Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

J'aide les humains 

1 - à se libérer du système socialiste

2 - à financer leur liberté via les marchés financiers et le business online

3 - à vivre mieux et à se comprendre mieux 

J'ai créé en 2010 Objectif Eco et je l'ai entretenu depuis en réunissant des auteurs animés par les mêmes convictions que les miennes et des lecteurs à la recherche de solutions pour ces mêmes problématiques.



GRATUIT !
Téléchargez le livre
JOUER A LA BOURSE QUAND ON TRAVAILLE
(10.000 ventes à 40€).
Le lien est ici



----------------------------------------------------


ME SUIVRE PAR EMAIL 
4 THEMATIQUES



==> VIVRE (sens de la vie - oublier le temps qui passe - créer avec passion - se libérer du socialisme asservissant) 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-vivre/



==> BUSINESS ONLINE (enrichissement, l'entrepreneuriat, la création de valeur économique, la vente digitale, la productivité, l'automatisation)  
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-business-online/




==> FINANCE (trading investissement macro économie / niveau intermédiaire ou expert) 
 http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-finance/



==> EXPATRIATION (comment fuir et vivre sur la planète terre en oubliant la notion de pays) 
 
http://formation.objectifeco.com/charles-newsletter-expatriation/

.

charlesjungle
charleshongkong

promospeciale

Compagnies aériennes - rentabilité financière contre sécurité - le délicat arbitrage

Audience de l'article : 2972 lectures
Nombre de commentaires : 7 réactions
Nous connaissons tous la guerre dans le transport aérien. Certaines compagnies sont très profitables. Le business du transport aérien est même un filon. Mais, il suffit d'un petit rien qui ne va pas pour que les compta de ce type de sociétés virent dans le rouge extrême. C'est pour le moins un business casse gueule.

Il y a en plus un délicat dilemme. Celui de la sécurité qui ne rime pas contrairement aux apparences linguistiques avec rentabilité...

Le crash de l'avion d'Air France Rio Paris m'avait laissé déjà perplexe. Le pilote avait cabré l'appareil en prenant le pilotage en manuel pour finalement planter le tout. On peut se demander comment d'un côté le pilote américain avait réussi à  poser un airbus SANS MOTEUR sur l'hudson en atterissage catastrophe et de l'autre, un pilote Air France qui disposait d'appareils de mesure défectueux, mais tout de même de tous ses réacteurs (ce qui vous conviendrez, peut quand même vachement aider à voler non ?) peut échouer.

Depuis deux mois, je suis la disparition de l'avion de Malaysie. C'est quand même pas banal de parvenir à faire disparaître un avion malgré toute la technologie dont on dispose.

J'en viens au fait. Nous apprenons récemment qu'en réalité, il est tout à fait possible de déployer des technos pour éviter de perdre un appareil. Et que question rentabilité, il n'y a pas de danger.

L'industriel Britannique Inmarsat a proposé de suivre GRATUITEMENT 11.000 avions de ligne qui sont déjà équipés d'une connexion satellite (ce qui est le cas pour la majorité des longs courriers). Ce même industriel a proposé d'enregistrer à l'aide des technos dites CLOUD les boîtes noires. Ce qui éviterait de devoir chercher à chaque fois la boîte au fin fond des océans, en plus avec le couperet de l'autonomie de la fameuse boîte noire qui disparaît au bout de 30 jours. Tout serait enregistré à distance et disponible instantanément. Une autre proposition consiste à enregistrer et déclencher des alarmes dès que l'avion dérive de son plan de vol...

La mésaventure de l'avion Malaysien souligne deux problématiques. Un, les compagnies aériennes sont coincées entre sécurité et rentabilité. Cela bloque l'innovation et l'amélioration. Et deux, je ne peux toujours pas m'empêcher de poser la question qui tue. Et si l'avion malaysien avait disparu suite à une opération militaire...

missilesolair

En 2011, une info est sortie comme quoi 10.000 missiles sol air avait disparu des stocks de la Libye, info confirmée par Alain Juppé. En outre, l'amiral de l'OTAN Giampaolo Di Paola avait organisé en Allemagne une réunion un peu secrète pour exprimer ses inquiétudes devant les députés.

Charles Dereeper
Poster un commentaire

7 commentaires

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 20 mai 2014 23:21 Posté par Charles DEREEPER

    il va revenir. j'attends qu'un truc ait lieu avant de le remettre online... je ménage qq susceptibilités bancaires mal placées... dont j'ai absolument besoin

  • Lien vers le commentaire Francois Catala mardi, 20 mai 2014 19:10 Posté par Glude

    Charles,


    Pourquoi ton precedent article a disparu?


    http://www.objectifeco.com/expatriation/mode-demploi/pour-expatries-confirmes/quelles-banques-utiliser-pour-une-vie-internationale-mode-d-emploi-pour-survivre-dans-le-dedale.html

  • Lien vers le commentaire zoulou2 mardi, 20 mai 2014 05:56 Posté par zoulou2

    J'ai fait plus de 50 vols Europe-Hongkong, et la cie la plus pourris etait Air Chance, les hotesses offraient un verre d'eau, pas eu un seul jus d'orange ou autres, jamais vu ca sur d'autres cie sur 50 vols.


    D'ailleurs j'avais un ami qui a travailler pour Air chance, il l'appelais la cie poubelle, la seule cie qui accepte n'importe quel fret avec les passagers, meme du fret dangereux.


    En tete, la meilleure que j'ai teste: Lufthansa, la rigueure allemande, y'a pas a chier.


     

  • Lien vers le commentaire tartemolle lundi, 19 mai 2014 11:05 Posté par tartemolle

    Charles, pour votre info Etihad et Air France ont rompu leur accord... Il semblerait que pour Etihad (que j'utilise avec plaisir) les remontées en terme d'image de cet accord n'aient pas été au rendez-vous. Un nombre significatif de clients Etihad s'en sont plaints... Voyez vous, vous et moi n'ont pas été les seuls...

  • Lien vers le commentaire yp lundi, 19 mai 2014 07:10 Posté par yp

    Tout cela n'explique pas comment il fût possible que l'avion se dirige pendant  plusieurs milliers de kilomètres vers l'Antarctique, à l'opposé de sa destination en Chine, en ne survolant que l'océan alors qu'il était censé survoler de nombreuses terres. Même le plus débutant des navigateurs se serait forcément apperçu qu'il n'était pas sur sa trajectoire : Ca ne peut pas être une erreur.

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper lundi, 19 mai 2014 00:37 Posté par Charles DEREEPER

    Air Chance au lieu de Air France. ahahaha. je ne connaissais pas l'expression. j'ai bien rigolé. Je connais des grands voyageurs qui ne jurent que par Air France.

    Franchement, moi, je ne vole jamais avec Air Chance...

    Mes chouchoutes restent Emirates et Thai Airways. j'aimais bien Etihad mais ils sont justement connectés avec Air Chance. du coup, j'ai abandonné car se retrouver dans un vieux zinc merdique sans TV avec des hotesses qui ralent, en francais, donc de manière compréhensible, alors qu'on a acheté un vol chez Etihad, moi, j'ai jeté l'éponge...

  • Lien vers le commentaire hftrade dimanche, 18 mai 2014 22:09 Posté par hftrade

    concernant le vol AF de Rio c'est un erreur de pilotage claire, faut pas chercher plus loin, incapcité de controler l'appareil en manuel avec un nombre limité d'instruments. en verité ca pose des questions sur la formation des pilotes chez air france (ou plutot air chance dans ce cas)


    deja leur service est de plus en plus merdique (je sais pas si vous avez vole recemment avec eux), a part compagnies US ou canadiennes.


    meme avec des tubes pitots geles/obstrues et un AS indicator naze on peut piloter 


    on doit pouvoir piloter n'importe quel avion en IFR avec un nombre tres limité d'instruments, evidemment c'est peut-etre pas chez air france qu'on apprend ca.


    malheureusement il semble que chez air chance on forme des informaticiens airbus plutot que des pilotes