Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne ! 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.


MON COMPTE FACEBOOK est ici

MON COMPTE TWITTER est ici


ME RENCONTRER A PANAMA CITY (Sommet mensuel TRADER INVESTISSEUR ENTREPRENEUR)
>>> Les infos sont ici


Inscription à ma newsletter (BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE)
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle

Mes 2 comptes INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Conquérir la bourse

Expatriation de votre argent ? De vous ? Voici quelques pistes

Audience de l'article : 7900 lectures
Nombre de commentaires : 6 réactions
Je reçois toujours autant de demandes si ce n'est plus depuis que François Hollande pratique le communisme du 21eme siècle dans un ancien pays capitaliste dont l'industrie principal consiste désormais à fabriquer des chômeurs et des gens assistés qui se reproduisent en masse, étant débarassés des soucis d'adaptation matérielle... le tout financé par de la dette dont l'identité des acheteurs est de plus en plus mystérieuse... Je vous laisse deviner l'état de la France dans deux ou trois décennies quand plus personne ne saura ce que veut dire réellement survie et compétition

Expatrier ses capitaux (donc pratiquer la fraude ou l'évasion fiscale pour parler concrètement) est une affaire ultra sérieuse. La plupart d'entre vous, rêvez d'un compte off shore en private banking, dans une banque solide avec un état qui pratique et défend encore le secret bancaire. Au fil des années, les communistes et bureaucrates du monde occidental ont resseré les mailles du filet pour rendre plus difficile (et non impossible, sinon fini le pognon des services secrets, vente d'armes, magouilles politiques en tout genre pour les gros contrats...) ces pratiques que je cautionne hautement, étant totalement contre la direction stratégique que la France ou l'Occident suivent.

Aujourd'hui, si vous avez 125.000 euros, vous vous achetez un billet d'avion pour singapour et vous voilà parés. Seulement, les risques que vous prenez sont conséquents. Je me permets de recopier un conseil d'une personne de  mon entourage...


Pour des résidents fiscaux français, il est requis de déclarer
l'existence d'un compte bancaire personnel ouvert à l'étranger. Ne pas
le faire est un délit alors que cette obligation n'existe pas pour un
compte professionnel (sauf dans le cas d'un assujettissement à l'ISF car
il faut alors déclarer tous ses actifs mondiaux). De plus, le
monde a changé, il faut quitter le modèle des années 80 où le secret
bancaire était la norme. Il faut désormais plutôt utiliser les
conventions fiscales en recherchant une transparence conduisant à une
optimisation fiscale légale et qui permettra donc d'éviter une
condamnation fiscale et/ou pénale.


Je vous le traduis en clair : il faut créer une entreprise off shore bidon et vous abriter derrière. Auquel cas, Singapour perd de sa superbe au profit de Dubaï que les petits fonctionnaires français n'osent pas qualifier de paradis fiscal ou la Roll Royce du domaine, Hong Kong, défendu par 1,5 milliards de chinois, l'arme nucléaire, une volonté farouche de faire de la croissance économique et la plus grosse réserve de change du monde capable d'acheter les gentilles petites dettes que les médiocres bureaucrates laissent derrière eux en silence après avoir fait semblant de travailler pendant quelques années pour le supposé bien être de la communauté...

Je le redis. En avril 2009, Hong Kong figurait dans la liste des paradis fiscaux lors du G20 jusqu'à la veille de la clôture. Et le dernier jour, la place financière a disparu de la liste... Allez savoir pourquoi hein ?

Maintenant, le débat d'expatrier vos capitaux doit s'envisager avec celui de vous expatrier vous en tant que personne physique ! Je connais bcp bcp de français qui planquaient leur argent à l'extérieur en tremblant (ce qui pose la question de l'intérêt de le faire) jusqu'à ce qu'ils craquent et déménagent vers plus de liberté.

Je ne planquais pas d'argent à l'extérieur, mais j'ai déserté.

Je ne vais pas vous mentir. Autant, j'étais fin prêt en 2009 sur un plan économique à quitter la France, autant, je m'y suis pris vraiment comme un manche à balai concernant ma vie perso. J'y ai laissé bcp plus que des plumes dans l'opération. S'expatrier en hard dans des pays en voie de développement est ce qu'il y a de mieux sur un plan matériel, climat et mode de vie... en revanche, au niveau affectif, social et perso, ce type d'expatriation est hautement explosive si on ne s'y prépare pas. Je n'étais pas prêt en 2009 et je me suis planté. Je le suis aujourd'hui en 2014. Mais ma mise à niveau a été sévère.

A côté de ces inconvénients, quand je croise des français enfermés dans la prison dorée qu'est la France, quand je vois ce qu'ils brassent dans leur tête, leur mode de vie, leur état d'esprit, leur misère sexuelle à tous se branler massivement derrière leurs écrans d'ordinateurs sur des films de cul (c'est la vérité, croyez moi, quand on est dans un pays adéquat, les films de cul, on ne sait pas même pas ce que c'est. Or là, chez Google FR, c'est 50% des requêtes le cul. Il y a un véritable problème structurel), quand je les vois compenser tous ces manques, cette solitude par le travail, la bouffe (il faut voir les européens débarquer en Thaïlande, de véritables épaves physiques débordant de graisses de partout), le shoot sous toutes ses formes légales et illégales, l'alcool (si bien valorisé en France d'ailleurs, la défonce par l'alcool, c'est cool hein...) et l'achat de jouet matériel plus gros que celui du voisin, à mettre la main sur des marques qui leur permettent de réhausser leur estime d'eux au plus bas en secret, quand je les vois enfin renoncer un à un à leurs rêves, leurs aspirations, ce qui les fait triper, et à se mentir pour survivre, alors je ne sais qu'en penser. Je ne parle même pas du temps qu'ils passent tous à tenter de trouver la combine dans le dédale infernale de réglements et lois pour tenter d'obtenir un peu de liberté et d'efficacité financière supplémentaire car j'ai fait pareil quand j'étais prisonnier de la France... Au bout de 5 ans sans compta, sans impôts, sans l'enfer administratif, on finit par oublier la chance qu'on a de ne plus jamais brasser toute cette merdouille. Il faut ces rencontres de français en vacances pour se souvenir comment c'était avant...

Je ne peux recommander à personne de traverser une expatriation personnelle douloureuse. Mais je ne peux recommander à personne de vivre comme ces français vivent, obligés de se dire que c'est normal et qu'ils n'ont pas le choix, que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs, sans même se rendre compte à quel point leur vie pue désormais !

Parce qu'il est là le principal danger. Quand votre vie pue, que celle de votre voisin pue, que celles de votre immeuble, de votre village, de votre ville, pue, alors plus rien ne pue, car tout le monde est dans le même bateau qui pue. Il n'y a que ceux dont la vie réellement ne pue pas, qui parviennent encore à y voir clair.

Ce que je peux dire du haut de mes 40 ans, c'est que le monde d'aujourd'hui est absurde. Jamais dans l'histoire de l'humanité, on a disposé d'autant de technologies et de moyens d'avoir la vie douce, de réaliser de belles choses, d'accomplir de manière saine des projets de vie qui génèrent du positif et pourtant, en bout de piste, la vie de la majorité des gens, riches ou pauvres, n'est vraiment pas à la hauteur de ce qu'elle pourrait être. On brasse tous du vent dans des trucs qui sont franchement pas glorieux. Rares sont les gens qui ont réussi à mettre du sens dans leur quotidien. Et encore, pour avoir ce sens, la plupart ont renoncer à la douce vie justement. La société moderne ne valorise pas les belles choses !

En outre, les Etats et les fonctionnaires se tirent un sprint sans précédent pour faire chier le monde entier avec des conneries. C'est effarant. Je crois que internet leur a mis une énorme pression au niveau du contrôle et ils cherchent par tous les moyens à tenter de resserrer les boulons car ils se sentent en danger. Nous avons la logique mondiale qui fait souffler un vent de liberté sans précédent, qui se joue de toutes les règles et réglements, qui met en compétition l'intégralité des peuples pour le pire et le meilleur, et de l'autre, les pays dominants historiquement qui tentent de défendre ce qu'ils leur restent de privilège et qui contrôle tant bien que mal ce qui leur reste. 

Je crois que le temps des privilèges est fini messieurs. Il va falloir se battre et lutter pour être le meilleur, sans tricher comme vous le faîtes tous depuis des siècles, car les humains sont incapables de coopérer, mis à part les ubuesques japonais qui ont une organisation sociale différente et peut être finalement plus évoluée même si elle doit être bien chiante au quotidien elle aussi.



Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire grisbi dimanche, 29 juin 2014 16:06 Posté par grisbi

    Bonjour, voici quelque chose de légal, je pense qui peut convenir à beaucoup de personnes. Vous avez un job alimentaire. Pour une activité supplémentaire (pratique car je suis informaticien), créer une société offshore et ne pas être salarié et ne se verser aucun dividende (=pas de revenu) donc aucune déclaration. Si des besoins ponctuels, faire par petit bout pour rester en dessous des abattements. Cela permet de se constituer un beau bas de laine pour sa retraite. A la retraite soit devenir résident fiscal de ce pays fictif ou pas, soit partir dans un pays qui a une convention fiscale intéressante pour accueillir les retraités (style Portugal en ce moment, y en aura toujours...) et voilà.

  • Lien vers le commentaire Yves lundi, 13 janvier 2014 17:18 Posté par yves

    CHARLES,
    si ce n'est deja fait, tu dois lire le livre de THOMAS FRIEDMAN "La terre est plate". Le réseau mondial en fibres optiques commencé fin des années 90, a changé la typologie du monde, la société hiérarchisée se transforme en société applatie avec sous-traitance au niveau mondial et des projets colaboratifs dans les services possible avec des milliars d'habitants connectés à Internet. Le monde n'est plus dans une typologie cartésienne, les distances n'existent plus, seul le temps tourne en 24/7 et à tout moment on peut envisager de sous-traiter des taches, des actions, des objectifs de transformation de services et produits aux quatre coins du monde. C'est la technologie des communications qui créé cette nouvelle mondialisation.
    NOTE : la première mondialisation était suite à l'industrialisation de l'Europe, machine à vapeur ayant permis le développement des transports maritimes et finalement la colonisation.

  • Lien vers le commentaire Yves lundi, 13 janvier 2014 17:04 Posté par yves

    Charles

  • Lien vers le commentaire hftrade mardi, 07 janvier 2014 12:58 Posté par hftrade

    vous avez raison de vous etre expatrie. ca commence a serieusement dec* en france et en europe. je rencontre beaucoup d'espagnols, de grecs , italiens qui fuyent leur pays en failllite.


    beaucoup d'espagnols et portugais vont chercher du travail en amerique du sud. ca fait d'ailleurs les moqueries des locaux qui ont eu a subit leur arrogance des decennies plus tot.


    bientot l'exode comme en 1940 ce sera en france


    la ligne maginot economique de Mr Hollande (loi anti-amazon etc) fait preuve d'un retrogradisme assez inquietant