Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit
User compte 2  = charlesbkkcr

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Riche : une espèce en voie de disparition en France

Audience de l'article : 2293 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(25 Votes) - Note : 3.92
Partagez cet article avec vos connaissances

Il n'y a pas de doutes à avoir, nous sommes bien un pays tournant sur un modèle socialiste. Pourtant, l’économie mondiale utilise un programme différent, à savoir le capitalisme. Du coup, la France décline depuis vingt cinq ans. En valeur relative, nous n’arrêtons pas de perdre du terrain face aux autres. Les chiffres sont sans appel et non discutables quand on les observe. Une conséquence logique finalement puisqu’il est impossible de concentrer du capital sans se le faire voler. Or, sans capital, pas de croissance.

Définitivement, notre fiscalité est contre productive. Elle est même à long terme destructrice de l’avancée et du développement de notre pays. A court terme, la démonstration économique de l’absurdité de l’ISF est facile : cet impôt rapport 3 à 4 milliards d’euros chaque année. En face, il existe des milliers de français dont la fortune dépasse les 15 millions d’euros et des dizaines de milliers d’autres qui possèdent de 1 à 15 millions euros de biens personnels. Leur présence en France rapporterait combien de fois plus que l’ISF, à travers les nombreux impôts qui existent déjà ? Sans compter que cette population comporte un fort taux d’entrepreneurs, dynamiques et créateurs de richesses.

Ce soir là donc, j’ai été peiné de constater que j’habitais un pays en train de s’automutiler par amour pour un fantasme idéologique. C’est un immense gâchis d’une absurdité sans nom. L’Angleterre, la Belgique et la Suisse sont les premiers bénéficiaires de cette situation. Ces Etats s’enrichissent à travers le rejet que nous faisons de nos riches, en les accueillant tout simplement chez eux ! Ils encaissent donc à notre place la rentabilité naturelle que constitue le riche...

Sous un angle strictement économique, nous sommes arrivés à un tel niveau de « génocide économique » (il n’en reste plus qu’un millier !) qu’il faudrait presque considérer l’espèce des riches en France comme en voie de disparition. Ce serait désormais une ressource à protéger et à faire fructifier...

Mais c’est réfléchir et compter sans la nature humaine. La fortune touche en effet le coeur d’une dure réalité de notre monde : les inégalités entre les humains.

Impossible donc de terminer ce billet d’humeur sans éclairer sous l’angle psychologique l’existence de l’ISF. Donnons quelques instants la parole aux pros ISF. J’en ai interrogé. Tous à 100% ont dit aimer l’idée qu’il faut prendre aux riches pour redistribuer aux pauvres, que la notion de partage était importante (la belle histoire du partage...). J’ai répondu à chaque fois que le moyen employé était négatif, puisque l’Etat français gagnerait plus d’argent en faisant vivre ses riches chez lui plutôt qu’en les poussant à fuir. En outre, je précisais à chaque fois que les riches avaient au moins l’intérêt de faciliter le développement du pays, grâce à leur capital, ce qui est finalement bon pour les personnes moins aisées. Réponses quasi systématiques de la part des intéressés : « je n’ai rien à perdre. Je ne possède rien. L’ISF combat les inégalités sociales... Il faut taxer les riches ». Tout est dit ! Ce genre de réactions porte un nom, celui de la jalousie.

Pour résumer, l’ISF est une hérésie économique qui n’existe que grâce à sa fonction sociale, à savoir la satisfaction de la frustration ressentie par les français nés du mauvais côté de la barrière ! La jalousie et le refus de la présence d’inégalités entre les humains sont certes habillés de la belle robe du partage et du modèle socialiste, mais à la base, l’ISF a une fonction bien peu glorieuse !

 
Charles Dereeper
lead-enrichir-25000
Poster un commentaire