Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Jérôme Verlaine

Jérôme Verlaine

dividendes.ch, le spécialiste des titres offrant un revenu solide et croissant sous forme de dividendes.

Inscivez-vous à ma newsletter gratuite et profitez de mon e-Book en bonus "Le chiffre magique" !

Marre de votre job ? Changez de profession en devenant rentier ! 

Participez au forum

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
cryptopassion

Les dépenses professionnelles

Audience de l'article : 1363 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 0 réactions
Votez pour cet article
(3 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Frais de transportBien que beaucoup de personnes tirent du plaisir de leur travail, la plupart d'entre nous entretenons avec lui un rapport qui est en premier lieu basé sur l'argent. Combien iraient encore travailler si leur emploi n'était pas rémunéré ? Pas grande monde sans doute. Nous avons l'impression, après une dure journée de labeur, d'avoir accompli notre devoir, soit ramener de l'oseille à la maison pour payer les factures, le loyer et nourrir toute la petite famille. Ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus motivant, mais bon au moins on assure ainsi nos besoins physiologiques essentiels, tels que se nourrir et dormir. Pour les autres je ne rentrerai pas plus dans le détail...

Pourtant, et on a tendance souvent à l'oublier, en travaillant on perd aussi de l'argent. J'en parle dans mon E-Book, selon les situations, environ 10 à 30% du salaire est dépensé en frais d'acquisition du revenu. Comptez là dedans les transports, les vêtements de travail, les boissons, la nourriture, un logement éventuel, mais aussi certains frais médicaux liés à votre activité (auto-médication, massages...) et même certaines vacances que vous ne prendriez pas en tant normal (cures balnéaires anti-stress)... la liste peut être longue.

Bien entendu, en admettant que vous ne fassiez rien, vous auriez aussi des frais de nourriture, de vêtements et vous devriez vous occuper en vous payant des loisirs. Mais comme par magie, les frais professionnels sont souvent plus élevés que les frais domestiques, parce qu'on pique l'argent là où il y en a... Vous devez aller manger dans un restaurant, ou dans le meilleur cas dans une cantine, ce qui vous revient dans tous les cas plus cher qu'à la maison. Les vêtements pour votre activité professionnelle vous obligent très souvent d'avoir une garde-robe différente de celle que vous avez dans le cadre de votre vie privée.

J'ai personnellement comparé le montant de mes dépenses professionnelles à mon revenu net et j'atteins grosso modo les 20%. Cela signifie que je travaille un jour sur cinq pour couvrir les frais inhérents à l'acquisition de mon revenu. Autant vous dire que ce jour-là je me lève pour rien. Et là je ne vous parle même pas de ce que ponctionne l'Etat...

Sur la voie d'acquisition du revenu de multiples vautours vous tendent les bras pour essayer de grignoter le plus de miettes possible de votre festin. Combien d'entre vous gagnent plus de salaire qu'il y a 10 ans en arrière, sans pour autant avoir l'impression de vivre mieux ? La courbe du bonheur y est sans doute pour quelque chose, mais il faut aussi considérer toutes les dépenses qui sont nécessaires (ou pas) à maintenir votre train de vie, mais qui n'amènent rien de plus à votre existence. Les dépenses professionnelles en font partie.

Poster un commentaire