Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
promospeciale

Jean-François Faustinelli  - Qu'est-ce qu'une action ?

Audience de l'article : 1875 lectures
Nombre de commentaires : 0 réactions

Une action est un titre de propriété d’une entreprise négociable sur un marché et représentatif de son capital. Son cours est tributaire de l’offre et de la demande.

 

Airbus signe de très beaux contrats pour la vente d’avions A380 : il va de soi que l’action EADS va être recherchée. L’action va donc monter, les acheteurs étant plus nombreux que les vendeurs. Un événement financier mondial très négatif concerne le secteur des banques, des titres comme Société Générale ou BNP Paribas ou autres vont subir des dégagements des investisseurs, ce qui affectera inévitablement leurs cours boursiers. L’action va donc baisser, les vendeurs étant plus nombreux que les acheteurs.

 

 

 

Une action donne des droits à l’actionnaire :

 

-     Droit de vote aux assemblées

 

-     Droit d’accès à certaines informations sur l’entreprise cotée (comptes, événements principaux…)

 

-     L’actionnaire reçoit normalement un dividende qui est une part des bénéfices de l’entreprise. Il est décidé lors de l’Assemblée générale par le Conseil d’administration. Ce dividende peut être payé en numéraire ou en actions nouvelles.

 

 

 

Différents types d’actions :

 

1)   Les actions ordinaires : ce sont celles qui sont cotées en Bourse

 

2)   Les actions dites « au porteur » : seul l’intermédiaire financier gérant les titres connaît l’identité de l’actionnaire.

 

3)   Les actions dites « nominatives » : l’dentité de l’actionnaire est inscrite dans le livre des actionnaires de cette entreprise, qui possède aussi les actions en dépôt si elles sont gérées en nominatif.

 

 

 

Comment acheter des actions :

 

1) À travers un OPCVM

 

 

2) En direct chez un courtier (privilégiez toujours les courtiers low cost, comme actuellement, Binck bank ou Easybourse)

 

 

 

A propos des courtiers

 

Vous devez obligatoirement demander à votre banquier ou courtier en ligne une ouverture de compte-titres qui, comme son nom l’indique, sera l’endroit où seront inscrits et déposés vos titres boursiers telles que actions, obligations, SICAV etc…..

 

Ces intermédiaires seront garants des titres ou valeurs achetées par vos soins et responsables des transactions.

 

Je vous conseille très fortement d’apprendre à opérer sur les marchés par internet. C’est très facile après 2 ou 3 manipulations ; les logiciels de passage d’ordre sont très simples d’utilisation et avec un excellent visuel. D’autre part, vous y gagnerez très largement en temps, en évitant les erreurs de vos intermédiaires au téléphone ou par écrit. Vous serez à 100% responsable des ordres passés par vos soins. Le banquier ou le courtier vous attribuera donc un code d’accès, ainsi qu’un mot de passe qui vous sont entièrement dédiés.

 

Autre gros avantage des courtiers internet, ils vous mettent à disposition une plateforme démo qui vous permet de jouer à blanc.

 

 

Attention, jouer à blanc en Bourse ne ressemble en rien à la réalité. En effet, votre succès en matière d’achat et vente en Bourse repose en majeure partie sur la gestion de vos émotions. Plus vite vous intégrerez que votre psychologie a un impact plus important sur vos décisions que vos connaissances acquises par la lecture, plus votre espérance de vie financière sera longue. L’immense majorité des nouveaux en Bourse sous estime ce point et … finit par perdre.

 

 

 

 

 

Que voit-on quand on consulte son logiciel boursier et qu’on clique sur une action en particulier ?

 

Il s’agit essentiellement de données propres à l’entreprise dont vous voulez acheter des actions.

 

Si vous tapez sur l’onglet « Consensus », vous allez voir les éléments suivants :

 

 

 

  

 

Explications :

 


1 - Dette financière nette : elle permet de calculer le taux d’endettement d’une entreprise sur son chiffre d’affaire (ici 27,63%). Attention ! Une entreprise trop endettée présente un gros risque.

 

2 - Bénéfice net par action (BNA) :c’est le bénéfice net divisé par le nombre d’actions.C’est un bon indicateur de la performance de l’entreprise. Pour Technip en 2010, les analystes anticipent, en moyenne, un léger recul.

 

3 - Dividende par action : c’est la partie des bénéfices distribués aux actionnaires divisée par le nombre d’actions. En 2009, Technip a versé 1,35 euros.

 

4 - Rendement : c’est le dividende par action divisé par le cours de l’action. Au-delà de 4%, le rendement est considéré comme élevé. Il ressortait pour Technip un rendement moyen de 2,73% pour 2009.

 

5 - PER (Price Earning Ratio) : c'est le cours de l'action sur le bénéfice net par action. On en déduit qu'une action est chère ou non en comparant son PER avec celui de son secteur.

 

 

 

Les tableaux suivants indiquent combien d’analystes sont à l’achat ou à la vente et les révisions de dividendes. Il faut guetter les changements de recommandations : ce sont des éléments qui ont le pouvoir d’influencer les cours.

 

 

 

 

 

 

Cet indicateur comme dit plus haut peut s’exprimer sous forme de graphiques en comparant l’année d’exercice et les années futures, donc les prévisions à venir. L’entreprise aura des bénéfices par action quasi-identiques en 2011 par rapport à 2009.

 

 

 

Jean-François FAUSTINELLI

Poster un commentaire