Vous n'êtes pas membre (devenir membre) ou pas connecté (se connecter)
Charles Dereeper

Charles Dereeper

Rédacteur, éditeur, entrepreneur, trader...

Je vis en fonction de l’intuition, du coeur et de la possibilité de mourir à chaque instant. Pas de vie sans création quotidienne !

Je vis en contraste extrême entre Bangkok la sauvage torride et la jungle encore préservée du sud pacifique du Costa Rica. 

Je mets à la poubelle la culture chrétienne et le reste des religions pour neuneus attardés qui veulent nous faire gober qu'il existe trois dieux uniques (car 3 = 1, ben oui quoi, c'est un truc religieux, nous les quiches, on peut pas comprendre, c'est que eux) dont en plus, nous serions séparés (ben oui, si dieu est déjà en nous, on n'a plus besoin de se soumettre à des religieux assoiffés de domination... leur seule solution consiste à nous raconter qu'on est tout seul et dieu est ailleurs. Bien sûr, on peut lui dire bonjour, mais à condition de prendre une carte de membre...).

En fait, en considérant que nous sommes tous connectés ensemble nous les humains basiques, la vie retrouve son sens perdu et on peut se passer sans souci de cette morale catholique bidon...

Sinon, j'ai tenté du mieux que j'ai pu, d'effacer ce que m’ont raconté les profs gochos de mon enfance (yavait du boulot), l'éducation plus qu'inefficace de mes parents et toutes les âneries que l’Etat français a tenté de m’imposer pour me tenir en laisse...

Je suis totalement contre le dogme du profit maximal, qui égare la majorité des humains et qui détruit tout !

J'ai besoin autour de moi de gens électrons libres, insoumis aux normes sociales vicieuses et visqueuses et insoumis à leurs propres peurs !

Un spécial remerciement éternel pour Alain qui en 2001 / 2003 m'a offert le plus précieux des cadeaux.



Inscription à ma newsletter BOURSE / INVESTIR / PRODUCTIVITE 
(2 emails par mois)

==> C'est ici

Charles-Dereeper

charlesjungle
NOUVEAUTE 2017


Suivez mes "conneries" et ma life sur INSTAGRAM
User  = wild_tropical_fruit

charleshongkong

MES AUTRES BLOGS DISPO

COSTA RICA, THAILANDE, SANTE...
CharlesDereeper.com


charlesdereeper

Faire une recherche
Trouver un article
Trouver un auteur
DE GIRO 2

Comment je gagne mes 20.000 euros mensuels !

Audience de l'article : 10571 lectures
Nature de contenu : Edito
Nombre de commentaires : 9 réactions
Votez pour cet article
(7 Votes) - Note : 5.00
Partagez cet article avec vos connaissances
Avec un titre comme ca, je suis sur de mon coup... hihihihihi

Je fais suite à un commentaire récent qui résume la perception que j'ai de la France et que je recopie ici.

ok, on sombre chaque jour un peu plus, c'est une évidence, et aucune réforme n'est entreprise. Mais Charles, ce que tu fais toi, ce n'est pas viable non plus sur le long terme. Ta maîtrise des rouages financiers te procure du capital à investir efficacement, avec un talent certain sur les taux de change pour retomber sur des gains appréciables. Mais c'est sur le dos d'un système qui concentre la richesse et génère une profonde paupérisation. Pour cette raison ce n'est pas viable, même si tu finiras ta vie à l'apparence royale tranquille dans ta piscine entouré de perles dociles, il y a quelque chose qui ne tourne pas. Ce sont les 3 grammes qui procurent ce plaisir qui devient certitude.

Avant de communiquer sur ce que je fais, je suis obligé de zoomer sur ce cancer de la pensée des Français sur l'argent qui tue à petit feu les gens.

Quelqu'un qui gagne de l'argent doit le faire de manière viable à long terme ? Ah bon ?

Ben moi, d'après mes observations personnelles de la réalité de deux décennies, j'ai plutôt remarqué que pas grand chose ne parvenait à durer sur terre. Tout est cyclique. Plus important, on constate que la majorité des grandes entreprises des années 70 ou 80 n'existent plus aujourd'hui. Faudra repasser pour faire du long terme durable... Si les grandes multinationales ne parviennent pas à survivre ni à s'adapter aux changements perpétuels, je ne vois pas comment des petits comme moi pourrions faire mieux... au niveau des probabilités.

Ensuite, en France, quand on gagne de l'argent, c'est sur le dos de quelqu'un.

Et à la fin, grosso modo, disons le franchement, ceux qui gagnent sont des gros enculés qui profitent ou créent les pauvres. C'est ce que pensent des dizaines de millions de Français faignants qui ont besoin de se rassurer sur leurs faiblesses et leur médiocrité. Ce qu'ils se disent, c'est que le sale riche, s'il veut sauver sa crasse, devrait donner aux autres qui n'ont rien. Sinon, le système ne peut pas tourner et n'est pas juste. Et il est impossible que le riche ait du vrai plaisir à vivre devant l'horreur de son action.

Reconnaissez que ce discours, vous l'avez senti ou entendu des centaines ou des milliers de fois.

Quand on vit en France, il faut se planquer et communiquer sur sa réussite en fonction de ce filtre si on veut éviter de se faire couper les couilles. Xavier Niel avec Free manipule à merveille le concept, puisqu'il parvient à réussir en tapant sur les riches rentiers de la téléphonie qui profitent des pauvres.

J'adore Xavier Niel, mais je vomis cette France de la loose, catholique juqu'au dernier degré, capable de se saborder pour mettre en oeuvre des idées connes qui ne fonctionnent pas.

Il y a globalement trois sources de gens riches.

Les héritiers. Warren Buffet avec ses déclarations m'a montré toute la perversion de l'héritage. Définitivement, l'héritage tue l'humanité. J'ai mis des années à l'accepter.

Ceux qui naissent avec un avantage. Bien jouer au ballon, avoir la gueule de Brad Pitt, les seins de Adriana Karembeu, la voix de Lenny Kravitz...

Enfin, les entrepreneurs qui partent de zéro et qui crééent des entreprises, catégorie à laquelle j'appartiens, même si je ne suis pas riche loin de là, bien qu'en comparaison du gocho catho français basique, mon destin matériel soit plus appréciable...

On peut rajouter une quatrième catégorie qui regroupe tous les randoms positifs, gagnants au loto, propriétaires de terres agricoles qui se retrouvent constructibles et valent des millions et tous les évènements rares qui ont un rapport à la chance.

En France, les héritiers ne sont pas pourchassés. Ceux qui ont un avantage à la naissance par une caractéristique spéciale valorisable, ne le sont pas non plus. En revanche, les entrepreneurs sont la target nationale. Ce qui est marrant, car sans eux, tout le système à long terme s'écroule contrairement aux deux autres catégories de riches...

Passons. Je ne reviendrais jamais vivre en France. Chacun sa merde collective. Ici en Thailande, ils ont un peu de mal à s'organiser en terme d'institution... sont jamais d'accord...

Alors, comment je gagne 20.000 euros par mois en moyenne ?

Tout d'abord, je ne cherche pas à devenir riche. Mon temps est plus précieux que le comptage de mes euros ou leur augmentation. Contrairement à ma jeunesse erratique, cela fait 6 ou 7 ans que j'optimise tout en limitant mes ambitions financières à l'essentiel. Gagner 50.000 euros par mois, ca serait cool, mais le boulot à abattre pour y arriver, ne vaut pas le bénéfice en terme de consommation.

20.000 euros est un bon équilibre entre mes différentes équations.

J'ai quatre activités en ce moment.

Précisons que depuis mon nauffrage perso au Costa Rica dans un certain domaine de ma vie, j'ai arrêté 100% de mes opérations trading. Je reprendrais quand j'aurais repris du poil de la bête et si vous voulez un vrai tuyau, depuis une semaine, y a du potentiel que je le reprenne ce poil de la bête. Peut être bien que je pourrais revenir alors au trading après 3 ans d'interruption.

Bref, ce lecteur a tout faux. Je ne gagne pas un centime sur les marchés.

100% en entrepreneuriat.

Oui je suis un enculé qui profite des pauvres. que voulez vous ?.... je kiffe !

D'ailleurs, on devrait apprendre aux enfants à l'école française dans la bouche des profs gocho catho refoulés que entrepreneur veut dire enculé qui profite des pauvres... Ca serait plus simple que les définitions tarabiscotés qu'ils nous refilent...

J'ai 4 activités. La première est la construction de maison au Costa Rica. J'en fais une par an. Là, ca chie depuis 6 mois. Je suis coincé par les fonctionnaires, une énième fois pour poser l'électricité. On a un pauvre câble de 300 mètres qui courent dans la jungle... la misère. Pour ceux que cela intéresse, lire ici l'histoire http://www.vernier-sur-rock.ch/Ch21.html

J'ai deux autres activités qui oeuvrent dans les services financiers. Elles représentent 50 à 60% de mes revenus.

Enfin, j'ai une activité d'éditeur à travers des dizaines de sites différents, dont Objectifeco.com.

Le maxi que j'ai gagné en tant qu'entrepreneur, c'est 40.000 euros par mois nets, à deux reprises. Le mini est l'an dernier, avec deux mois négatifs, ce qui ne m'était pas arrivé depuis plus d'une décennie.

Je suis bien sûr optimisé à mort de tous les côtés sur un plan fiscal et juridique, car c'est 50% du résultat final d'un entrepreneur, cette optimisation. Autant y mettre le paquet.

Il m'est arrivé à deux reprises de décrocher. Une fois 8 mois, ce qui m'a enseigné que la glande ne m'apporte rien. Je voulais faire l'expérience de l'insouciance. Ca me tenait à coeur. Et une deuxième fois, deux ans. J'ai voyagé et niqué...

Une dizaine de personnes travaillent avec moi en direct et une vingtaine en indirect.

J'ai aussi des associés car je n'aime plus entreprendre tout seul sur un projet. J'aime bosser en équipe. J'ai bien sûr une grosse préférence pour tous les autodidactes. Chaque année, c'est un rituel, je lance un nouveau, un inconnu à qui je consacre du temps à la formation. Souvent cet inconnu m'a juste envoyé un email et ca a fait tilt. Pour 2014, c'est William F, lecteur d'Objectif Eco et de mon blog du Costa Rica. Il est actuellement magazinier dans un distributeur de produits bio, mais il a du talent. Pas de diplôme et à vrai dire, je me fous de ce qu'il a fait dans son passé. Ce qui compte est ce qu'il peut devenir. Chaque année aussi, je soutiens deux ou trois trucs perso, genre Oscar qui gère mes affaires au Costa Rica qui a besoin d'une opé médicale à Cuba ou récemment à Bangkok, une petite accidentée édentée qui a besoin d'être retapée...

Ah j'oubliais, le dernier CV que j'ai fait, ce fut en été 2000.

Voilà 14 ans que je n'ai pas fait de CV... Ben parce que en fait, je ne suis pas doué pour être salarié. J'ai essayé avec toute la meilleure volonté du monde, une première fois en 1994. J'ai tenu 8 mois chez Du Bouzet, la société de Bourse de BNP à l'époque, sur les produits dérivés actions. Je fourguais notamment toutes les ventes d'options sur actions à des markets makers, d'un ponte de la BNP, Chodron de Courcelles (le frère de bernadette chirac je crois de mémoire), qui vient de se faire vider il y a qq semaines, à cause du carton de BNP aux USA que vous pouvez tous lire en ce moment. Au bout de 8 mois, j'ai fait une grosse boulette, j'ai passé un ordre dans le mauvais sens sur une couverture de contrats futurs CAC 40 et je me suis fait vider. A vrai dire, j'en avais déjà plein le cul d'un mec qui s'appelait Alain de machin truc bidule, le chef du desk. Il voulait absolument que je passe mes journées à appeler des intervenants nouveaux. Ca me faisait royal chié... Pour être franc, j'ai jamais passé un seul coup de file dans le dure comme il voulait...

Ensuite, j'ai réussi à redevenir salarié une fois en 2000 et 2001 pendant 11 mois ce qui constitue mon record absolu en 20 ans ! Journaliste à la Vie Financière sur les gérants de fonds. C'était cool comme boulot. Je me suis fait vider parce que ma boulette de 1999 est sorti dans les Echos. C'était pas éthique il paraît... si c'est caché, c'est éthique, mais si c'est plus caché, donc publique, c'est plus éthique (désolé, mais je ne suis pas doué pour ces conneries. Il m'embauche en sachant mon passé et retourne leur veste comme des lopettes au premier coup de vent). J'ai fini au RMI pendant un an et demi avec cette boulette de 50.000 euros qui m'en aura coûté 150.000 et 5 ans de vie pro et perso en l'air. Charles fut pauvre dans le passé. Eh oui ! Il fut malheureux aussi. Heureusement qu'un magicien a fait surface dans cette période sombre pour rebrancher la machine !

Ca devient complexe mon histoire là. Je suis un enculé d'entrepreneur qui exploite les pauvres, mais qui fut pauvre avant. Whaou ! Le détail qui change tout, c'est que je n'ai jamais pensé comme un crétin de pauvre catho gocho français, même quand je comptais chaque cent d'euro pour aller acheter ma bouffe au franprix du coin. Pauvre ne veut pas dire devenir con. Ca, c'est une option que les pauvres choisissent en extra sur le menu...

Ce qui est fort amusant, c'est que mes deux expériences de salariés se sont finies avec le même vocabulaire à 7 ans d'interval. Charles, on peut pas te garder, tu es un électron libre... ah zut, excusez moi les mecs de ne pas renier ce à quoi je crois et d'adopter vos salades... La Vie Financière a fait faillite.

J'ai encore 30 à 40 ans devant moi, étant contre la retraite, qui tue à petit feu les hommes qui s'y adonnent, vu que le genre masculin n'est pas fait pour glander. Je viens donc de finir mon premier tiers de parcours pro. Peut être que je ferais une troisième expérience de salariés dans ma vie ?... moyennement crédible...

Pour finir, je voudrais vous raconter une anecdote. J'ai pigé à la Tribune entre 1993 et 1999. Un jour d'un énième nouveau boss qui arrive, vu que la Tribune était géré de manière très journalistique... cad à l'envers des besoins des lecteurs... avec changement de chef perpétuel pour masquer la misère de la stratégie, je me vois proposer d'écrire un rapport sur quoi faire pour les pages bourse. Je ponds une trentaine de pages. Ce qui me vaut d'être reçu par le big chief tout en haut qui m'explique que j'ai bien bossé mais en gros que ce n'est pas possible... sans aucun argument mis à part que ca révélerait l'énorme incompétence passée des journalistes en matière de marchés financiers... qui se focalisent en permanence sur le passé des cotations alors que les marchés sont à la base une activité d'anticipation... 5 ans plus tard, je monte une entreprise pour mettre en oeuvre l'exacte vision que j'ai décris dans ce dossier et je ramasse en tant que Rmiste la maudite somme de 150.000 euros en trois ans... J'avais investi au départ toutes mes économies, cad... 700 euros...

Charles l'électron libre...


lead-enrichir-25000
Poster un commentaire

9 commentaires

  • Lien vers le commentaire Bertrand mercredi, 21 janvier 2015 21:27 Posté par cyberinfos

    Merci pour toutes ses informations.

    D'après mes expériences, la publicité a revenus partagés reste le moyen le plus sérieux pour faire de l’argent a domicile.

    Plusieurs personnes gagnent plus de 1500 € rien que pour visiter des sites internet.

    Je vais vous dire pourquoi ?
    Les annonceurs paient des plates formes pour faire de la publicité pour leur site web afin que des personnes viennent visiter leur site... et en visitant leur site, vous toucherez une partie de la commission que l’annonceur a payé à la plateforme qui diffuse sont site.

    Pour plus d’information, visitez le lien suivant:
    http://produitsnumeriques.com/visites-remunerees/

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mercredi, 23 juillet 2014 02:46 Posté par Charles DEREEPER

    maudite somme car j'ai laché 150.000 euros suite à AMF qui n'a jamais controlé la compta de ma société de l'époque et qui s'est contenté de reconstituer selon ses dires. la réalité est que le montant litigieux ou j'ai merdé tournait autour de 50.000 euros. il est impossible techniquement que j'ai fait ce qu'ils ont prétendu. ils ont en plus pris des opés perso et ils les ont assimilé au litige. bred des batards de fonctionnaires vérrolés.

    il est marrant que le destin m'ait rebalancé cette somme dans les mains qq années plus tard, pour refermer et remettre à l'endroit la situation.


  • Lien vers le commentaire FOUCONNIER samedi, 12 juillet 2014 15:32 Posté par Alféco

    Bonjour Charles,


     


    ça fait du bien de te lire quand on n'a pas la même force de caractère que toi, parce qu'on se sent alors quand-même moins seul à voir les choses autrement que par les préjugés populistes de base.


     


    C'est un lapsus, une erreur de frappe, ou tu l'as fait exprès d'écrire "maudite somme" ? Il me semble qu'on dit plutôt "modique somme"


     


    Il faut reconnaître que pour ceux que tu critiques ces sommes sont plus maudites que modiques...


     


    Au plaisir.


    Alf

  • Lien vers le commentaire Julien Z mercredi, 02 juillet 2014 17:03 Posté par julienZ

    Bien bien!


    J'ai découvert ce site il y a deux trois jours en cherchant des infos sur la bulle immobilière en France.


    Je me sens moins seul! Moi qui ait arrêté de professer certaines idées iconoclastes car elles me faisaient passer pour un hurluberlu auprès de mon entourage professionnel ou familial, ça fait du bien de voir des gens qui pensent par eux-mêmes et mettent en actes ce qu'ils prêchent.


     

  • Lien vers le commentaire Joël MACE mardi, 01 juillet 2014 17:06 Posté par tonton44

    Perso je ne suis pas doué pour les grandes phrases. Je résume en un seul mot : "respect" !

  • Lien vers le commentaire Oliver mardi, 01 juillet 2014 15:22 Posté par obotrade

    Voilà un parcours qui devrait remotiver ceux qui ont essayé et qui se sont plantés, et qui n'osent plus ou sont rentrés dans le rang de ceux qui cotisent bien comme il faut à tout.


    L'objectif de la retraite bien méritée, je m'en tamponne parce que je sais très bien que mon but est de continuer ce que je fait ailleurs dès que l'opportunité se présentera. Etre vivant c'est faire des choses qui nous plaisent, et non pas se lobotomiser l'esprit en étant le citoyen modèle que la société veut faire de nous en attendant sagement la retaite comme récompense d'une existence bien remplie. Ils veulent faire de nous des dindes de thanks giving mais ils nous couperons la tête si nous n'essayons pas de voler de nos propres ailes.


     

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 01 juillet 2014 11:21 Posté par Charles DEREEPER

    Un super témoignage


    Bonjour Charles,

    Je vous lis régulièrement sur Objectif Eco , je suis plutôt d'accord avec votre (ta) façon de voir les choses sur le plan économique et sur le plan "se prendre en main".

    Je n'ai aucun problème avec l'argent gagné, ai été profession libérale assez longtemps pour être correctement à l'aise, ai 53 ans donc un peu de bouteille et ne suis pas du genre ) penser que ceux qui gagnent pompent forcément ceux qui n'ont pas de sous.
    Bref, je suis du style à avoir été capable de prendre mon destin en main avant que de passer mon temps à me plaindre de mon sort. Donc ta façon de vivre en expat serait plutôt du genre à m'attirer qu'à me révolter.
    D'ailleurs, je passe mon temps à dire à mes 4 enfants que c'est avec les dents qu'il faut aller chercher le taf, que rien n'arrive tout cru dans la bouche et qu'aller voir ce qui se passe à l'étranger quand on a 25 ans me semble plus qu'indispensable pour s'ouvrir l'esprit et ... se faire de la tune !

    Bref, je n'ai rien contre toi, ni même contre ton côté un peu excessif, j'entends par là ta façon de t'exprimer franchement ce qui me ressemble pas mal.

    MAIS, oui  il y a un mais, je voudrais t'apporter simplement l'éclairage de quelqu'un qui voudrait bien faire comme toi ou certains et "se sortir les doigts du ..." mais qui ne peut pas.

    Dans ton dernier article, tu cites trois catégories de personnes dans la vie, pour faire simple :


    • les nantis dès la naissance

    • les "qui ont un truc particulièrement magique" pour s'en sortir coolos

    • les qui "se les sortent" justement


    Ce qui aurait tendance à les opposer à tous ceux qui passent leur temps à se plaindre, pour certains n'en foutent pas une ramée, pour d'autres se cramponnent à des privilèges dont au fond ils savent eux-mêmes qu'ils ne peuvent pas être gardés, ou alors sont trop cons pour se poser ce genre de questions, bref ce que j'appellerais le panurgisme habituel


    Mais tu oublies là une autre catégorie, c'est , dirons-nous, tous les "pas de pot" de la terre, entendons par là ceux qui ne peuvent pas soit pour des raisons physiques, soit pour des raisons intellectuelles prendre réellement leur destin en main et sont bien souvent obligés de suivre le rythme dont la nature les a dotés. Je note plus loin dans ton exposé que tu ne les oublies pas vraiment car j'ai l'impression que par ton caractère disons entier (humain en fait) tu t'attaches à essayer d'aider le mieux possible moins bien loti que toi.


    Pour en arriver à te dire que du haut de mes 53 ans que je m'étonne avoir atteints, cela fait plus de 30 ans maintenant que je vis galères médicales sur galères médicales et vie pas marrante du tout et que c'est pas évident de garder le mod


    e "j'avance" quand tous les jours ton corps te rappelle sa difficulté à avancer. J'ai été dialysé à 23 ans puis transplanté rénal puis à nouveau dialysé 10 ans et à nouveau retransplanté dans des conditions difficiles et maintenant, j'essaie d'avancer le moins mal possible sachant que j'ai pu travailler pas mal (j'entends 80 h par semaine) jusqu'à 38 ans pour réduire mon activité et j'ai dû tout arrêter il y a 6 mois. Bref, c'est pas drôle.


    Tu vois, ma vie ne tient qu'à 2 fils si j'ose dire : 1/ je dois absolument être au plus près d'un hôpital très pointu ce qui limite le champ de mes déplacements possibles et 2/ je prends 20 médicaments chaque jour à des coûts prohibitifs (c'est comme cela que je sais qu'on va pas pouvoir tenir longtemps comme ça). Pour ton info si ça t'intéresse, j'ai eu de l'Eculizumab médicament à 300 000 € le traitement annuel, j'en ai eu que 6 mois je te laisse faire le calcul, puis je sors de 6 mois de cure d'immunoglobulines à 30 000 € pour les 6 mois rien que le produit et je te passe les médicaments mensuels 1500 € et les hospis à 3000 € la journée.


    Bref, j'aimerais bien me casser et voir du paysage et profiter de la Thaïlande ou du Costa-Rica mais je ne le peux pas pour simplement rester en vie. Pour info, étant immunodéprimé, un seul microbe exotique peut m'anéantir.


    Je t'en veux pas, l'ami, tu sembles péter la forme mais moi je peux te dire que tes nanas dans la piscine, je crois pas que je leur ferais beaucoup de mal !!


    Au plaisir,

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 01 juillet 2014 11:19 Posté par Charles DEREEPER

    Bon, vous ne l'aimez pas le pavé de commentaires ?.... pfffffff


    en voici un autre un email super qui mériterait sa publication...

    Bonjour Charles,



    J'ai failli pisser de rires lorsque j'ai lu votre dernier article sur vos revenus.




    Vous avez raison d'envoyer paître tous ses incorrigibles devant l'éternel, et qui donnent aux affabulateurs le bâton pour se faire battre.



    Moi je trouve votre travail exemplaire et certains devraient en prendre de la grosse graine.



    Ca m'énerve des fois.



    J' aimerais vous envoyer un colis des produits que nous faisons à la Réunion , à vous de choisir pour l'expédition. Nous travaillons exclusivement avec des produits tropicaux rares et/ou sélectionnés.(Ex: manioc, cambar, mourounge, ananas, longane, et bien d'autres encore.



    Ici, le pôle de compétivité nous a pas  franchement aidé , du coup , on en est parti, car j'ai pas envi de me faire sucer mon sang. Il ya un vieux proverbe créole qui dit " mi nourri pas le vers pou pik mon Ker" ce qui veut dire en gros que "je ne donne pas mon savoir faire pour ensuite me faire mettre"



    On a développé un process par exemple pour réduire le taux de calorie dans le sucre de canne mais des loups guettent, et je les emmerde.




    Quand je suis revenu à la Réunion en 1997, ma situation ressemblait à la vôtre, que des trous du cul autour, du coup (4 procès, 200000 dollars de perte), bref plus rien avant de repartir en se bottant les fesses soi même.



    Quand j'ai lu votre article, je n'ai pu me retenir de vous renvoyer celle là.



    Si vous êtes open pour le colis, pas de problème, je vous l'expédie, (et sans bombe à l'intérieur)



    Sincères salutations

  • Lien vers le commentaire Charles Dereeper mardi, 01 juillet 2014 11:17 Posté par Charles DEREEPER

    Vos réactions que vous m'envoyez par email


    Bonjour Charles,



    Ca fait un paquet d'années (??) que je te lis, et je suis toujours autant d'accord avec toi ... Moi aussi je suis entrepreneur (sur le net depuis 1996), mais j'habite en France, donc j'ai arrêté les conneries LOL, j'ai fini par prendre un boulot salarié, mais là j'en peu plus il me faut autre chose, vivement que je me fasse virer LOL



    Bon en fait j'ai failli partir à l'étranger mais là avec une femme qui veux pas quitter sa famille et 3 enfants (des filles) qui veulent faire des études je suis coincé, je m'y fait au final, j'ai acheté une big maison avec piscine et extérieur ... dans le sud. Je me suis bien débrouillé sachant qu'à la base je viens de la Dass ... Mais c'est vrai que le pays ici c'est devenu n'importe quoi, mais ça l'as toujours été c'est juste que l'on s'en rend compte, les autres sont dans le déni, c'est la mentalité ...



    Bon aller au plaisir de te lire, j'ai un pote qui est lui parti dans le nord du Panama, donc pas loin de chez toi, il vivote par contre car n'as pas de biz.




    Cordialement