l’étude pour des véhicules lourds type trucks / camions.


* Les Stations de charge :
Tesla a largement investi et continue de le faire dans un réseau de bornes booster pour recharger ses véhicules. Incompatible avec les copains. Très bonne couverture aux USA, en amélioration constante en Europe et Chine.


* Logiciel d’aide à la conduite :
Tesla a massivement investi dans ce domaine, dispose de données mises à jour en permanence au travers des Tesla en circulation, a créé un centre de calcul dédié (DOJO) et vise la voiture 100% autonome très prochainement.


* Les usines et processus de fabrication :
Une voiture électrique est plus simple à fabriquer, un moteur thermique nécessite de nombreuses pièces avec des ajustement des précisions, ainsi que des boites de vitesse. Tout ceci est supprimé avec l’électrique et remplacé par des moteurs plus simples et moins coûteux à fabriquer.
Toutefois, Tesla innove également coté ligne de production : châssis de la voiture, en remplaçant le berceau de la voiture ( plusieurs centaines de pièces soudées pour une voiture, remplacé sur le prochain modèle Y 2022 par un gros bloc d’aluminium moulé à l’avant et à l’arrière, et entre les 2 un caisson qui contient les batteries). Cette approche permet de drastiquement baisser les coûts de production.
Enfin, Tesla implante désormais 2 usines cote à cote, l’usine de fabrication des voitures et celle des batteries, encore une fois pour améliorer l’efficacité de ses flux logistiques et baisser ses coûts.
Une fois tout cela pris en compte, TESLA dispose d’avantages compétitifs indéniables et a sérieusement haussé le niveau des barrières à l’entrée.
Coté Finances, la société a perdu de l'argent pendant longtemps sur la vente de ses voitures et en a gagné via la vente de Crédit Carbone.
Désormais, Tesla gagne de l'argent avec ses voitures.
Le CA progresse chaque année, 21 Mds $ en 2018, 24 en 2019, 31 en 2020, prévision à 66 Mds $ en 2021.

Lors du lancement du modèle S en 2012, Tesla s’attendait à une réaction vive de la part des grands groupes automobiles ….. et puis….. rien ! ou presque.
A part Toyota qui poussait avec succès sa solution hybride, tous les autres constructeurs se sont contentés d’un véhicule gadget genre Renault Zoe, Chevrolet Volt, BMW i3, etc, uniquement un petit modèle dans un coin pour faire Green, tout en continuant à pousser massivement les véhicules essence et diesel.


Alors, la suite ?
Cathy Wood estime désormais que Tesla pourrait prendre 25% du marché total des voitures (pas que du segment éléctrique, de toutes les voitures) aux USA et en Europe, et ce d’ici 5 ans.
Tesla construit sa Gigafactory à Berlin, chez les Allemands, avec une capacité cible de 2 Millions de véhicules par an pour l’Europe.
Tesla vise entre 5 et 8 millions de véhicules d’ici 3 ans avec 4 usines. A titre de comparaison, le groupe VolksWagen produit 9 millions de véhicules avec 122 usines.
Prenons 5 millions de véhicules à un prix moyen de 35 k$, ça fait 175 Mds$ de CA en 2024.


* Quelles conséquences économiques ?
Après des années de léthargie et de complaisance, l’industrie automobile se rends compte que la fusée Tesla va les laisser sur place.
Le board de VW a eu 3 réunions de crise sur ce sujet ces 3 derniers mois.
La nouvelle Golf ID-4 100% électrique est prête a affronter la Tesla model 3. Mais le problème est dans les coûts de production. Quand Tesla gagne désormais de l’argent, VW va en perdre. Et que dire de Renault ou Stellantis ?

* Quelles conséquences sociales ?
La fabrication des Tesla est extrêmement automatisée, optimisée et nécessite beaucoup moins de main d’œuvre.
Aux USA, le président Biden a tenu une conférence sur les EV avec tous les grands groupes GM, Ford, Chrysler-Stellantis sans inviter Tesla. Inutile de dire qu’on a dû plus parler des impacts sociaux et comment ralentir Tesla que des avantages des véhicules électriques pour sauver la planète.
En Europe, groupe VW-Audi-Skoda-Seat-Porsche, BMW, Daimler-Benz, Renault, Stellantis-PSA, tout ce beau monde doit serrer les fesses et préparer des plans de survie face au rouleau compresseur Tesla. Sans compter nos Bobos et écolos qui veulent du green à fond, mais pas du nucléaire pour recharger un parc 100% électrique – mais c’est un autre débat.
En Chine, BYD et NIO affûtent leurs armes.
Enfin, pour l’entretien, tous les garages et les mécanos peuvent se poser de grosses questions à horizons 10 ans.
Ah oui, j’allais oublier les discussions avec Uber pour les Taxis autonomes, allez hop, plus besoin de chauffeurs de taxis de mauvaise humeur, en tout cas dans les grandes villes au futur taux d’émission zéro carbone.
Bref, coté social, on a pas fini de voir des pneus cramer sur les ronds points.

*** Alors que jouer en tant qu’investisseur ?
Acheter Tesla aux prix stratosphériques actuels ? attendre un improbable repli de 30% ou plus ?
Shorter ses concurrents ? j’avoue que Stellantis me paraît bien en retard sur l’électrique.
Attendre pour voir si les politiques retournent leur veste ? Le green c’est bien, mais l’emploi c’est important aussi et en plus ça vote....
Poster un commentaire